Orgue en France : Rencontre régionale du 15 mai à Saint-Malo (35)

Orgue Koenig de la cathédrale Saint Vincent de Saint-Malo

Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) Cathédrale Saint-Vincent
Rencontre régionale en visioconférence en direct de la tribune
Samedi 15 mai à 14h30

Nos rendez-vous « en direct de la tribune » connaissent un réel succès. Après Montpellier, Royan, Saint-Maur-des-Fossés et Vouvant, nous serons samedi prochain 15 mai à 14h30 en direct de la cathédrale de Saint-Malo.

Nous y découvrions les deux orgues de la cathédrale :
• le grand orgue Yves Koenig de 4 claviers construit en 1980, en remplacement de l’orgue détruit pendant la deuxième guerre mondiale ;
• l’orgue de chœur, construit en 2014 par le même facteur et ses successeurs.

Nous serons en direct avec Loïc Georgeault (organiste titulaire et professeur d’orgue au conservatoire de Saint-Malo) et Henri Chesnais (organiste titulaire et vice-président d’Orgue en France).
Les facteurs d’orgues Yves Koenig et son successeur Julien Marchal participeront en visioconférence pour parler de la construction de ces instruments.

Seront présentés en particulier, l’histoire des orgues et des instruments qui les ont précédés, les particularités techniques et sonores de chacun d’entre eux, la vie musicale de la cathédrale et son festival, la route des orgues en pays de Saint-Malo et enfin la classe d’orgue du conservatoire.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès à présent en adressant un mail à l’association (contact@orgue-en-france.org). Elles recevront le lien Zoom permettant de suivre cette visioconférence.

Par ailleurs, des questions peuvent être préalablement envoyées ; il y sera répondu au cours de la rencontre.

On trouve la composition et l’historique des instruments sur le site de la maison Koenig :
Grand-orgue : www.orgues-koenig.com/saint-malo-cathedrale-saint-vincent-grand-orgue
Orgue de choeur : www.orgues-koenig.com/saint-malo-cathedrale-saint-vincent-orgue-de-choeur


 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________11/05/2021

Jour de l’orgue 2021 : 8 et 9 mai.

Les concerts envisagés pour le Jour de l’orgue ne pouvant avoir lieu avec la présence du public, plusieurs concerts enregistrés spécialement pour le Jour de l’orgue seront accessibles en ligne, notamment :

 

Très bientôt, nous pourrons à nouveau assister en présentiel aux concerts, qui sont d’ores et déjà nombreux à être programmés.
Vous pouvez consulter les concerts déjà annoncés (Agenda des concerts en sélectionnant la région qui vous intéresse) ou annoncer vos concerts ( Annoncer un concert ) sur la page : https://www.orgue-en-france.org/agenda/

 


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________06/05/2021

Hommage à Marie-Madeleine Duruflé par Sarah Soularue

Maurice et Marie-Madeleine Duruflé
(1979) crédit : collection Soularue

Centième anniversaire de la naissance de Marie-Madeleine Duruflé (1921–1999)
Le 8 mai 1921 naissait Marie-Madeleine Chevalier à Marseille.

J’ai rencontré Marie-Madeleine Duruflé pour la première fois au Nebraska en novembre 1971, à l’occasion d’une tournée qu’elle effectuait conjointement avec son mari Maurice Duruflé. Cette rencontre avait été suscitée par mes professeurs américains qui voulaient absolument que j’aille travailler avec le célèbre couple à Paris. Les Duruflé jouissaient en effet à cette époque d’une incroyable popularité aux États-Unis. Maurice y était reconnu à la fois comme un compositeur majeur du XXe siècle et comme un interprète dont l’élégance et la sûreté de goût étaient inégalables et Marie-Madeleine comme une virtuose hors catégorie dont les prestations électrisaient littéralement son auditoire.

Ayant été acceptée comme élève par le couple, j’arrivais rapidement à Paris sans me douter que s’ouvraient non seulement de longues années d’études auprès d’eux, mais également une relation privilégiée qui devint intime jusqu’à leur disparition.

Ma première leçon eut lieu à l’orgue de leur studio place du Panthéon. Marie-Madeleine me demanda tout d’abord de jouer une pièce au piano, puis testa mon oreille. A l’instar de son maître Marcel Dupré, elle estimait que tout organiste doit être d’abord un bon pianiste. Elle me demanda donc de poursuivre mes études de piano et d’entreprendre un cursus de solfège spécialisé avec sa sœur, Éliane Chevalier, qui devait également devenir une grande amie.

 
 

Marie-Madeleine Duruflé et Sarah Soularue
(1979) crédit : collection Soularue

Les exigences de Marie-Madeleine en matière de technique étaient nombreuses et quelquefois surprenantes. L’articulation devait être impeccable, le lâcher de chaque note étant aussi important que son attaque. Il est impossible sans avoir eu le privilège de l’observer à la console d’imaginer la précision de son jeu y compris dans les œuvres les plus virtuoses du répertoire. En dépit de cette virtuosité ébouriffante, elle s’astreignait elle-même au travail dans l’extrême lenteur. A cet égard, je me souviens de l’avoir surprise, alors que je m’apprêtais à sonner à la porte du studio, au travail d’un petit choral de l’Orgelbüchlein au métronome à 60 à la double croche… La tenue à la console devait être d’une sobriété absolue, tout mouvement inutile étant à proscrire. Elle exigeait que l’on puisse jouer avec le huit-cents grégorien en équilibre sur la tête sans le faire tomber ! Au titre des surprises que pouvaient réserver son enseignement, je me souviens également d’un cours que j’abordai avec la confiance que confère un travail préalable assidu sur une pièce nouvelle. Alors que je venais de m’asseoir sur le banc, Marie-Madeleine me demanda d’emblée de transposer la pièce un demi-ton plus haut. Elle pouvait également demander de soustraire une voix de l’exécution d’une polyphonie et de la chanter. Elle insistait sur le fait que l’organiste, contrairement au pianiste qui joue un instrument tout à fait normalisé, doit faire face à des instruments très divers à l’état d’entretien variable et disposer par conséquent d’une marge de sécurité considérable pour compenser cette difficulté supplémentaire.

 

Très pieuse, Marie-Madeleine considérait comme un sacerdoce la fonction d’organiste liturgique. Elle insistait pour que le choix des œuvres écrites jouées pendant l’office corresponde parfaitement au calendrier liturgique. Elle portait une attention particulière à ne pas faire attendre le célébrant par des interventions d’orgue trop longues, privilégiant pour cette raison l’improvisation sur les pièces écrites lorsqu’elle estimait que le temps imparti à l’orgue était trop court. Confrontée à des choix de cantiques qui laissaient bien souvent une large place à des rengaines indigentes, elle s’efforçait toujours d’atténuer leur banalité par la richesse de ses accompagnements.

Au sommet de son art, elle fut frappée ainsi que son mari par un terrible accident de voiture en mai 1975. Après de nombreuses opérations et une rééducation de 10 mois en thalassothérapie à Granville, elle reprit progressivement son service au grand orgue de Saint-Étienne-du-Mont avec beaucoup de volonté et de courage. Organiste suppléante à cette époque, j’avais assuré la plus grande partie du service du grand orgue depuis l’accident. Je continuai bien entendu à aider la reprise de Marie-Madeleine du mieux que je pus en me rendant disponible à chaque fois que la fatigue ou les douleurs ne lui permettaient pas de monter à la tribune. Pendant de longs mois, nous nous répartîmes ainsi les offices grâce à un rendez-vous téléphonique hebdomadaire. Cette période fut très difficile car elle devait non seulement travailler à sa rééducation organistique mais aussi beaucoup s’occuper de son mari dont les séquelles de l’accident avaient partiellement ôté l’autonomie. Ce n’est qu’après le décès de Maurice Duruflé en 1986 et à la suite de plusieurs opérations qu’elle retrouva pleinement ses moyens de virtuose. De 1989 à 1994, elle enchaîna concerts et classes de maître tant en France qu’aux États-Unis.

Mais des séquelles de l’accident de 1975 nécessitèrent de nouvelles opérations et sa santé se dégrada. Après un séjour estival dans sa chère maison de Ménerbes dans le Vaucluse, elle s’éteignit à Louveciennes le 5 octobre 1999.

Sarah Soularue
crédit : collection Soularue


 

Plus de vingt années se sont écoulées depuis sa disparition mais elle demeure pour moi l’exemple lumineux qui continue de m’inspirer non seulement sur le plan musical mais aussi par sa force spirituelle qui se manifestait par une confiance et une joie de vivre communicatives.

 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________06/05/2021

Orgue en France : Rencontre régionale du 1er mai à Vouvant (85)

Vouvant (85). Notre-Dame de l’Assomption
Orgue Yves Fossaert. Credit : Yves Rousseau

Vouvant (Vendée) Eglise Notre-Dame de l’Assomption.

 

Rencontre régionale en visioconférence en direct de Vouvant
Samedi 1er mai à 14h30 :

 

La réunion sera animée par Philippe Lefebvre, président d’Orgue en France avec la participation de :

  • Yves Fossaert, facteur d’orgues
  • Yves Rousseau, initiateur du projet
  • Guillaume Marionneau, organiste titulaire de la cathédrale de Luçon
  • Michel Bourcier, organiste titulaire de la cathédrale de Nantes

 

L’église vient de se doter, à l’initiative de l’association Orgue & Musique à Vouvant, d’un orgue construit par la Manufacture d’orgues Yves Fossaert qui compte 18 jeux réels répartis sur les 3 claviers et le pédalier. Le nombre de jeux est même porté à 42, par le biais des emprunts et des extensions ! C’est ce nouvel orgue qui sera présenté avant même son inauguration qui se fera sans public la semaine prochaine et captée pour internet.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès à présent en adressant un mail à l’association Orgue en France
( contact@orgue-en-france.org ). Elles recevront le lien Zoom permettant de suivre cette visioconférence.

Par ailleurs, des questions peuvent être préalablement envoyées ; il y sera répondu au cours de la rencontre.

On trouve toutes les informations sur l’orgue et sa composition sur https://orgueetmusiqueavouvant.com/l-orgue-fossaert

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________28/04/2021

Orgue en France : Rencontre régionale du 24 avril à Saint-Maur des Fossés (94)

Saint-Maur-des-Fossés. Eglise Saint-Francois-de-Sales
Credit : Jacques Puibaraud

Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) Eglise Saint-François-de-Sales
Rencontre régionale en visioconférence en direct de la tribune
Samedi 24 avril à 10h00

La rencontre aura lieu avec le concours de l’organiste titulaire Jacques Puibaraud et du facteur d’orgues grenoblois Jacques Nonnet.

La paroisse s’est dotée en 2019 d’un orgue racheté à Bourg d’Oisans (Isère), instrument restauré, réharmonisé et agrandi par Jacques Nonnet : il compte désormais 27 jeux et 3 claviers. Vous découvrirez l’instrument, son histoire, sa restauration, ses possibilités, ses évolutions ainsi que la façon dont la paroisse a financé cette opération.
Document : Composition de l’orgue. St François de Sales à St Maur des Fossés – Val de Marne.PDF

Cette rencontre est l’occasion de mesurer les possibilités d’évolution et d’amélioration qui existent lors du rachat d’un orgue, pour un budget à la portée d’une paroisse.

Il est à noter qu’un enregistrement sur cet instrument est en cours de réalisation et que des extraits de cet enregistrement seront envoyés aux participants à cette visioconférence.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès à présent en adressant un mail à l’association Orgue en France ( contact@orgue-en-france.org ).
Elles recevront le lien Zoom permettant de suivre cette visioconférence.

Par ailleurs, des questions peuvent être préalablement envoyées ; il y sera répondu au cours de la rencontre.


 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/04/2021

Remarques sur le toucher et le caractère des pièces d’orgue dans la musique française classique.

Console du grand orgue Isnard,
Basilique de Saint-Maximin.
Photo P. Marsault

D’après les textes d’auteurs français (1623-1787), par Pascal Marsault

 

Cette compilation de Remarques sur le toucher et le caractère des pièces, mentionnées par les auteurs français des XVIIe et XVIIIe siècles dans la préface des éditions de leurs œuvres ou dans leurs ouvrages théoriques, s’est constituée progressivement au fur et à mesure que j’explorais ce répertoire lorsque j’étais étudiant.

Par la suite, l’enseignement régulier et les nombreuses questions des élèves et des étudiants m’ont conduit à compléter ce vade mecum, destiné à les aider dans leur pratique du répertoire classique français, de Jehan Titelouze à Michel Corrette. Il a aussi pour but de sensibiliser à une approche musicologique vivifiée par la fréquentation des sources d’époque : qu’elle suscite une curiosité et un désir de connaître plus intimement l’environnement culturel de l’époque qui a vu naître ce répertoire, démarche aujourd’hui naturelle pour tout interprète soucieux de rechercher une cohérence dans son interprétation, notamment lorsqu’il est confronté aux instruments historiques.

Remarques sur le toucher et le caractère des pièces d’orgue dans la musique française classique.PDF


 
Sur notre site, vous trouverez également d’autres documents relatifs à la musique :

www.orgue-en-france.org/la-musique/documents/

 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________30/03/2021

L’Inventaire national des orgues ouvert en avant-première.

Après plus de deux années d’un intense travail de bénévolat, l’Inventaire national participatif des orgues sera inauguré en mai 2021. Il permettra d’accéder à un descriptif de chaque orgue de France.

D’ici-là, il est proposé de le découvrir en avant-première.

Fier du soutien du ministère de la culture, de plusieurs régions, départements ou ville, des DRAC, de la fédération professionnelle des facteurs d’orgues, de la FFAO, et bien sûr d’Orgue en France, instigatrice du projet, l’Inventaire national des orgues s’affirme d’emblée comme un site institutionnel.

Au service de tous, amateurs, musiciens, facteurs, il propose une fiche descriptive de chaque instrument français accessible au public, soit environ huit mille. L’historique de l’instrument est présenté sous forme d’une frise chronologique agréable. Les compositions peuvent être complétées de façon simple et précise. De nombreuses photos et documents joints.

Tous les descriptifs et documents qui les enrichissent sont en effet, à l’instar de Wikipedia, mis à disposition comme données ouvertes. L’inventaire est en effet conçu comme une initiative participative, à laquelle chacun est appelé à contribuer.

Réalisé par la jeune société FabDev https://fabdev.fr , le portail internet de l’Inventaire déploie une technologie moderne et évolutive, dont un puissant moteur de recherche. Le code source informatique est lui aussi intégralement mis à disposition en open source et peut bénéficier des contributions de la communauté. Il dispose déjà d’une documentation détaillée https://docs.inventaire-des-orgues.fr/ , permettant de guider la saisie des informations en vue d’atteindre une grande fiabilité des données.

Dans les semaines à venir, de nombreuses descriptions d’orgues, aimablement mises à disposition par les gestionnaires des nombreux sites web associatifs et les services régionaux de l’inventaire, seront importées dans l’Inventaire national. De plus, les livres d’inventaire numérisés seront mis en ligne progressivement.

Contact : Gwilherm Poullennec, pilote du projet, contact@inventaire-des-orgues.fr

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________22/03/2021

Décès de l’organiste Pierre Bardon

organiste émérite de la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume.

 

Pierre Bardon s’en est allé.

Le 25 février 2021, l’organiste et flutiste Pierre Bardon s’est éteint à l’âge de 86 ans.

Pierre Bardon en 2018 à Saint-Maximin,
Crédit : Jean-Sébastien Bardon.

Le parcours exceptionnel de ce musicien a profondément marqué le paysage musical français de la deuxième moitié du XXème siècle. Nommé titulaire de l’orgue Isnard de la Basilique de Saint-Maximin en 1961 peu après avoir été nommé professeur de flûte au conservatoire d’Aix-en-Provence, il en devient le « serviteur », selon ses propres mots. Cet instrument deviendra mythique à une époque de redécouverte des traités anciens, changeant profondément le regard et l’interprétation du répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles. Ami de Michel Chapuis, Francis Chapelet ou encore d’André Sticker, Pierre Bardon a fait de Saint-Maximin, un lieu d’échange autour de ce répertoire, grâce à l’Académie d’été et aux soirées de musique française au couvent royal.

Son premier disque, « Les organistes du Roy Soleil » pour la maison Verany, lui vaut le grand prix du disque en 1978 et le fait connaitre du grand public, marquant de nombreux musiciens. Après une longue et belle carrière de concertiste, de musicien d’église et de pédagogue, Pierre Bardon a souhaité se retirer quelque peu de son service hebdomadaire pour des raisons de santé et deviendra titulaire émérite de la Basilique de Saint-Maximin en 2019. Son humilité, son accueil légendaire à la tribune, sa foi ardente et ses 60 années de service à la Basilique resteront à jamais dans notre mémoire collective.

Enfin, quelques mots extraits de l’éloge funèbre de Monseigneur Ravotti, ami de 50 ans : « Nous vous pensons désormais organiste de l’assemblée céleste.  » Quel admirable concert ! « , pour reprendre les mots de Bach, en présence de la Vierge Marie, des anges musiciens, de Sainte-Cécile et de tous les saints, et bien-sûr de Marie Madeleine dont vous avez souvent, la nuit, troublé le sommeil, mais qui ne vous en a point tenu rigueur, puisque les saints ne dorment jamais beaucoup. Au contraire en bonne Provençale qu’elle est devenue, elle a dû être ravie par votre maestria à l’orgue situé au-dessus de son tombeau. »
 

Adieu Pierre et merci.

Emmanuel Arakélian
Organiste titulaire de la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________06/03/2021

Communiqué Orgue en France sur l’orgue de Vire (Calvados)

ORGUE Aristide CAVAILLÉ-COLL de la chapelle Saint-Louis de l’hôpital de Vire (Calvados)

 
Paris, le 4 mars 2021

Orgue en France a été informée par un article de presse, en décembre 2020, de la décision de la direction de l’hôpital de Vire de céder de façon imminente l’orgue Aristide Cavaillé-Coll de la chapelle de l’hôpital de Vire (Calvados) lui appartenant, au diocèse de Mayence (Allemagne). Comme les habitants de Vire, nous n’avions pas été informés jusqu’à cette date de l’intention du centre hospitalier de se séparer de cet instrument.

Les médias locaux et nationaux ont largement relayé cette affaire qui a ému bien au-delà du milieu patrimonial et associatif.

Cet orgue de 1864, intact et « in situ » même si non utilisé depuis de longues années, est l’un des rares survivants d’instruments destinés aux chapelles d’hôpitaux et d’hospices, construits par Aristide Cavaillé-Coll. Il est situé dans une chapelle construite au XVIIème siècle et inscrite au titre des Monuments Historiques. Cet instrument est précieux, témoin de l’histoire de Vire et de l’histoire de la facture d’orgues française, dans une ville bombardée pendant la deuxième guerre mondiale dont la chapelle et l’orgue ont miraculeusement survécu, même s’il n’est pas lui-même protégé au titre des Monuments Historiques.

 

Plusieurs actions ont été menées avec l’accord unanime du conseil d’administration de l’association :

  • courrier au maire de Vire, président du conseil de surveillance de l’hôpital de Vire, dès le 28 décembre 2020 ;
  • alerte du ministère de la Culture (direction générale des patrimoines, bureau des orgues) ;
  • courrier à Madame la ministre de la Culture, pour qu’elle mette en œuvre une mesure d’urgence (instance de classement, valide 12 mois) permettant de geler la situation, d’instruire le dossier de protection et d’étudier sereinement des solutions alternatives ;
  • proposition adressée au propriétaire de retarder toute décision irréversible concernant l’orgue par un moratoire afin de pouvoir envisager, avec lui et toutes les parties prenantes, les solutions pour le maintien prioritaire à Vire de cet instrument (avec la proposition de mise en œuvre d’une étude patrimoniale et technique approfondie de l’instrument, ce qui n’avait pas été envisagé jusqu’à présent).

 

Parallèlement à l’action d’Orgue en France, de multiples interventions ont été faites auprès du propriétaire et de nombreux soutiens apportés à l’association locale qui avait lancé une pétition, qui, à ce jour, a déjà rassemblé des milliers de signatures. Jusqu’à ces derniers jours, nous avons été en contact direct avec le président de cette association, non seulement pour le soutenir, mais aussi pour coordonner nos démarches.

 

Dans la soirée du mercredi 3 mars, le maire de Vire, président du conseil de surveillance de l’hôpital, a publié un communiqué dans lequel il annonce sa décision de retirer le point concernant le devenir de l’orgue de l’ordre du jour de la réunion du 12 mars du conseil de surveillance qui devait statuer définitivement, « estimant que les conditions nécessaires n’étaient pas réunies pour qu’un débat serein se tienne et aboutisse à une décision partagée, qui puisse être comprise par tous et qu’il fallait au contraire se laisser du temps afin d’examiner les différents scenarii possibles, aucune hypothèse ne devant, par principe, être exclue. (Etc.) »

 

Nous restons attentifs et vigilants et ne manquerons pas de vous informer de la suite de cette affaire.

 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________04/03/2021

Rencontres régionales 2021

Pour la 10ème année consécutive, Orgue en France organise des « Rencontres régionales » dans plusieurs villes de France. Elles se dérouleront cette année à partir du samedi 6 mars.

Un programme a été présenté lors de l’Assemblée Générale du 23 novembre 2020 mais en raison de la situation sanitaire, il a déjà été modifié et il est susceptible de l’être à nouveau. A ce jour :

La Chaise-Dieu – Abbatiale Saint-Robert
(CC BY-SA 3.0)

  • Quatre rencontres sont confirmées et elles auront lieu en téléconférence sur Zoom :

    o Samedi 6 mars Montpellier (Hérault)
    o Samedi 13 mars Royan (Charente Maritime)
    o Samedi 24 avril Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne)
    o Samedi 1er mai Vouvant (Vendée)

  • Sept rencontres restent à confirmer :

    o Samedi 8 mai Bourg-en-Bresse (Ain)
    o Samedi 15 mai Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)
    o Samedi 22 mai La Chaise Dieu (Haute-Loire)
    o Samedi 22 mai Saint-Macaire (Gironde)
    o Samedi 29 mai Bastia (Haute-Corse)
    o Samedi 5 juin Givors (Rhône)
    o Date à préciser Châlons-en-Champagne

 

Au cours de ces rencontres, les actions en cours et des projets de l’association sont présentés. Ces rencontres ont aussi pour but de permettre aux uns et aux autres d’exprimer leurs priorités, leurs préoccupations, de partager les expériences et les initiatives, et d’évoquer les projets régionaux.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès à présent en adressant un mail à l’association (contact@orgue-en-france.org). Elles recevront le lien Zoom permettant de suivre cette visioconférence.

Par ailleurs, des questions peuvent être préalablement envoyées ; il y sera répondu au cours de la rencontre.

 
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/03/2021