Le démontage du grand orgue de Notre-Dame de Paris est terminé.

Communiqué de l’Etablissement Public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris – 9 décembre 2020.

   

Chantier de sécurisation de la cathédrale Notre-Dame de Paris : la dépose du grand orgue est désormais achevée

 

Voix de la cathédrale depuis 1733, le grand orgue symphonique de Notre-Dame de Paris a été transformé à plusieurs reprises, notamment par Aristide Cavaillé-Coll en 1868. Ses 8 000 tuyaux répartis en 115 jeux en font le plus grand instrument de France en nombre de jeux. De prestigieux organistes, comme Louis Vierne ou Pierre Cochereau, en ont été titulaires.

Lors de l’incendie, il n’a pas été inquiété par les flammes et a reçu relativement peu d’eau au cours de l’intervention des pompiers. Néanmoins, il a été recouvert de poussières de plomb qui se sont répandues sur l’ensemble de l’instrument et certaines parties ont souffert des variations thermiques subies par la cathédrale depuis l’incendie, notamment lors de la canicule de juillet 2019. Il nécessite donc un nettoyage approfondi et une restauration, qui ne peuvent être effectués sur place. Le grand orgue a donc dû être déposé.

Au préalable, un échafaudage de près de 30 mètres de haut dans lequel ont été aménagées deux sapines, des ouvertures verticales, a été installé pour permettre de descendre les éléments en toute sécurité.

La dépose du grand orgue a débuté le 3 août 2020 par la console des claviers. Cette première opération a permis de libérer la tribune pour y installer un plan de travail, devant la façade de l’instrument.

Crédit : Patrick Zachmann / Magnum Photos

Par la suite, les éléments suivants ont été successivement déposés :

  • les chamades, tuyaux horizontaux placés au pied des tuyaux de façade
  • les tuyaux intérieurs en métal, qui ont fait l’objet d’un nettoyage préalable avant d’être mis dans des caisses sur-mesure, spécialement construites pour l’occasion
  • les tuyaux en bois, qui ont également été nettoyés
  • les systèmes de transmission des commandes de notes et de jeux
  • les 19 sommiers, ces pièces sur lesquelles reposent la plupart des tuyaux et qui permettent de les alimenter en vent, ainsi que toutes leurs annexes
  • Les seuls éléments restant sur place étant :

    • le buffet, qui date pour l’essentiel de 1733
    • les tuyaux de façade, trop fragiles pour être transportés hors de la cathédrale
    • une trentaine de grands tuyaux de bois, qui seront nettoyés sur place
    • quatre grands soufflets, qui ne peuvent être sortis sans un démontage de la charpente du buffet

     

    Tous les éléments déposés ont été placés dans quatre conteneurs étanches et transportés dans un entrepôt en région parisienne.

    Crédit : David Bordes
    Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris
    Réalisée sous la maîtrise d’œuvre de Christian Lutz, organologue, technicien-conseil auprès des monuments historiques, l’opération de dépose du grand orgue, qui s’est achevée le 9 décembre, a mobilisé onze facteurs d’orgue du groupement d’entreprises associant l’atelier Quoirin, mandataire, de Saint-Didier (Vaucluse), l’atelier Cattiaux Olivier Chevron successeur, de Liourdres (Corrèze) et la Manufacture languedocienne de grandes orgues, de Lodève (Hérault). « Je me réjouis que la dépose du grand orgue ait pris fin avec près de deux mois d’avance. Je remercie chaleureusement Christian Lutz, maître d’œuvre, Mario d’Amico, chef de chantier, ainsi que l’ensemble des facteurs d’orgue qui ont mené à bien ce véritable chantier dans le chantier. Le grand orgue va désormais pouvoir être nettoyé et restauré, avant d’être réacheminé dans la cathédrale pour y être progressivement remonté. Six mois seront ensuite nécessaires à son accord et à son harmonisation afin qu’il puisse résonner le 16 avril 2024. » précise le général d’armée Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.


    Un avis d’appel public à la concurrence sera publié au premier semestre de l’année 2021 pour choisir la ou les entreprises à qui seront confiés le nettoyage, la restauration et le remontage du grand orgue.

       

    Contacts presse : Jérémie Patrier-Leitus Directeur de la communication, du développement et de la programmation culturelle jeremie.patrier-leitus@rndp.fr /+33 6 51 51 68 87 Frédérique Meyer Responsable relations presse et partenariats médias frederique.meyer@rndp.fr / +33 6 21 09 82 74

      ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________09/12/2020

    Le Conservatoire national supérieur de musique de Paris (CNSMDP) recrute un professeur d’orgue