L’orgue GULLIVER

Orgue Gulliver
crédit : Henri-Franck Beaupérin

“GULLIVER”

un orgue modulaire piloté par ordinateur

 
Découvrez cette formidable aventure : PDF

 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________20/10//2021

Nuit d’improvisation à l’orgue. Saint-Eustache 23 & 24 octobre 2021

Orgue en France fête ses 10 ans cette année.

 

NUIT DE L’IMPROVISATION A L’ORGUE

Eglise Saint Eustache – 146, rue Rambuteau, Paris 1er

                 

Du samedi soir à 20 heures jusqu’au dimanche matin à 8 heures, plusieurs dizaines d’organistes se relaieront à la console située dans la nef, de l’orgue 101/V+P construit par Van den Heuvel en 1989.

Le record sera double : il s’agira de la plus longue improvisation sans aucune interruption, par le plus grand nombre d’organistes.   Certaines improvisations pourront être réalisées en duo avec d’autres instruments. La liste des improvisateurs est en cours de réalisation.        

   

Entrée libre

   

    On accède aux biographies et aux photos des organistes en cliquant sur les plages horaires ci-dessous.      

– Crédit : Sylvain Malmouche

20h00-20h12

Daniel ROTH

Titulaire du grand orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris

Lien site Internet : http://www.danielroth.fr

C’est par admiration pour Albert Schweitzer, le célèbre médecin, théologien et organiste alsacien, que Daniel Roth, né en 1942, commence l’étude de l’orgue à côté du piano et de l’écriture au Conservatoire de Mulhouse, sa ville natale.

Au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il obtient cinq premiers prix dans les classes de Maurice Duruflé (harmonie), Marcel Bitsch (contrepoint et fugue), Henriette Puig-Roget (accompagnement au piano) et Rolande Falcinelli (orgue et improvisation). Il étudie ensuite l’interprétation de la musique ancienne et se prépare aux concours internationaux avec Marie-Claire Alain. Il est lauréat de plusieurs concours : Arnhem, Munich, Aosta, prix de haute exécution et d’improvisation des Amis de l’Orgue-Paris et premier grand prix de Chartres en 1971, Interprétation et Improvisation.

En 1963, il devient suppléant de Rolande Falcinelli au grand orgue de la Basilique du Sacré-Coeur de Paris. Titulaire en 1973, il reste à ce poste jusqu’à ce qu’il soit nommé à l’église Saint-Sulpice où il succède à Charles-Marie Widor, Marcel Dupré, Jean-Jacques Grunenwald en 1985.

Il est membre de la Commission des orgues historiques au ministère de la Culture.

Après avoir enseigné l’orgue à Marseille puis à l’Université Catholique de Washington D.C. (Etats-Unis), à Strasbourg (Bas-Rhin), à Saarbrücken (Allemagne), il succède à Helmut Walcha et à Edgar Krapp à la Musikhochschule de Francfort-sur-le-Main (Allemagne) en 1995.

Daniel Roth poursuit une carrière Internationale : récitals, concerts en soliste avec de grands orchestres, cours, conférences, enregistrements de radio et de télévision, jurys de concours.

Son importante discographie comporte des œuvres du XVIIème siècle à nos jours et plusieurs de ses enregistrements ont obtenu des récompenses de la Critique : « Diapasons d’Or », « Choc de la Musique »…

Daniel Roth est également compositeur. Il a écrit des œuvres pour orgue solo, orgue et flûte, pour chœur a cappella, chœur et orgue, solistes chœur et orgue. Schott a publié son œuvre pour orchestre « Licht im Dunkel » donnée en première audition au mois de mai 2005 en Allemagne et en France en avril 2006. Pour l’office œcuménique en souvenir de la réunification de l’Allemagne, le 3 octobre 2017 dans la cathédrale de Mainz (Allemagne), il a eu la commande de deux œuvres pour chœur, orchestre et orgue. Le 21 janvier 1999, en l’église de la Madeleine à Paris, un concert a été entièrement consacré à ses œuvres et en novembre 1999, l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France lui a décerné le Prix Florent Schmitt de composition.

Daniel Roth est chevalier de la Légion d’Honneur, officier de l’ordre des Arts et des Lettres et « Honorary Fellow of the Royal College of Organists » de Londres. Il a reçu en 2020 la RCO Medal (Londres) et le Prix de la Musique Sacrée Européenne 2006 du Festival de Schwäbisch Gmünd (Allemagne). Prix « International performer of the year 2015 » de New York City Chapter of the American Guild of organists. Il est membre d’honneur de la Société Allemande des Amis de l’Orgue. Il a obtenu la Grande Croix Albert Schweitzer pour ses services à l’Art au cours de l’Académie d’Orgue Européenne à Königsfeld (Allemagne) en 2009.

– Crédit : Pascal Le Mee

20h12-20h24

Nicolas BUCHER

Organiste titulaire de l’église Saint-Gervais-Saint-Protais à Paris

Après des études au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Lille, avec Jean Boyer et Aude Heurtematte puis au conservatoire royal de Bruxelles, avec Jean Ferrard et Benoît Mernier, Nicolas Bucher achève ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Lyon avec Jean Boyer dont il sort diplômé en 2000.

Finaliste du concours Darasse en 1998, il obtient le second prix au concours de Musashino-Tokyo en 2000.

Nicolas Bucher dirige le Centre de musique baroque de Versailles depuis 2018, après avoir dirigé la Cité de la Voix à Vézelay et les études musicales au CNSMD de Lyon.

Successivement organiste à Lens, à la primatiale de Lyon, à Vézelay et à l’église Saint-Séverin à Paris, il est désormais titulaire de l’orgue des Couperin à l’église Saint-Gervais-Saint-Protais (Paris).

La plupart de ses enregistrements sont publiés aux éditions Hortus (Noëls, intégrale de Grigny).

20h24-20h36

Vincent THUILLIER

Organiste à Reims et professeur d’orgue

C’est en découvrant l’orgue de Juvigny (51) que Vincent Thuillier décide de se consacrer à cet instrument. Il entreprend donc des études avec Pierre Méa au Conservatoire National de Région de Reims, puis à Charleville Mézières, dans la classe de Pascale Rouet-Nollemans, et enfin, à Rouen, dans la classe de François Ménissier où il obtient en 2009 le Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) d’orgue à l’unanimité. Il participe également à des stages et classes de maître, auprès notamment de Michel Bouvard et Jan Willem Jansen.

Licencié en musicologie, il complète sa formation en étudiant le clavecin au Conservatoire de Reims auprès de Benjamin Steens et Hélène Dufour, mais aussi l’improvisation dans la classe de Paul Goussot au Conservatoire de Rueil-Malmaison.

Parallèlement à ces études, il a enseigné régulièrement dans le cadre de stages ANFOL (Association Nationale de Formation pour Organistes Liturgiques), notamment aux centres de Reims et Arras.

Il est également depuis 2007 professeur d’orgue à 51-Bourgogne.

Vincent Thuillier a été nommé en 2021 technicien-conseil agréé auprès des Monuments historiques pour les orgues.

– Crédit : Laurent Belet

20h36-20h48

Jean-Baptiste DUPONT

Organiste titulaire de la cathédrale Saint-André de Bordeaux

Lien site Internet : http://www.jeanbaptistedupont.com

Jean-Baptiste Dupont mène une carrière internationale de musicien concertiste qui l’a conduit dans plusieurs pays d’Europe, aux Etats-Unis et en Russie, dans des lieux prestigieux (cathédrales de Berlin, Cologne, Copenhague, Londres, New-York, Paris, Vienne, théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, le Bolchoï de Moscou, Philharmonie de Berlin, etc.). Il interprète un vaste répertoire allant de la Renaissance à notre époque, mais il est aussi considéré comme l’un des improvisateurs les plus doués de sa génération. Il est régulièrement invité pour des classes de maître, notamment dans le domaine de l’improvisation, ou des colloques. Il a été membre de jury de concours aux Etats-Unis, en France, en Suède et en Allemagne.

Finaliste dans un nombre important de concours internationaux tant en improvisation qu’en interprétation, il a remporté de nombreux prix : 1er prix du concours international d’improvisation de Saint-Albans (Angleterre) en 2009, 3ème prix du concours international d’interprétation « Xavier Darasse » de Toulouse (Haute-Garonne) en 2008, 2ème prix et prix du public au concours international d’interprétation « Mikael Tariverdiev » de Kaliningrad (Russie) en 2009. Il reçoit le prix François Vidal décerné par la ville de Toulouse en 2006. Il est en outre, lauréat des prix de la fondation Glinka et de la fondation De Boni Arte (Moscou). Il a reçu l’enseignement à l’orgue, au clavecin et au piano de Michel Bouvard, Louis Robilliard, Philippe Lefebvre, Jan Willem Jansen et Thérèse Dussaut.

Il a enregistré l’intégrale de l’œuvre d’orgue de Max Reger (Hortus) dont les premiers volumes ont été chaleureusement salués par la critique internationale. Il vient de publier un disque d’improvisation (Hortus), et la 8ème symphonie de Widor (Audite) qui est déjà reconnu comme un enregistrement de référence par la presse musicale.

Il a été nommé sur concours, en avril 2012, organiste titulaire des grandes orgues de la cathédrale Saint-André de Bordeaux. Il cofonde l’association Cathedra (musique sacrée à la cathédrale de Bordeaux) en 2014 et en assure la direction artistique jusqu’en 2019. Il œuvre activement pour la reconstruction de l’orgue de la cathédrale.

Grâce à la réalisation de l’inventaire des orgues de Midi-Pyrénées et à un accompagnement de nombreux projets de restaurations d’orgues entre 1998 et 2004 qui lui ont permis d’acquérir une grande expérience dans le domaine de l’organologie, il travaille comme expert indépendant depuis 2018.

20h48-21h00

Sophie-Véronique CAUCHEFER-CHOPLIN

Organiste au grand orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris, professeur au Royal College of Music of London

Lien site Internet : http://www.cauchefer-choplin.org

Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin est issue d’une famille de musiciens qui lui enseigne le piano dès son plus jeune âge. Après des études musicales (piano, orgue et harmonie) à l’Ecole Nationale de Musique du Mans couronnées par le prix du ministère de la Culture en 1980, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris dans la classe de Rolande Falcinelli où elle obtient un premier prix d’orgue et un premier prix d’improvisation ainsi que les prix d’harmonie, de fugue et de contrepoint (classes de Jean Lemaire, Michel Merlet et Jean-Claude Henry).

Titulaire du grand orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle à Paris entre 1983 et 2013, elle est titulaire adjointe du grand orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris avec Daniel Roth depuis 1985. En 1990, elle se perfectionne avec Loïc Mallié et reçoit le second prix d’improvisation du Concours International d’Orgue de Chartres.

Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin poursuit une brillante carrière de concertiste (en soliste, avec instrument et avec orchestre) dans le monde entier : elle a parcouru plus d’une trentaine de pays et se rend régulièrement aux Etats-Unis. Considérée par ses pairs comme l’une des meilleures improvisatrices de sa génération, elle se produit également dans le cadre de concerts « orgue et récitant » notamment avec Pierre Arditi, Michael Lonsdale, Marcel Maréchal, Brigitte Fossey, Guillaume Marquet, Pierre-Marie Escourrou, Pauline Choplin et François-Eric Gendron. Elle affectionne également d’improviser sur des films muets.

Sa sensibilité à l’improvisation l’amène à donner des classes de maître tant en France qu’à l’étranger tel que pour l’AGO National Convention de 2012 et 2006 ainsi qu’à animer des académies (Londres, Biarritz, Kevlar, Stockholm, USA, etc.). Elle est également régulièrement sollicitée dans les jurys de concours nationaux et internationaux (AGO Chicago 2006, Concours international Chartres 2008 et 2016, Concours Karl Nielsen Odense 2011 et 2017, AGO Nashville 2012, Longwood Gardens 2013, Miami 2014, Québec 2014, Dublin 2014 et 2016, St Albans 2017, etc.). Elle a été nommée professeur d’orgue en interprétation et improvisation au Royal College of Music de Londres en 2008. Elle a également été professeur invitée à la Yale University – New Haven USA en 2010.

Ses enregistrements, qui comprennent des œuvres depuis Bach jusqu’aux compositeurs contemporains et des improvisations, ont reçu les louanges de la presse spécialisée. Son dernier enregistrement (Mendelssohn, Bédard) a été récompensé de 5 diapasons en 2008.

21h00-21h12

László FASSANG

Professeur d’improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris, Professeur d’orgue à l’Académie Liszt de Budapest

Lien site Internet : https://fassang.com

Lauréat des plus grands concours internationaux d’orgue, László Fassang est l’un des organistes les plus universels de sa génération. Il consacre l’essentiel de son travail à connaître et à faire connaître la littérature classique et contemporaine de son instrument. C’est dans cette optique qu’il donne des concerts, des cours de maître et des conférences un peu partout dans le monde, au cours desquels il veut rapprocher la grande richesse de l’instrument et celle de son répertoire des jeunes musiciens et du grand public.

Dans son pays natal, en Hongrie, il mène une activité importante en faveur de la sauvegarde et de l’entretien professionnel des orgues anciens. Artiste extraordinaire de l’improvisation et des instruments à cordes pincées et frappées, il s’intéresse au clavecin et au piano-forte tout comme au piano, tout en jouant aussi volontiers de l’orgue Hammond.

En parallèle des ensembles classiques de musique de chambre, il participe souvent aux productions de jazz et de la musique du monde. Il obtient ses diplômes avec mention à l’Université de Musique Ferenc Liszt de Budapest et au CNSMD de Paris. Interrompant ses études en 2000, il passe un an au Japon en tant qu’organiste résident de la salle de concert de Sapporo. Parmi ses récompenses aux concours internationaux, on peut citer la Médaille d’or d’improvisation en 2002 à Calgary et le grand prix de l’interprétation et le prix du public en 2004 à Chartres. Entre 2004 et 2008, il enseigne l’improvisation à l’École Supérieure de Musique de San Sebastian en Espagne, puis il est nommé professeur d’orgue à l’Université de Musique Ferenc Liszt de Budapest.

En dehors de cette activité, il est régulièrement invité comme jury des concours internationaux d’orgue.

László Fassang se produit en concert en Europe, Amérique du Nord et en Extrême-Orient. Ses disques ont été publiés en France, en Hongrie, au Japon et en Allemagne. Il travaille aussi comme responsable artistique de la série des concerts d’orgue au Palais des Arts de Budapest. Son œuvre musicale a été récompensée des Prix Liszt et Prima en 2006 et du Prix Gramofon en 2013. EN 2014, il a succédé au CNSMD de Paris comme professeur d’improvisation à l’un de ses maîtres Philippe Lefebvre.

– Crédit : Anne Cambourian

21h12-21h24

Pierre CAMBOURIAN

Concertiste, organiste titulaire de l’église Saint-Vincent-de-Paul à Paris, adjoint de la direction au conservatoire de Paris Vème

Après de brillantes études au conservatoire de Tours, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris où il obtient les plus hautes distinctions (classes d’écriture, analyse, perfectionnement d’orgue, improvisation), c’est auprès de Marie-Claire Alain qu’il parachève sa formation organistique.

Lauréat du concours international d’orgue de Pretoria (Afrique du Sud) et lauréat de la Fondation Meyer, Pierre Cambourian se produit régulièrement dans les plus grands festivals d’Europe et d’Asie.

Musicien éclectique, sa discographie est régulièrement saluée par les diverses critiques musicales et illustre les différentes périodes allant de la Renaissance à nos jours. Improvisateur reconnu, Pierre Cambourian est aussi compositeur (notamment dans le domaine liturgique).

Titulaire des grandes-orgues et de l’orgue de chœur de l’église Saint-Vincent-de-Paul à Paris, on a pu notamment l’entendre (et le voir) lors de la venue du Pape Benoît XVI à Paris puisqu’il tenait les orgues pendant la messe pontificale télévisée sur l’esplanade des Invalides en septembre 2008.

Artiste-pédagogue très prisé, il enseigne l’écriture et l’improvisation au conservatoire Gabriel Fauré à Paris V et y tient les fonctions d’adjoint de la Direction.

21h24-21h36

Philippe BRANDEIS

Organiste titulaire de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre et de la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris

Après des études classiques au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMDP) de Paris récompensées par les prix d’harmonie, contrepoint, fugue, orgue et improvisation à l’orgue dans les classes de Roger Boutry, Bernard de Crépy, Michel Merlet et Rolande Falcinelli. Philippe Brandeis remporte en 1989 le grand prix d’orgue et d’improvisation du concours européen de Beauvais placé sous l’égide de la fédération nationale des amis de l’orgue et l’année suivante, devient finaliste du célèbre concours international d’orgue de Chartres.

Après avoir occupé pendant cinq ans le poste d’organiste de chœur à l’église de la Madeleine à Paris, il est nommé sur concours en 1994 titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll du Sacré-Cœur de Montmartre puis en 1998, toujours sur concours, titulaire du grand orgue de la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris.

Philippe Brandeis est détenteur du certificat d’aptitude d’orgue et du certificat d’aptitude de directeur de conservatoires nationaux délivrés par le ministère de la Culture. Il est aujourd’hui directeur des études musicales et de la recherche au CNSMDP de Paris et professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy-Pontoise.

Parallèlement, Philippe Brandeis mène une intense activité de concertiste et se produit aussi bien en France qu’à l’étranger, notamment en Angleterre, Allemagne, Autriche, Chine, Hollande, Italie, Lettonie, Luxembourg, République tchèque, Russie… Il joue régulièrement dans les rangs de l’Orchestre de Paris et s’est notamment produit pour le concert d’inauguration de la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris.

Philippe Brandeis a enregistré sur l’orgue du Grand-Bornand (Haute-Savoie), une œuvre inédite de Jean Giroud intitulée « Images pour un chemin de Croix » avec Laurent Terzieff en qualité de récitant, au grand orgue de la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris, un ensemble de transcriptions d’œuvres pour flûte de pan et orgue, un disque monographique d’œuvres pour orgue et flûte et orgue de Rolande Falcinelli et une sélection d’œuvres pour orgue écrites pendant la Grande Guerre parue dans le cadre des commémorations du centenaire du conflit ; chacun de ces CD a été salué par la presse spécialisée en Europe et outre-Atlantique.

– Crédit : Gianni Proietti

21h36-21h48

Hampus LINDWALL

Organiste titulaire de l’église du Saint-Esprit à Paris, professeur d’improvisation à l’Institut Supérieur de Musique et Pédagogie Royal (IMEP) à Namur (Belgique)

Lien site Internet : http://www.hampuslindwall.com

Hampus Lindwall est né à Stockholm en 1976. Sa vie musicale a débuté par pratique de la guitare électrique dans des groupes rock et métal et des jazz bands. Il a commencé tardivement la pratique des instruments à clavier dans les années 90 et a étudié l’orgue au Collège Royal de Musique de Stockholm. Sous l’influence de Rolande Falcinelli dont il sera un des derniers disciples, il s’est installé à Paris en 2002 et a étudié au Conservatoire à Rayonnement régional (CRR) de Saint-Maur-des-Fossés, puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Lyon. Ses talents d’improvisateur lui ont permis de remporter plusieurs premiers prix dans des concours internationaux : « Orgel ohne Grenzen, Air Art » à Saarbrücke (Allemagne) en 2003 et le Prix Boëllmann-Gigout à Strasbourg en 2004.

Il est organiste titulaire de l’église du Saint-Esprit à Paris, tribune naguère occupée par Jeanne Demessieux de 1933 à 1962.

Concertiste, Hampus Lindwall s’est produit en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et en Chine.

Il a collaboré et participé à des créations avec des compositeurs et artistes comme Cory Arcangel, Noriko Baba, Raphaël Cendo, John Duncan, Leif Elggren, Mauro Lanza, Jesper Nordin, Studio For Propositional Cinema, Emily Sundblad et produit plusieurs enregistrements.

21h48-22h00

Vincent RIGOT

Organiste titulaire de l’église Saint-Roch à Paris

Lien site Internet : http://www.danielroth.fr

Vincent RIGOT accomplit toutes ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris, récompensées par six premiers prix (analyse, harmonie, contrepoint, fugue, orgue, direction de chœur grégorien). Titulaire du diplôme d’état d’accompagnement au piano et du CA d’écriture, il est professeur d’harmonie au clavier et improvisation au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy-Pontoise.

Tour à tour organiste à Saint-Eustache, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Saint-Louis en l’Isle et à Saint-Nicolas du Chardonnet, il est actuellement organiste à Saint-Roch.

Finaliste du concours international d’orgue de Paris en 1997, il a obtenu en avril 1995 le premier prix d’Improvisation du concours régional d’Île-de-France et en mai 1996 le Grand Prix Boëllman-Gigout du concours d’Improvisation de Strasbourg à l’unanimité du jury. Il est régulièrement invité en République tchèque pour y donner des classes de maître d’improvisation.

22h00-22h12

Firmin DECERF

Organiste titulaire de l’église Saint-Pierre de Bastogne (Belgique)

Lien site Internet : http://www.firmindecerf-orgue-festival.be

Firmin Decerf a enseigné l’orgue, l’improvisation, l’accompagnement du chant grégorien, du chant liturgique et du choral, à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie Musicale (IMEP) de Namur. Cet institut à rayonnnement international a été créé en 1970. Il s’est formé à l’Institut Lemmens (Malines, Louvain) et auprès de Pierre Cochereau à Paris. Auteur de différents CD, il donne de nombreux concerts dans différents pays d’Europe et aux Etats-Unis.

L’improvisation est une des facettes les plus étonnantes de sa démarche artistique et de ce fait, il apporte son art de la création instantanée notamment dans le domaine du cinéma, en improvisant sur différents films muets de la « belle époque ».

22h12-22h24

Charles BALAYER

Professeur au CRD de Brive, organiste titulaire de la collégiale Saint-Martin de Brive

Lien site Internet : http://www.youtube.com/channel/UCSJb0yZA-Ke6QaYFFZq5e4w

Charles Balayer a fait ses études au Conservatoire de Toulouse, en orgue et improvisation à l’orgue (classes de Xavier Darasse et Jan Willem Jansen) ainsi qu’en harmonie, contrepoint, fugue, analyse, accompagnement, musique de chambre et jazz. Il y bénéficiera également pour l’orgue et l’improvisation de l’enseignement de Jean Boyer.

Charles Balayer est professeur d’orgue classique, d’improvisation à l’orgue, et de jazz au Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD) de Musique et Danse de Brive. Interprète et improvisateur tant en musique classique qu’en jazz, il est à l’origine de la création d’une classe d’orgue Hammond dans cet établissement, afin de permettre aux organistes classiques de découvrir et pratiquer les différents répertoires de jazz à l’orgue.

Charles Balayer est également compositeur (éditions Robert Martin, Delatour France, la Symphonie d’Orphée) et organiste titulaire du grand-orgue Jean Baptiste Stoltz de la collégiale Saint-Martin de Brive-la-Gaillarde (Corrèze).

22h24-22h36

Olivier PENIN

Titulaire du grand orgue de la basilique Sainte-Clotilde à Paris

Lien site Internet : https://olivierpenin.eu

Né en 1981, Olivier Penin commence le piano à l’âge de cinq ans et entre en 1987 à la maîtrise de Caen. Après ses classes principalement auprès de David Noël-Hudson et l’obtention de son prix d’orgue, il est nommé par concours à la tribune du grand orgue de la basilique Sainte-Clotilde à Paris en 2004.

Seul titulaire depuis 2012, il est en charge de la musique religieuse et des concerts. A ce titre, il fait vivre l’orgue et crée notamment les « Samedis de l’orgue » et une classe de maître annuelle qui réunit des étudiants du monde entier. Dans ce cadre, il réalise aussi des enregistrements. En 2013, il a enregistré un disque auprès du label Festivo : « Hommage aux maîtres de Sainte-Clotilde » salué par la critique. Son sixième disque « Hommage à Franck » est sorti en mars 2016 avec les trois chorals pour orgue, des motets pour chœur et orgue (avec l’ensemble Basilica) et deux créations de Stéphane Delplace. Il enregistre en outre des vidéos publiées sur Youtube qui dépassent aujourd’hui le million et demi de vues.

Concertiste, il joue en France et à l’étranger aussi bien seul qu’avec des ensembles vocaux ou des orchestres. Il a ainsi été invité par différents orchestres français (Orchestre Lamoureux, Orchestre Colonne…) et étrangers (Orchestre de Chambre de La Haye…) pour interpréter les grandes pages pour orchestre et orgue (Concerto de Poulenc, Concerti de Haendel, Symphonie n°3 de Saint-Saëns, Respighi…) et il affectionne aussi de jouer avec des chœurs. Il a notamment créé avec Marc Korovitch l’ensemble Basilica, ensemble professionnel spécialisé dans la musique pour chœur et orgue. Il s’est en outre produit avec de célèbres ensembles vocaux tels l’ensemble AEDES (dir. Mathieu Romano) avec lequel il a gagné le prix Bettencourt Schueller, la maîtrise de Paris (dir. P. Marco puis R. Wilberforce), le jeune chœur de Paris (dir. Marc Korovitch), l’Academy of vocal arts de La Haye (Pays-Bas).

Certains compositeurs lui ont d’ailleurs confié des créations : Les larmes de la pénitence (Olivier Schmidt), Source (Pierre-Adrien Charpy), et Stéphane Delplace.

Il est membre de jurys de concours internationaux et est régulièrement invité à donner des classes de maître (Pologne, Croatie, Corée du Sud…).

– Crédit : Julien Tellier

22h36-22h48

François-Henri HOUBART

Titulaire du grand orgue de l’église de la Madeleine à Paris

François-Henri Houbart commence l’étude du piano à l’âge de 7 ans et celle de l’orgue à l’âge de 11 ans. À Paris, il devient l’élève de Pierre Lantier pour l’harmonie et le contrepoint, de Suzanne Chaisemartin, Michel Chapuis et Pierre Cochereau pour l’orgue et l’improvisation. En 1971, il suit les cours de Jean Guillou à l’académie internationale d’orgue de Vevey.

En 1978, il obtient le deuxième prix du Concours international d’improvisation de Lyon, le premier prix étant obtenu par Pierre Pincemaille.

D’abord organiste de l’église Saint-Paterne de sa ville natale d’Orléans à partir de 1968, il commence en 1974, une carrière d’organiste parisien comme suppléant du grand orgue de l’église Saint-Séverin à Paris. En 1975, il devient co-titulaire de l’orgue de l’église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris avec Jean Boyer, puis, l’année suivante, titulaire du grand orgue de l’église Sainte-Élisabeth-du-Temple à Paris. En 1979, il est nommé organiste de l’église de la Madeleine à Paris, succédant ainsi à 26 ans à Camille Saint-Saëns, Théodore Dubois, Gabriel Fauré, Jeanne Demessieux et Odile Pierre.

Comme pédagogue, François-Henri Houbart a d’abord enseigné l’orgue à l’École Nationale de Musique (ENM) d’Orléans de 1980 à 2000. Il devient ensuite professeur au conservatoire de Rueil-Malmaison, à la suite de Marie-Claire Alain et de Susan Landale jusqu’en 2013.

Il a donné plus de 1 300 concerts ou récitals partout en Europe, aux États-Unis, au Canada et au Japon. Il est reconnu comme un des plus grands improvisateurs actuels. Ses goûts musicaux le portent plutôt à interpréter les maîtres de l’école nordique et les compositeurs du XIXe siècle.

François-Henri Houbart est officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

– Crédit : David Gemini

22h48-23h00

Olivier PERIN

Titulaire-adjoint du grand orgue de l’église de La Madeleine à Paris

Lien site Internet : http://www.danielroth.fr

Musicien « polyvalent », Olivier Périn défend avec exigence et passion une haute idée de la musique et des arts, tant comme interprète que par le biais de ses activités pédagogiques et de son engagement institutionnel comme directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de la métropole du Grand Nancy.

Originaire d’Orléans, il découvre l’orgue auprès de François-Henri Houbart au conservatoire de sa ville natale où il remporte un premier prix à l’unanimité avec félicitations ainsi qu’un premier prix régional à l’unanimité. Il complète sa formation auprès de Louis Robilliard au Conservatoire National de Région (CNR) de Lyon où il est récompensé par un premier prix de perfectionnement, et lors d’académies avec Michel Chapuis, André Isoir, Jean Boyer, Jan Willem Jansen et Jean-Charles Ablitzer. Il étudie enfin l’improvisation à l’orgue dans la classe de Thierry Escaich puis de Pierre Pincemaille au CRR de Saint-Maur-des-Fossés où il obtient un premier prix.

Nommé titulaire du grand orgue historique Cavaillé-Coll de la Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans à 22 ans, il sera ensuite organiste titulaire de l’église Saint-Paul-Saint-Louis à Paris pendant 23 an avant d’être nommé titulaire adjoint du grand orgue historique Cavaillé-Coll de l’église de La Madeleine à Paris en 2020.

Lauréat du Concours International d’Orgue de la Ville de Biarritz en improvisation, dont il remporte en 2003 le grand prix André Marchal, Olivier Périn poursuit une carrière active de concertiste en France et à l’étranger, en soliste comme avec ensemble, abordant un large répertoire allant de la musique baroque allemande à l’école post-symphonique, comme en témoigne sa discographie remarquée par la critique : De Jean-Sébastien Bach au post-romantisme (2003), 5 Diapasons ; Intégrale des Noëls de Daquin (2006), 3 Diapasons ; Six sonates pour orgue de C.P.E. Bach (2007), 3 étoiles du Monde de la Musique. Il nourrit cependant un intérêt tout particulier pour la musique baroque française, dont il est un ambassadeur très apprécié à l’étranger (Allemagne, Suède, Etats-Unis).

Il est directeur du CRR de la Métropole du Grand Nancy depuis 2015.

Fondateur en 2006 du label discographique Yska, dont il assure la direction artistique, Olivier Périn est en charge depuis mars 2009 de l’organisation et de la présentation des Dimanches Musicaux de l’église de La Madeleine qui accueillent les meilleurs chœurs venus du monde entier et les organistes les plus renommés.

23h00-23h12

Frédéric BLANC

Organiste titulaire du grand orgue de l’église Notre-Dame-d’Auteuil à Paris

Lien site Internet : http://www.fredericblanc.org

Originaire du Sud-Ouest, Frederic Blanc est né en 1967.

Après des études musicales aux conservatoires de Bordeaux et Toulouse, il se perfectionne auprès d’André Fleury et Marie-Madeleine Duruflé. Il est lauréat de grands concours internationaux : il obtient le 2ème prix au grand prix de Chartres (1996) et il remporte le grand prix international de la ville de Paris en 1997.

Organiste titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll de l’église Notre-Dame-d’Auteuil à Paris, il est invité par de nombreux festivals et donne des récitals et classes de maître dans le monde entier.

Il a effectué plusieurs enregistrements discographiques, dont un certain nombre sont consacrés à l’improvisation.

23h12-23h24

Adam BERNADAC

Organiste

Lien site Internet : http://www.adambernadac.com

Organiste formé auprès d’Eric Lebrun, Christophe Mantoux et Thierry Escaich, Adam Bernadac est diplômé en harmonie, contrepoint, fugue, orchestration et improvisation du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris.

Il poursuit une carrière d’interprète et d’improvisateur se produisant en France comme à l’étranger à l’orgue ou au piano. Il est notamment l’invité des journées du patrimoine à la cathédrale de Nîmes, du festival du Vigan, du festival « Les orgues chantent au cœur de Rodez » et de la saison de musiques sacrées à la cathédrale d’Aix en Provence. Il vient de remporter le 1er prix et le prix du public au concours international d’improvisation à l’orgue de Schwäbisch Gmünd (Allemagne). Compositeur, il écrit pour l’orgue, la voix et plus récemment pour quatuor de saxophones (Petite suite créée en juin 2021 au festival des forêts de Compiègne). Il est également l’auteur de plusieurs arrangements pour orgue et trompette, orgue et cor ou encore orgue et percussions. Il enseigne l’écriture, l’arrangement, l’orchestration, l’analyse et culture musicale au Conservatoire départemental de Nîmes.

Depuis 2020, il est directeur artistique du festival Voix d’orgues de Bédarieux (Hérault) où il a à cœur de promouvoir la création et la transversalité.

23h24-23h36

Bernard CARLIER

Titulaire du Grand Orgue de la collégiale Sainte-Waudru à Mons (Belgique)

Bernard Carlier est diplômé du Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles (diplôme supérieur d’orgue, premier prix d’harmonie écrite et pratique).

Nommé titulaire des grandes orgues de la Collégiale Sainte-Waudru à Mons en 1992, il partage ce titre depuis avril 2017 avec Benoit Lebeau.

Invité des plus célèbres festivals, il donne de nombreux récitals en Belgique et dans la plupart des pays d’Europe. Il a effectué plusieurs tournées de concerts en Russie à l’invitation d’Alexei Parshin, professeur d’orgue au Conservatoire Supérieur Tchaïkovski de Moscou. Il a également participé à plusieurs concerts au sein de l’Orchestre National de Belgique et avec divers célèbres ensembles vocaux et orchestraux.

Bernard Carlier a fait partie du jury de divers concours d’orgue prestigieux tels que le « T.I.M. », « Axion Classics » de Belfius Banque et l’International Valeri Kikta Organ Competition à Moscou. Il est régulièrement appelé à siéger dans les jurys des Conservatoires Royaux et à l’IMEP.

Bernard Carlier est directeur honoraire de l’Académie de Musique de Mont-sur-Marchienne. Il a enregistré plusieurs CD majoritairement consacrés à des compositeurs belges.

23h36-23h48

Raphaël OLIVER

Organiste et compositeur, organiste titulaire de l’église Sainte-Jeanne de Chantal à Paris

Lien site Internet : http://www.raphaeloliver.fr

Né en 1994 à Paris, Raphaël Oliver débute ses études musicales au conservatoire du 18ème arrondissement de Paris en chant et en piano. A 10 ans, il intègre la maîtrise du Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Paris et se produit avec le jeune chœur du Théâtre du Châtelet (Carmen de Bizet), et en soliste (« Pie Jesu » du Requiem de Fauré). Lors de sa mue, il se consacre à l’écriture, à l’orgue et au piano.

Raphaël poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris où il obtient sa licence d’orgue (DNSPM) dans la classe de Michel Bouvard et Olivier Latry et deux prix d’écriture (harmonie, contrepoint) dans les classes de Fabien Waksman, Yves Henry, Pierre Pincemaille et Bernard de Crepy. Il intègre en 2018 la classe de musique à l’image de Marie-Jeanne Serero et également la classe de piano jazz de Manuel Rocheman au conservatoire du 9ème arrondissement. Il étudie un an le piano classique dans la classe d’Olivier Cazal.

Raphaël Oliver crée son studio de musique à Montreuil en 2021 où il compose et enregistre pour divers médias. Raphaël remporte par ailleurs trois grands prix au Concours International Gaston Litaize – André Marchal 2017. Il est lauréat du prix 2017 Yves Brieux-Ustaritz sous l’égide de la Fondation de France.

23h48-00h00

Odile JUTTEN

Organiste titulaire de l’orgue contemporain de la cathédrale Notre-Dame d’Évreux

Organiste, organettiste, pianiste, Odile Jutten est titulaire de l’orgue contemporain Quoirin-Decaris de la cathédrale Notre-Dame d’Évreux. Lauréate du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris en écriture musicale, orgue, improvisation, orchestration. Docteur en musicologie, elle a été enseignante-chercheuse en université et membre de la section « instruments de musique » de la Commission Nationale de Monuments Historiques.

Également peintre, poète, compositrice, elle est très intéressée par le dialogue entre les arts. Elle a conçu plusieurs créations multi-artistiques (par exemple, en 2016, à la cathédrale d’Évreux Miroirs de l’Âme, associant improvisations vocales et instrumentales, danse, vidéo, poésie, électro-acoustique et électronique en temps réel). Elle improvise à l’orgue, l’organetto, au piano et à la voix dans des situations artistiques et stylistiques variées. Elle a enregistré plusieurs CD à la cathédrale de Versailles, à la cathédrale d’Évreux, et sur l’orgue monument historique de Notre-Dame d’Épernay (Marne).

Avec différents partenaires chanteurs, elle explore des répertoires de l’époque médiévale au XIXème siècle, réalisant des transcriptions pour voix solo et orgue ou pour deux organistes, des polyphonies écrites ou improvisées dans la tradition baroque française, etc. Elle va créer avec le comédien Pierluigi Tomasi cet automne en Italie un spectacle de lectures et improvisations à l’orgue sur la Divine Comédie de Dante. Une autre création, consacrée aux danses sacrées occidentales depuis l’époque médiévale aura lieu en septembre 2022 à la cathédrale d’Évreux avec la danseuse Nathalie Guillemé et la chanteuse Hélène Decarpignies.

00h00-00h12

Pascal MARSAULT

Professeur d’orgue au Conservatoire de Toulon-Provence-Méditerranée, organiste titulaire de l’église Saint-Ignace à Paris de l’église de Sanary-sur-mer

Professeur d’orgue au conservatoire de Toulon-Provence-Méditerranée, Pascal Marsault a effectué sa formation auprès de René Brethomé à Tours, Marie-Claire Alain à Rueil-Malmaison puis au CNR de Paris, et enfin Michel Bouvard et Olivier Latry au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris. Un échange Erasmus lui permet d’approfondir sa pratique des répertoires anciens au Sweelinck Conservatorium d’Amsterdam, complété par un master en musicologie, le diplôme d’état d’instruments anciens et le certificat d’aptitude aux fonctions de professeur d’enseignement artistique.

Premier organiste français titulaire en résidence au Sapporo Concert Hall (Japon), il contribue par la suite, à l’occasion d’une académie d’été dispensée pendant 8 ans, à la formation de jeunes organistes colombiens à Bogota et Medellin.

Sa carrière de concertiste lui permet de rencontrer des publics divers sur plusieurs continents, en soliste comme en duo avec le trompettiste Clément Saunier, la soprano Francoise Masset ou le Chœur grégorien de Paris. Il est par ailleurs organiste Co-titulaire à l’église Saint-Ignace à Paris et à l’église de Sanary-sur-Mer (Var).

– Crédit : Guy Vivien

00h12-00h24

Thierry ESCAICH

Compositeur et organiste, titulaire du grand orgue de l’église Saint-Etienne du Mont à Paris

Lien site Internet : http://www.escaich.org/

Les pièces de Thierry Escaich sont inscrites au répertoire des plus grands orchestres aussi bien en Europe qu’aux États-Unis, et à celui de musiciens tels que Lisa Batiashvili et François Leleux, Valery Gergiev, Paavo Järvi, Alan Gilbert, Alain Altinoglu, Louis Langrée, Renaud et Gautier Capuçon, Emmanuelle Bertrand et Paul Meyer. Il a été compositeur en résidence à l’Orchestre national de Lyon, à l’Orchestre national de Lille et à l’Orchestre de chambre de Paris et a reçu quatre Victoires de la musique (2003, 2006, 2011 et 2017). Il enseigne depuis 1992 l’improvisation et l’écriture au Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Paris, où il a remporté lui-même huit premiers prix. En 2013, il a été élu à l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France. En 2018, il a été le compositeur à l’honneur du festival Présences de Radio France, à Paris.

Thierry Escaich a également beaucoup composé pour son propre instrument : pièces solistes, musique de chambre, trois concertos, et La Barque solaire, poème symphonique pour orgue et orchestre. Son Premier Concerto pour orgue a été joué notamment par le Philadelphia Orchestra et l’Orchestre national de Lyon, et a été sélectionné comme un incontournable du répertoire d’orgue par le magazine Gramophone : « Son concerto exploite toute la palette sonore et l’orchestre et de l’orgue en trois mouvements électrisants, le second mouvement enflant jusqu’à un sommet impressionnant, qui n’est surpassé que par la fracassante coda du finale. »

La carrière de compositeur de Thierry Escaich est étroitement liée à celle d’organiste, à l’instar de Maurice Duruflé – auquel il a succédé comme organiste titulaire de Saint-Étienne-du-Mont à Paris ; il est aujourd’hui l’un des principaux ambassadeurs de la grande école française d’improvisation. Sa passion pour le cinéma l’amène à improviser régulièrement au piano comme à l’orgue sur des films muets tels que Le Fantôme de l’Opéra et Metropolis.

Parmi les événements marquants de la saison 2020/2021, citons sa résidence d’organiste auprès de la Philharmonie de Dresde, qui le verra jouer en soliste avec l’Orchestre philharmonique de Dresde et donner plusieurs récitals. Deux œuvres doivent connaître leur création mondiale, l’opéra de chambre Point d’orgue au Théâtre des Champs-Élysées en mars 2021, et le Concerto pour flûte par l’Orchestre philharmonique de Rotterdam et Joséphine Olech. Cette saison, Escaich donne de nombreux récitals ; il joue, outre la Philharmonie de Dresde, à la Salle de concert Mariinski (Saint-Pétersbourg), à la Salle Zariadié (Moscou), à la Maison de la Radio (Paris), à la Philharmonie de Wrocław et au Konzerthaus de Dortmund.

Pour la saison 2020/2021, Thierry Escaich est artiste en résidence à la Philharmonie de Dresde. En mai 2021 aura lieu la création de son troisième opéra, Point d’orgue, au Théâtre des Champs-Élysées.

Thierry Escaich est à l’origine d’une discographie abondante.

00h24-00h36

Philippe SAUVAGE

Organiste titulaire de l’église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine

Lien site Internet : http://www.philippesauvage.org

Après avoir suivi des études musicales à l’Ecole César Franck de Paris où il reçut l’enseignement d’Edouard Souberbielle, Philippe Sauvage obtient des premiers Prix dans les classes de Susan Landale et Marie-Claire Alain au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Rueil-Malmaison. Pour l’improvisation, il a suivi l’enseignement de Jacques Taddeï, entre autres.

Actuellement, Philippe Sauvage est titulaire des grandes orgues Cavaillé Coll (3 claviers – 58 jeux) de l’église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) prenant la succession de Loïc Maillé puis de Jean-Claude Henry.

Avec à ce jour plus de 600 concerts, on peut l’entendre à Paris, en province ainsi qu’à l’étranger en récital, en duo, en formation de chambre ou avec orchestre.

Il a été professeur hors classe d’enseignement artistique (PEA), discipline orgue. Ses activités l’amènent à participer à des émissions publiques de Radio France, à être membre de la SACEM et à enregistrer différents CD. Il lui est demandé également d’inaugurer de nombreux orgues en France et à l’étranger et d’être membre de jury de concours internationaux.

Bertrand Ferrier

00h36-00h48

Bertrand FERRIER et Michaël KONÉ

Bertrand Ferrier est organiste titulaire de l’église Saint-André de l’Europe à Paris
Michaël Koné est contre-ténor

Jadis organiste-conférencier du musée de la Renaissance d’Écouen, Bertrand Ferrier est organiste de Saint-André de l’Europe depuis 2002 et adjoint aux grandes orgues de la collégiale de Montmorency (Val-d’Oise) depuis 2014.

 
Michaël Koné

Contre-ténor et acteur franco-ivoirien, Michaël Koné voue une passion à l’art lyrique et au chant sous toutes ses formes depuis qu’il a entamé sa formation auprès d’Yva Barthélémy. Il est actuellement l’un des cinq solistes d’Opéra locos, un spectacle à succès concentrant les plus grands airs d’opéra sous forme de « musical ».

Michaël et Bertrand donnent régulièrement des concerts où l’art baroque aime à s’acoquiner avec spirituals et improvisation.

00h48-01h00

Thomas MONNET

Organiste titulaire de l’église Saint-Maurice-de-Bécon à Courbevoie

Après avoir débuté ses études musicales au Conservatoire National de Région de Reims, Thomas Monnet se perfectionne à Saint-Maur-des-Fossés puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Lyon. Il étudie l’orgue, la basse continue, la musique ancienne et l’improvisation ; disciplines dans lesquelles il a notamment reçu l’enseignement d’Hélène Dufour, Eric Lebrun, Loïc Mallié, Louis Robilliard et Pierre Pincemaille.

Il se distingue à plusieurs reprises lors de concours nationaux ou internationaux : grand prix d’orgue de l’Académie des Beaux-Arts en mai 2003 à Angers, grand prix André Marchal d’interprétation au 7ème Concours international d’Orgue de la Ville de Biarritz et premier prix au 9ème Concours International d’orgue Xavier Darasse à Toulouse en 2005.

Interprète reconnu pour l’engagement de ses programmes et l’audace de sa pensée musicale, il manifeste, à l’intérieur du vaste répertoire qu’il pratique, une préférence pour la musique du XIXème siècle à nos jours. Invité de nombreux festivals en Europe, on a pu l’entendre sur France-Musique ou dans le projet de Fugue State Films : The genius of Cavaillé-Coll. En 2014, à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition du compositeur français Jean-Louis Florentz, il signe la première intégrale discographique de son œuvre d’orgue pour le label Hortus.

Titulaire de l’orgue Cavaillé-Coll de Saint-Maurice-de-Bécon à Courbevoie, Thomas Monnet a œuvré pendant de nombreuses années afin d’en obtenir la restauration qui est en cours. Par ailleurs, il enseigne l’orgue aux conservatoires de Gagny et de Montereau.

Thomas Monnet est aussi l’auteur de nombreuses transcriptions remarquées : Debussy, Nocturnes ; Dvorak, Symphonie du Nouveau monde ; Ravel, Le Tombeau de Couperin ; Stravinsky, Le Sacre du Printemps…

01h00-01h12

Patrick DELABRE

Organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame de Chartres

Organiste titulaire adjoint de Philippe Lefebvre aux grandes orgues de la cathédrale de Chartres en novembre 1976, Patrick Delabre est nommé organiste co-titulaire avec Christophe Mantoux en 1986, Patrick Delabre est quatre fois lauréat des classes d’écriture et d’orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris après être passé par le Conservatoire National de région de Lille. Lauréat du concours d’improvisation de Lyon, finaliste improvisateur au concours international d’orgue de Chartres, il nourrit sa passion du son à la cathédrale ainsi qu’en récital ou en ensemble, en France et à l’étranger. Après avoir enseigné l’écriture à Poitiers, il a enseigné l’orgue aux conservatoires de Chartres et de Lucé.

Interprète d’un CD Bach/Franck enregistré à la cathédrale de Chartres, il est l’auteur d’arrangements vocaux et instrumentaux de chansons traditionnelles françaises enregistrées pour la maison Forlane en juin 2002. Son enregistrement des sonates d’églises de W-A Mozart avec les membres du quatuor à cordes de Chartres a été bien reçu par la critique musicale.

Patrick Delabre est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

01h12-01h24

Gabriele AGRIMONTI

Organiste

Né à Parme (Italie) en 1995, Gabriele Agrimonti découvre l’orgue à 11 ans et entre dans la classe de Mario Verdicchio au conservatoire « A. Boito » de Parme l’année suivante. Il en sort diplômé avec la note maximale cum laude et la mention d’honneur à l’unanimité du jury. Il est nommé à seulement 13 ans cotitulaire de la Basilique Santa Maria della Steccata de Parme auprès du titulaire Ugo Leoni. En 2016 il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris dans les classes d’improvisation à l’orgue et écriture auprès de professeurs de renoms tels que Thierry Escaich, Laszló Fassang, Thomas Ospital, Thomas Lacôte, Yves Henri, Olivier Trachier.

À travers sa participation à de nombreuses classes de maître, il reçoit des conseils de personnalités du monde de l’orgue parmi lesquelles Olivier Latry, Jean Guillou, Yanka Hékimova, Baptiste-Florian Marle-Ouvrard, Henri-Franck Beaupérin.

Lauréat de plusieurs concours internationaux, il remporte notamment les premiers prix aux concours d’improvisation de Haarlem (à l’unanimité du jury) aux Pays-Bas, Saint-Albans (Tournemire Prize) en Angleterre, Strasbourg (Concours Boëllmann-Gigout), Paris (grand prix Marchal-Litaize).

Sa carrière l’a amené à se produire dans de nombreux endroits en France et à l’étranger. Son répertoire s’étend de la Renaissance aux musiques actuelles, tout en laissant une grande part à l’improvisation. Il s’associe également à d’autres disciplines artistiques comme le cinéma ou encore la danse.

01h24-01h36

Olivier LATRY

Organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame de Paris, Professeur d’orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris

Nommé organiste titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame à seulement 23 ans et organiste émérite de l’Orchestre National de Montréal depuis 2012, Olivier Latry est un musicien explorant tous les champs possibles de son instrument, et doué d’un exceptionnel talent d’improvisateur.

Olivier Latry se produit régulièrement dans des salles telles que la Philharmonie de Berlin, la Philharmonie de Paris, l’auditorium de Radio France, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Musikverein ou le Konzerthaus de Vienne, etc. Il est l’invité d’orchestres comme le Philadelphia Orchestra, le Los Angeles Philharmonic, le Boston Symphony Orchestra, le Wiener Symphoniker et bien sûr l’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Orchestre National de France et a joué sous la direction de chefs comme Myung-Whun Chung, Andris Nelsons, Esa-Pekka Salonen, Stéphane Denève, Christoph Eschenbach, etc.

Olivier Latry a participé à de nombreuses créations : on citera les créations belge, française et nord-américaine de « Waves » de Pascal Dusapin avec l’Orchestre Symphonique de la Monnaie, l’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Orchestre Symphonique de Montréal, « Maan Varjot », concerto pour orgue et orchestre de Kaija Saariaho ainsi que le concerto de Michael Gandolfi avec le Boston Symphony Orchestra. A l’occasion de l’inauguration de l’orgue du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en 2017, il a créé un concerto de Benoît Mernier. Il joue en 2019 la création Allemande des « Quatre visages du temps », troisième concerto pour orgue de Thierry Escaich avec l’Orchestre Philharmonique de Dresde et Stéphane Denève.

En 2000, Olivier Latry a enregistré l’intégrale de l’œuvre pour orgue d’Olivier Messiaen (Deutsche Grammophon), intégrale qu’il joue également en concert à Paris, Londres et New York. Parmi de nombreux autres enregistrements figure le concerto de Saint-Saëns avec le Philadelphia Orchestra dirigé par Christoph Eschenbach pour le label Ondine. Parmi ses nombreux enregistrements, on citera les deux derniers : “Bach to the Future” enregistré à Notre-Dame de Paris en 2019 qui propose des œuvres de Bach adaptées à cet instrument si particulier et « Liszt : Inspirations » enregistré à la Philharmonie de Paris.

Ce même mois paraît également un livre d’entretiens avec Stéphane Friédérich, « A l’orgue de Notre Dame » aux éditions Salvator dans lequel il dépeint le lien étroit qui unit l’art musical à la liturgie en racontant les différentes facettes de sa vie d’organiste.

Ancien étudiant de Gaston Litaize, il lui a succédé au conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés avant d’être nommé professeur au CNSMD de Paris. Olivier Latry a reçu de très nombreux prix et distinctions dont le Prix de la Fondation Cino et Simone Del Duca (Institut de France–Académie des Beaux-Arts) en 2000. Il est docteur Honoris Causa de la North and Midlands School of Music au Royaume-Uni et de l’Université Mc Gill de Montréal depuis 2010.

Jusqu’en 2022, Olivier Latry est artiste en résidence « William T. Kemper » à la University of Kansas à Lawrence, USA et organiste en résidence à la Philharmonie de Dresde.

Olivier Latry est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

01h36-01h48

Pierre OFFRET

Organiste et haut-fonctionnaire

Né en 1989, Pierre Offret étudie l’orgue et la musique de chambre aux conservatoires de Rennes et de Bordeaux où il obtient son diplôme d’études musicales, mention très bien, à l’unanimité du jury. Il se perfectionne alors à Versailles dans la classe de Jean-Baptiste Robin (prix de perfectionnement, prix des amis de l’orgue de Versailles) et à Saint-Maur-des-Fossés, dans la classe d’improvisation de Pierre Pincemaille.

Lauréat du concours international d’orgue Jean-Louis Florentz de l’Académie des Beaux-Arts (grand prix d’interprétation et prix « Pierre Pincemaille »), premier prix du concours international d’orgue de Saint-Florian (Autriche), Pierre Offret se produit régulièrement en concert sur des instruments prestigieux (églises de La Madeleine et Notre Dame d’Auteuil à Paris, Chapelle royale et cathédrale de Versailles, abbatiale Sainte-Croix de Bordeaux…). Il est aujourd’hui organiste remplaçant à la basilique de Saint-Denis.

Parallèlement à ses études musicales, Pierre Offret a réalisé un riche cursus universitaire. Diplômé de Sciences politiques, d’HEC-Paris et de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, ancien élève de l’ENA, il est, depuis janvier 2018, haut fonctionnaire au ministère de l’Economie et des Finances. Il a par ailleurs suivi, à l’université Paris-Sorbonne, un master de musicologie qui l’a amené à travailler sur l’influence poétique de Johann Sebastian Bach sur l’œuvre de Franz Liszt.

01h48-02h00

Thibaut DURET

Titulaire du grand orgue de la cathédrale Saint-François-de-Sales de Chambéry, professeur au CRR d’Annecy Pays de Savoie

Thibaut Duret est diplômé des conservatoires de Grenoble et de Rueil-Malmaison dans lesquels il a travaillé avec Yves Lafargue, Pierre Perdigon, Francois Henri Houbart. Il étudie ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse (CNSMD) de Lyon avec François Espinasse et Liesbeth Schlumberger et y obtient diverses récompenses. Thibaut Duret a également travaillé l’improvisation au CNSMD de Lyon avec Loïc Mallié, Gabriel Marghieri et Franck Vaudray.

Il est titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Chambéry depuis 2009 et enseigne l’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) d’Annecy Pays de Savoie depuis 2014.

Thibaut Duret s’est produit à travers la France, mais également en Allemagne, en Guyane, en Suisse, au Luxembourg.

02h00-02h12

Hendrik BURKARD

Organiste, étudiant au CNSMD de Paris

Lien site Internet : http://www.facebook.com/hendrik.burkard

Hendrik Burkard est étudiant au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris dans la classe d’improvisation de Thierry Escaich et Lázló Fassang.

Diplômé d’une licence et d’un master de la classe d’interprétation de Michel Bouvard et Olivier Latry, il remporte le premier prix ex-aequo du concours international Xavier Darasse de Toulouse en 2017 ainsi que le premier prix du concours international d’interprétation Boëllmann-Gigout en 2019.

Né à Cologne en 1996 il commence ses études musicales comme membre de la maîtrise de la cathédrale de Cologne et intègre la classe d’orgue de Johannes Geffert au conservatoire supérieur de Cologne à l’âge de 14 ans. Hendrik Burkard est invité régulièrement en France et à l’étranger pour se produire en concert. Il poursuit un doctorat à la HfM Saar ainsi que des études de direction d’orchestre avec Adrian McDonnell.

02h12-02h24

Pierre QUEVAL

Organiste titulaire de l’église Saint-Ignace à Paris et de la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes

Lien site Internet : http://pierrequeval.com/

Né en 1988, Pierre Queval se forme aux conservatoires de Nantes et de Saint-Maur-des-Fossés, auprès de Michel Bourcier, Eric Lebrun et Pierre Pincemaille, puis étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD de Paris dans la classe d’orgue de Michel Bouvard et Olivier Latry et dans la classe d’improvisation (orgue et piano) de Thierry Escaich, Laszlo Fassang, Philippe Lefebvre et Jean-François Zygel. Il est récompensé d’un prix de contrepoint, d’un master d’orgue-interprétation et d’un master d’improvisation.

Titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll/Haerpfer-Ermann de l’église Saint-Ignace à Paris depuis 2014, Pierre Queval est nommé organiste titulaire de la cathédrale de Nantes au cours de l’été 2021.

Interprète et improvisateur reconnu internationalement, il donne des récitals dans toute la France ainsi qu’en Angleterre, Italie, Finlande, Pologne ou encore aux États-Unis où il fut notamment Young artist in residence à la cathédrale Saint-Louis de la Nouvelle-Orléans entre novembre 2015 et avril 2016.

En France, ils se produit dans de nombreux lieux privilégiés, comme à Paris (Notre-Dame, Saint-Sulpice, Saint-Eustache, La Madeleine, Sainte-Clotilde, Saint-Denis, La Trinité, Saint-Séverin, Saint-Thomas d’Aquin…) et il est l’invité de plusieurs festivals prestigieux, tel que ceux de Radio-France et Montpellier/Occitanie, La Roque d’Anthéron, La Chaise-Dieu, Annecy Classic Festival, Toulouse les Orgues, Orgue en Jeu de Lyon, Chartres, Musique Sacrée de la cathédrale de Saint-Malo, Carcassonne, l’Alpe d’Huez… Actuellement, Pierre Queval est également en résidence artistique auprès de l’Association Les Voix de l’Orgue Cavaillé-Coll de Luchon (Haute-Garonne), participant activement au festival et aux projets de valorisation et promotion de l’instrument de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption.

Pierre Queval consacre une part importante de ses activités à l’improvisation, accompagnant régulièrement des comédiens ou des projections de films muets, ainsi qu’à la musique de chambre, en particulier aux côtés de la mezzo-soprano Maria Mirante, ou encore au sein du Trio Meigma (avec la flûtiste Charlotte Berthomé et la violoniste Mathilde Gandar) et de l’Ensemble Orpezzo (avec la chanteuse Anne-Claire Couchourel et le trompettiste Vincent Mitterrand).

Titulaire du diplôme d’état d’enseignement artistique, Pierre Queval est professeur d’orgue aux conservatoires de Laon, Soissons et Gagny (Seine-Saint-Denis).

– Crédit : Céline Nieszawer

02h24-02h36

Thomas OSPITAL

Organiste titulaire de l’église Saint-Eustache à Paris, professeur d’orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris

Lien site Internet : http://www.thomasospital.com

Né en 1990 au Pays Basque (France), Thomas Ospital débute ses études musicales au Conservatoire de Bayonne avec Esteban Landart et les poursuit au CNSMD de Paris, où il obtient cinq premiers prix en orgue, improvisation, harmonie, contrepoint, fugue et formes. Il a notamment pour professeurs Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Fabien Waksman, Isabelle Duha et Pierre Pincemaille.

Lauréat de plusieurs concours internationaux (Saragosse, Chartres, Toulouse, Grand Prix Florentz de l’Académie des Beaux-Arts), il occupe pendant six mois les fonctions de « Young artist in residence » à la cathédrale Saint-Louis de La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.

En mars 2015, il est nommé sur concours titulaire du grand-orgue de l’église Saint-Eustache à Paris. De 2016 à 2019, il devient le premier organiste en résidence de la Maison de la Radio. Cette activité l’amène à collaborer régulièrement avec les différentes formations musicales de la Radio et à prendre part à des projets de médiation visant à faire connaître l’orgue au plus grand nombre.

Sa carrière de concertiste le conduit à jouer tant en France qu’à l’étranger aussi bien en soliste, en musique de chambre ou avec orchestre symphonique. L’improvisation tient une place importante dans sa pratique musicale ; soucieux de faire perdurer cet art sous toutes ses formes.

Passionné par la transmission, Thomas Ospital est régulièrement sollicité pour enseigner l’interprétation et l’improvisation dans le cadre de classes de maître. Il est depuis 2017 professeur d’harmonisation au clavier au CNSMD de Paris, et depuis 2021 professeur d’orgue aux côtés d’Olivier Latry.

02h36-02h48

Didier HENNUYER

Organiste titulaire du grand orgue de la cathédrale Notre-Dame-de-l’Immaculée-Conception de Boulogne-sur-Mer en France, professeur d’orgue

Didier Hennuyer est né en 1972 à Boulogne sur mer, patrie d’Alexandre Guilmant, Eugène Sergent et Olivier Latry. Musicien passionné et éclectique, il a obtenu les plus hautes distinctions en orgue (François-Henri Houbart, François Bocquelet), composition électroacoustique, piano, harmonie, contrepoint avec Jacques Veyrier. Il est organiste titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et professeur d’orgue.

Il donne régulièrement des récitals d’orgue en France, en Europe et dans le monde.

02h48-03h00

Guillaume LECHEVALIER-BOISSEL

Collaborateur dans un cabinet d’architecte le jour, designer et infographiste le soir, organiste passionné le week-end

Guillaume Lechevalier-Boissel est organiste à l’église Saint-Malo de Valognes (Manche) et à Saint-Jacques de Montebourg (Manche).

03h00-03h12

Jean BARRAGAN

Organiste co-titulaire de l’église Saint-Nazaire à Sanary-sur-Mer, chargé de mission pour les orgues de la ville de Marseille

Après avoir débuté ses études musicales par l’apprentissage du piano à l’école de musique de La Ciotat, Jean Barragan entre en 2007 au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Toulon-Provence-Méditerranée, dans la classe d’orgue de Pascal Marsault, d’harmonie au clavier / basse continue de Nicolas Loth et d’organologie de Michel Colin.

Diplômé en 2017 d’une licence internationale en administration des affaires (International Bachelor of Business Administration), puis d’un Master 2 spécialisé en Marketing Digital (Master of Sience – MSc) l’année suivante à l’école de commerce Kedge Business School de Marseille, c’est avec mention très bien que Jean obtient en 2021, son Diplôme d’Études Musicales (DEM) – Spécialité Orgue du CRR de Toulon.

Organiste co-titulaire du Grand-Orgue Quoirin de Sanary-sur-Mer (Var) aux côtés de son maître Pascal Marsault, il est également organiste à l’église Saint-Vincent-de-Paul, dite « Les Réformés », de Marseille.

Depuis le mois d’octobre 2019, il a été engagé comme chargé de Mission Orgues à la Ville de Marseille, responsable des opérations de conservation, de restauration et de reconstruction du patrimoine organistique marseillais, succédant aux fonctions de Jean-Robert Cain.

Parallèlement à ses activités, Jean Barragan est régulièrement invité à se produire dans la région, notamment à Roquevaire où le 14 septembre 2018, il a ouvert le 22ème Festival International, en compagnie de Levon Minassian pour un concert Duduk et Orgue.

03h12-03h24

Philippe GARREAU

Sacristain et organiste titulaire de la cathédrale Saint Louis de La Rochelle.

03h24-03h36

Michel ROBERT

Titulaire du grand orgue de la collégiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Saint Donat

A l’instar des musiciens du XVIIIe siècle, Michel Robert inscrit sa démarche artistique dans un esprit pluraliste. Pianiste, organiste, chef d’orchestre, ses maîtres comptent parmi les plus grands : Vlado Perlemuter, Jacques Coulaud, Pierre Cochereau, René Saorgin, Pierre Dervaux….

Titulaire du Certificat d’Aptitude depuis 1983, Michel Robert est professeur émérite au Conservatoire National de Musique et de Danse de Valence et au CNSMD de Lyon.

Lauréat du Concours International d’Improvisation de Lyon, Michel Robert est nommé titulaire du grand orgue Schwenkedel de la collégiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Saint-Donat (Puy-de-Dôme) en 2006 après avoir été titulaire des cathédrales de Valence et d’Autun. Il y déploie depuis lors une intense activité artistique et pédagogique.

Soliste de Radio France, de la RAI, de la Radio Suisse Romande, de la Radiotélévision Roumaine. Régulièrement accueilli dans les grandes tribunes parisiennes (Notre Dame, La Madeleine, La Sainte Trinité, Notre Dame d’Auteuil, Auditorium Marcel Dupré de Meudon, Saint Germain en Laye…) sa carrière de soliste, riche de plus de 900 concerts et récitals, l’a vu se produire en France, Belgique, Suisse, Italie, Autriche, Allemagne, Angleterre, Roumanie, Russie, Amérique du nord…

– Crédit : David Fugere

03h36-03h48

Guillaume MARIONNEAU

Organiste de la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Luçon, Professeur d’orgue à Sud Vendée Littoral

Après ses études musicales avec notamment les organistes Abel Gaborit, Olivier Vernet, Dominique Ferran et Didier Ledoux, Guillaume Marionneau est nommé titulaire des orgues historiques et chef de chœur de la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Luçon (Vendée).

L’enseignement musical a toujours occupé une grande partie de ses activités. Titulaire du diplôme d’État de professeur d’orgue, il a enseigné cet instrument au conservatoire de Challans et dirigé l’Académie des Jeunes Organistes de Vendée à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Il est actuellement professeur d’orgue, de culture musicale et de formation musicale à l’École de Musique Sud Vendée Littoral.

Il participe en tant que concertiste à de nombreux concerts en soliste, en duo (avec notamment les trompettistes Bernard Soustrot et David Rouault), au sein de l’ensemble Herr Bach Trio ou avec orchestre symphonique dans des œuvres pour orgue et orchestre rarement interprétées. Il consacre une partie de ses activités à l’accompagnement de chœurs, à l’orgue, au piano, au clavecin ou à l’harmonium, ainsi qu’à l’improvisation (accompagnement de films muets à l’orgue ou au piano).

Il a réalisé à plusieurs reprises des enregistrements dont les musiques d’orgues pour les spectacles du Puy-du-Fou. En 2020, il a enregistré sur l’orgue de la cathédrale de Luçon un CD intitulé « De Paris à Luçon, genèse d’un grand Cavaillé-Coll » (œuvres de Mendelssohn, Bach, Franck, Lemmens, Waitzennecker).

Passionné de musique sacrée, il collabore à plusieurs revues spécialisées (Voix nouvelles, Préludes, La Flûte harmonique) en tant que rédacteur et compositeur.

– Crédit : Jean-Robert Cain

03h48-04h00

Emmanuel CULCASI

Organiste titulaire de l’église Saint-Jean de Malte à Aix-en-Provence, directeur de l’Ecole de Musique de Bouc-Bel-Air

Né en 1993, Emmanuel Culcasi se forme en piano à Aix-en-Provence dans la classe de Michel Bourdoncle puis en orgue avec Chantal de Zeeuw, André Rossi et Annick Chevalier, et enfin en accompagnement piano à l’École Nationale de Musique, Danse et Art Dramatique (ENM) de Villeurbanne. Admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Lyon dans la classe d’orgue de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger, il y obtient un premier prix en 2015 suivi d’un master. Elève de Pierre Pincemaille à Saint-Germain-en-Laye et d’Isabelle Mallié à Lyon, il entre ensuite en cursus d’écriture du CNSMD de Paris et obtient un premier prix de contrepoint. Il intègre plus récemment le cursus de diplôme d’état de professeur de musique de l’Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique (IESM) d’Aix-en-Provence.

Une dizaine de fois récompensé en piano (Claude Kahn, Steinway & Sons, Maryse Cheilan, Simone Delbert-Fevrier – Nice Côte d’Azur), il a participé à de nombreuses manifestations pianistiques dont le Roi David de Honegger, un projet européen dirigé par Jean-François Sénart, et classes de maître (Vladimir Viardo, Paul Posnak, Konstantin Lifschitz, Jacques Rouvier, Sylviane Deferne, Carlos Roque Alsina, Romano Pallottini).

Il se consacre actuellement principalement à l’orgue étant régulièrement invité en soliste ou avec hautbois, cuivres ou chant (Alexandre Peyrol, Patrick Garayt, Sophie Chabert, Sophie Pondjiclis) en France et à l’étranger (Abbaye de Maulbronn, Ars Sacra Fesztival de Budapest…) et a participé à plusieurs projets avec chœurs et orgue, dont le Requiem de Fauré sous la direction de Michel Piquemal, la Messe en Ut de Beethoven, et plusieurs classes de maître (Ingo Bredenbach, Bernard Foccroulle, Paolo Crivellaro, Jacques Van Oortmerssen, Thierry Escaich…)

En 2018, Emmanuel Culcasi a remporté le grand prix international d’orgue Jean-Louis-Florentz à Angers et de l’Académie des Beaux-arts. Nommé Young Artist in Residence à la Cathédrale Saint-Louis de la Nouvelle-Orléans de décembre 2018 à mai 2019, il a donné à cette occasion plusieurs récitals aux Etats-Unis (Louisiane, Mississipi, Ohio), avec un intérêt marqué pour l’interprétation d’œuvres de compositeurs français actuels dont Valéry Aubertin, Régis Campo, Charles Balayer, Florentine Mulsant ou encore Jean-Charles Gandrille, et participé à différents projets avec chœurs, dont la Messe solennelle de Louis Vierne à Notre Dame Seminary. En mai 2019, il s’est vu confier un récital organisé à la Nouvelle-Orléans par le Consulat Général de France, en soutien à Notre-Dame de Paris.

Directeur de l’Ecole de Musique de Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône), il y anime une équipe de 17 professeurs ainsi que la classe d’orgue. Lauréat d’une bourse à l’Université d’Aix-Marseille, il a récemment développé et publié un projet de recherche à visée pédagogique sur la thématique «Musique, Cerveau et Handicap».

Organiste à l’église Saint-Jean-de-Malte d’Aix-en-Provence depuis 2020, Emmanuel Culcasi s’implique aussi régulièrement dans de nombreuses paroisses et projet musicaux et culturels de la région.

04h00-04h12

Quentin GUERILLOT

Organiste titulaire de la basilique cathédrale de Saint-Denis

Originaire de Mulhouse, Quentin Guérillot fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris auprès de grands maîtres tels que Michel Bouvard et Olivier Latry pour l’orgue, Olivier Baumont pour le clavecin, Thierry Escaich et Pierre Pincemaille pour l’écriture et l’improvisation et obtient 7 premiers prix. Elève de Vincent Warnier, il suit également de nombreuses classes de maître avec Louis Robillard, Bernhard Haas, Andreas Staier, Christophe Rousset et travaille le répertoire organistique italien avec le célèbre organiste et musicologue Andrea Macinanti.

Passionné par les sources musicologiques et les traités anciens, il se spécialise en tant que chef d’orchestre-continuiste auprès de Leonardo Garcia Alarcon à la Haute Ecole de Musique (HEM) de Genève.

En mai 2018, à seulement 25 ans, il devient sur concours organiste titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll de la basilique cathédrale de Saint-Denis où il succède à son mentor Pierre Pincemaille. Depuis, il est directeur artistique de la saison des concerts d’orgue de la cathédrale et se produit régulièrement en soliste dans le cadre du festival de Saint-Denis notamment avec Khrystyna Sarksyan et David Guerrier. Par ailleurs, il joue régulièrement sous la direction de chefs prestigieux tels que Matthias Pintscher, Marko Letonja, ou Jukka-Pekka Saraste à la Philharmonie de Paris ou encore au théâtre antique d’Orange.

Concertiste reconnu en Europe, son premier CD « L’orgue chambriste, du salon à la salle de concert » (Label Initiale) est salué unanimement par la critique spécialisée (Choc de Classica).

04h12-04h24

François OLIVIER

04h24-04h36

Jean GALARD

Organiste titulaire de l’église Saint-Médard à Paris et de la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais

Premier prix d’orgue du Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris, prix d’improvisation Maurice Duruflé des Amis de l’Orgue de Paris, Jean Galard a reçu sa formation auprès de Noëlie Pierront, Rolande Falcinelli, Jean Langlais et Norbert Dufourcq.

Il est actuellement organiste titulaire de l’église Saint-Médard à Paris et du grand orgue de la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais (Oise). Il a enseigné l’orgue et l’improvisation à la Schola Cantorum de Paris, dans les conservatoires de la ville de Paris et de Beauvais, ainsi qu’à l’étranger, lors de classes de maître. Il est professeur d’orgue et d’improvisation au Conservatoire International de Musique de Paris depuis 2015.

Prix de la Fondation de France (Prix Charles-Oulmont), lauréat de concours nationaux et internationaux, il se distingue notamment par ses qualités d’improvisateur. Il joue en récital ou avec diverses formations (Orchestre de Paris, Opéra de Paris, par exemple) en France et dans le monde, participe à l’enregistrement de disques, en soliste et avec diverses formations de chambre ou symphoniques. Il mène aussi une carrière de compositeur.

04h36-04h48

Samuel LIEGEON

Artiste

Lien site Internet : https://samuelliegeon.com/

Après des études aux conservatoires de Besançon, Saint-Maur-des-Fossés et Rueil-Malmaison, Samuel Liégeon entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris en improvisation à l’orgue et au piano ainsi qu’en écriture, analyse et orchestration où il obtiendra sept premiers prix.

Il est nommé́ en 2009 à l’âge de 24 ans organiste titulaire du grand orgue de l’église Saint-Pierre de Chaillot à Paris.

Il a remporté en 2008 le premier prix du concours international d’improvisation Boëllmann-Gigout de Strasbourg et l’année suivante est lauréat du concours international de Leipzig. Samuel Liégeon est également grand prix du concours international de Haarlem aux Pays-Bas (2010), premier prix du concours international de Münster (2011) et prix d’improvisation au concours international de Chartres 2012. La même année, il est nommé́ « jeune artiste en résidence » à la cathédrale Saint-Louis de La Nouvelle-Orléans pour une période de six mois. Lors de ce séjour, il donne de nombreux concerts et classes de maître à l’orgue et au piano, et collabore en tant que soliste avec l’Orchestre philharmonique de Louisiane.

Parallèlement à ses études musicales, Samuel Liégeon se consacre à la peinture qu’il définit volontiers comme un écho à son geste musical. En musique comme en peinture, la Renaissance et le XXème siècle ont une forte influence sur son travail. Délaissant rapidement la figuration, il retrouve dans une forme d’abstraction poétique la résonance des grands espaces acoustiques où se mêlent le rythme du trait, l’harmonie des couleurs et le mouvement de la forme.

Il est régulièrement invité en Europe et aux États Unis en tant que musicien mais également comme artiste peintre lors d’expositions où se mêlent souvent musique et peinture. Il se fait régulièrement entendre dans le cadre d’émissions de radio qui lui sont consacrées ou encore dans le milieu du cinéma avec lequel il collabore régulièrement pour l’accompagnement de films.

Samuel Liégeon est chargé d’enseignement en analyse, composition et arrangement depuis 2013 au Pôle Sup’ 93 ainsi qu’à l’Ecole Supérieure de Musique et Danse de Lille en improvisation à l’orgue.

En perpétuelle quête d’un idéal artistique, Samuel Liégeon installe en 2018 son atelier de peinture et son studio de musique en Bourgogne où il partage son temps entre la création musicale et la création picturale.

04h48-05h00

Baptiste-Florian MARLE-OUVRARD

Organiste titulaire du grand orgue de l’église Saint-Eustache à Paris, concertiste international

Lien site Internet : http://www.www.bfmo.fr

Baptiste-Florian Marle-Ouvrard fait désormais partie des organistes incontournables de l’école d’orgue française actuelle, défendant un répertoire éclectique tout en donnant une part importante à l’art de l’improvisation.

Après de brillantes études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris, où il a reçu notamment l’enseignement d’Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Pierre Pincemaille, Jean-François Zygel et François-Xavier Roth. Il est lauréat de nombreux concours internationaux : premier prix et prix du public du Concours international d’improvisation de Leipzig (2009), premier prix et prix du public du Concours international d’improvisa¬tion de Luxembourg (2011), lauréat du Concours Mikael Tariverdiev à Kaliningrad (Russie, 2011), deuxième prix ex-æquo et prix du public du Grand Prix d’improvisation de Chartres (2012) et prix Clarence Snyder du Concours international de Longwood