Bénédiction et inauguration de l’orgue de St Léger de Royat

Eglise Saint-Léger de Royat (Puy-de-Dôme) Dimanche 29 septembre 2019 Inauguration de l’orgue Delhumeau


Orgue Delhumeau – St Léger de Royat
Photo : N.N.

On sait que le département du Puy-de Dôme comptait déjà un orgue baroque allemand situé à Pontaumur, réplique de celui d’Arnstadt sur lequel jouait Jean Sébastien Bach. L’orgue 21/II+P construit par François Delhumeau avait été inauguré en 2004. Depuis y est organisé lieu chaque été, le Festival Bach en Combrailles.

Le département compte désormais aussi un orgue classique français. On le doit aussi au facteur François Delhumeau qui a terminé en mars 2019, les derniers jeux de l’orgue 25/III+P qu’il a construit pour l’église Saint-Léger de Royat. La DRAC s’étant opposée à son placement en tribune, l’orgue est placé au sol dans le transept sud.


La composition de l’instrument est la suivante :
  • I GD-ORGUE (54 n.) : Montre 8’ – Bourdon à cheminée 8’ – Prestant 4’ – Flûte conique 4’ – Quarte 2’ – Fourniture IV – Trompette 8’ – Clairon 4’.
  • II POSITIF (54 n.) : Bourdon 8’ – Prestant 4’ – Doublette 2’ – Nazard 2 ⅔ – Tierce 1 3/5 – Cymbale III – Cromorne 8’.
  • III RECIT (30 n.) : Bourdon 8′ – Prestant 4’ – Nazard 2 ⅔ – Terziane 2 + 1 3/5 – Voix humaine 8’.
  • PEDALE (30 n.) : Soubasse 16’ – Basse 8’ – Octave 4’ – Basson 16’ – Trompette 8’.

  • Tremblant. Tirasses GO et Positif. Accouplement à tiroir du Positif sur le Grand-Orgue.


Comme de tradition, l’inauguration aura lieu en deux temps :

  • 9h30 : Bénédiction par le Père Pierre Baptissard, avec le concours de l’organiste Jean-Marie Gasnier aux claviers.
  • 17h00 : Concert inaugural organisé par la municipalité de Royat. Jean-Luc Perrot, titulaire des orgue historiques de Souvigny (Clicquot 1785) et musicologue interprétera des musiques classiques variées du XVII-XVIII° siècles.


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________14/09/2019

L’UNION FAIT LA FORCE

Orgue Bertrand Cattiaux
Cathédrale de Basse-Terre – Guadeloupe
Photo : N.N.

Depuis 8 ans, Orgue en France s’est placée au service des orgues, des associations, des organistes et plus généralement, de tous ceux qui aiment l’orgue en France. Par de multiples initiatives, nous avons ainsi apporté notre contribution à la vie organistique de notre pays et nous entendons continuer avec vous.

Quelques exemples récents permettent d’illustrer la diversité de nos actions :

  • Nous sommes intervenus pour soutenir la création et contribuer au projet de construction de deux orgues de concert à Paris (Philharmonie et Maison de la Radio) ;
  • Nous travaillons avec le ministère de la Culture à la création participative d’une base de données des orgues en France en ligne ;

  • 115 rencontres régionales ont été organisées et animées dans toute la France métropolitaine et en Corse afin d’être à l’écoute et de répondre à l’attente du plus grand nombre ;
  • Nous proposons sur notre site internet, des fiches techniques sur tous les sujets de la vie et de la sauvegarde d’un orgue (constitution d’association, construction, restauration, entretien d’orgue, aspects juridiques, etc.) ;
  • Nous conseillons et assistons les propriétaires/affectataires d’instruments, comme nous l’avons tout récemment fait pour une école à Paris, concernant la restauration de son orgue romantique ;

  • Autre exemple parmi d’autres, nous avons conseillé et soutenu une paroisse située en Seine-Saint-Denis afin qu’elle puisse se doter d’un orgue à tuyaux ;

  • Nous avons créé et attribuons désormais chaque année, un prix Orgue en France d’une valeur de 5000 euros ;

  • Nous donnons une visibilité aux actions de nos membres, sur notre site internet et sur notre page Facebook ;

  • Nous travaillons à la possibilité d’offrir un espace sur notre site internet pour les associations locales ne disposant pas d’un site propre ;

  • Etc…

Ainsi, progressivement, Orgue en France s’est imposée comme un interlocuteur utile et reconnu des pouvoirs publics et de nombreuses collectivités locales. Dans le même temps, nous sommes devenus une porte d’entrée naturelle pour tous ceux qui ne savent pas quelle solution apporter à une problématique d’orgue les concernant. L’union fait la force : nous avons besoin de vous pour poursuivre notre action. Si vous ne l’avez pas déjà fait, renouvelez votre adhésion à notre groupement sur www.orgue-en-france.org/adherez


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________03/09/2019

Inauguration du grand orgue Cavaillé-Coll restauré, les 8, 14 et 21 septembre – Vimoutiers (Orne)

Orgue Cavaillé-Coll de Vimoutiers – Photo : N.N.

Inauguré par Alexandre Guilmant le 10 août 1899, le grand orgue Cavaillé-Coll 56/III+P de l’église Notre-Dame de Vimoutiers va fêter ses 120 ans de bons et loyaux services en septembre 2019. L’instrument a bénéficié d’une restauration complète qui aura duré 18 mois, avec un démontage complet en septembre 2017, des travaux de restauration dans les ateliers des facteurs d’orgues Robert frères à Nantes et Pesce père & fils à Pau. La maîtrise d’œuvre ayant été confiée à Thierry Semenoux, technicien conseil agréé auprès du Ministère de la Culture. La réception de l’orgue après les travaux de remise dans son état originel a eu lieu le 2 mai 2019.


3 temps sont prévus par les Amis des Orgues de Vimoutiers (AOV) pour célébrer la restauration :

  • Dimanche 8 septembre 2019 à 10h30, messe de bénédiction de l’orgue célébrée par Monseigneur Jacques Habert, évêque de Sées et au cours de laquelle on entendra la Messe pour chœur et deux orgues de Louis Vierne, avec David Cassan (Oratoire du Louvre) au grand orgue, Richard Pinel (Jesus College, Cambridge) à l’orgue de chœur, les chœurs Allegro de l’Aigle et Gabriel Fauré de Lisieux, sous la direction de Simon Lawford, lui-même organiste, pianiste, claveciniste, chef de chœur et titulaire du grand orgue de Notre-Dame de Vimoutiers.

  • Samedi 14 septembre 2019 à 20h00, concert de David Cassan.

  • Samedi 21 septembre 2019 à 20h00, concert de Gerard Brooks (Westminster Hall, Londres).


L’accès aux trois événements est gratuit.


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/09/2019

Décès de Daniel Kern

Daniel Kern – Photo : N.N.


Le facteur Daniel Kern est mort le 16 août à l’âge de 69 ans.


Fils d’Alfred Kern, maître facteur d’orgues à Strasbourg, Daniel KERN a grandi dès son plus jeune âge dans le milieu de la facture d’orgues. Après avoir fait son apprentissage dans la maison paternelle, il quitte l’atelier familial pour connaître d’autres entreprises et d’autres styles de factures d’orgues. A son tour il passe son brevet de maîtrise et prend officiellement la direction de l’entreprise en 1977. La maison Kern a notamment construit le grand orgue de la Frauenkirche de Dresde (2005).

La maison Kern avait cessé son activité en 2015.



_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________19/08/2019

Décès de l’organiste Louis Thiry jeudi 27 juin 2019

Louis Thiry – Photo : N.N.


Louis Thiry s’est éteint ce jeudi 27 juin à 84 ans. Grande personnalité discrète du monde de l’orgue, le musicien avait été particulièrement remarqué en 1972 avec la parution de son intégrale de l’oeuvre d’orgue d’Olivier Messiaen enregistrée sur l’orgue Metzler de la cathédrale Saint Pierre de Genève et qui fait aujourd’hui encore date.


Non voyant, Louis Thiry obtient un premier prix d’orgue dans la classe de Jeanne Demessieux au Conservatoire de Nancy en 1952 et se perfectionne ensuite auprès d’André Marchal. Entre 1956 et 1958, il est élève de Rolande Falcinelli et obtient un premier prix d’orgue et d’improvisation du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il commence sa carrière d’organiste aux claviers de l’orgue de l’église de Baccarat 1958 avant de devenir titulaire de l’orgue de l’Église Saint Martin de Metz de 1961 à 1972. À Metz, il commence à donner des cours d’orgue. Parmi ses élèves messins, on compte l’écrivain et dramaturge Bernard-Marie Koltès ainsi que l’organiste Norbert Petry.

Louis Thiry est nommé professeur d’orgue au Conservatoire de Rouen en 1971, il y enseignera jusqu’en 2000. Parmi ses anciens élèves du conservatoire de Rouen on peut citer : Alain Mabit, Vincent Bénard, Nicolas Pien, Dominique Cointrel, Jean-Luc Etienne, Vincent Evrard, Vincent Fouré, Vincent Erhart, Claire Labat-Lecaulle, Benjamin Alard ou Céline Frisch… L’un d’entre eux : François Ménissier, lui a succédé en 2000. Il sera par ailleurs organiste titulaire des orgues historiques Lefebvre (xviie siècle) de la chapelle du Centre Hospitalier Universitaire Charles Nicolle. Son grand intérêt pour la musique d’aujourd’hui n’a jamais empêché Louis Thiry de se pencher avec une égale passion sur la musique ancienne. Le dernier enregistrement qu’il avait réalisé est d’ailleurs consacré à Guillaume de Machaut, Guillaume Dufay, Josquin Desprez.

Louis Thiry a donné de nombreux concerts avec des musiciens tels que les chanteurs Henri Ledroit, Dominique Visse, le violoniste Patrick Bismuth avec lequel il s’est produit régulièrement.


Orgue en France s’associe avec tristesse et émotion à la disparition de Louis Thiry.

Les obsèques de Louis Thiry auront lieu jeudi 4 juillet à 14h30 à l’église St Aignan de Mont St-Aignan (près de Rouen).


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________27/06/2019

Inauguration du nouvel orgue Pascal Quoirin les 22 & 23 juin – Orange (Vaucluse)

Orgue Quoirin
Cathédrale d’Orange – Photo : APROOR

Cathédrale Notre-Dame de Nazareth d’Orange (Vaucluse) les 22 et 23 juin
Inauguration du nouvel orgue Pascal Quoirin par Luc Antonini, Jean-Pierre Lecaudey et Thomas Ospital.


Programme :

  • 22 juin à 11 heures : bénédiction par Mgr Cattenoz
  • 22 juin à 18 heures : concert inaugural par Luc Antonini (Saint-Agricol d’Avignon) et Jean-Pierre Lecaudey (Saint-Rémy de Provence)
  • 23 juin à 16 heures : concert de clôture par Thomas Ospital (Saint-Eustache à Paris)

Le nombre de places étant limité, il est important de réserver sur aproorange@gmail.com (du lundi 10 juin au lundi 17 juin, sous réserve des places encore disponibles).

Le nouvel orgue construit par les ateliers Pascal Quoirin remplace un orgue pneumatique de Théodore Puget 21/II+P (1912) qui avait deux défauts : le premier était d’être un peu petit par rapport à l’édifice et le deuxième… d’être silencieux depuis de très nombreuses années. Dans un buffet neuf de 16 pieds en montre, le nouvel orgue dispose de 35 jeux (47 registres) répartis sur 3 claviers + pédalier. Une petite partie des tuyaux de l’instrument d’origine a été utilisée.


On trouve la composition de l’orgue sur le site de l’APROOR (Amis du Patrimoine Religieux et de l’Orgue d’Orange) : https://sites.google.com/site/associationaproor/

L’APROOR est membre d’Orgue en France.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________12/06/2019

Chapelle Royale du Château de Versailles (Yvelines)

Chapelle Royale Versailles
Photo : Classicagenda

Installation d’un deuxième orgue positif Quentin Blumenroeder


Propriété de Château de Versailles Spectacles, on doit ce nouvel instrument 8/II+P au facteur alsacien Quentin Blumenroeder. Il s’inspire du positif Silbermann (1719) du Musée des Arts décoratifs de Strasbourg.

Cet instrument est le troisième dont dispose la Chapelle royale : il s’ajoute au grand orgue de tribune Boisseau Cattiaux (1995) reconstruit dans un buffet de Robert Cliquot (1710) au tempérament inégal et à un petit positif limité au continuo.

Par sa couleur et par sa composition (doublette, quinte, anches), ce positif offre de nouvelles possibilités de dialogue avec un orchestre : « En utilisant ce positif, il sera possible de jouer des concertos de Haendel ou des cantates de Bach avec orgue obligé » précise le facteur.

L’instrument a été inauguré le 21 mai 2019.

On trouve plus de précisions et la composition de l’instrument dans l’article que Classicagenda lui a consacré. www.classicagenda.fr/positif-chapelle-royale/


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________28/05/2019

Le Grand Prix d’orgue International Jean-Louis Florentz – Académie des Beaux-Arts 2019
a été décerné à Pierre Offret

Pierre Offret – Photo : PO

Pierre Offret a reçu cette récompense ce dimanche 12 mai, à l’issue de la finale qui l’opposait à trois autres candidats. Il s’est également vu décerner le prix du public, rebaptisé Prix Pierre Pincemaille. La finale a eu lieu à la cathédrale Saint-Maurice d’Angers.

Agé de 29 ans, Pierre Offret est haut fonctionnaire à Bercy, où il est administrateur civil à la direction générale du Trésor. A un parcours d’excellence (Sciences Po Bordeaux, HEC, ENA), Pierre Offret a ajouté une formation musicale de haut niveau puisqu’il est passé par les conservatoires de Bordeaux, de Versailles et de Saint-Maur-des-Fossés (où il a été l’élève de Pierre Pincemaille) ainsi que par Normale Sup (en musicologie). Pierre Offret est membre du Conseil d’administration d’Orgue en France.

Ouvert à l’international depuis 2014, Le Grand Prix d’orgue international Jean-Louis Florentz – Académie des Beaux-Arts est un tremplin pour les jeunes artistes de toutes nationalités. Présidé par M. François-Henri Houbart, le jury était composé notamment de Thierry Escaich, Jean-Marc Luisada, Edith Canat de Chizy et David Cassan. A un programme libre de 10 minutes (choisi dans une liste proposée par le jury), s’ajoutaient deux œuvres imposées : Prologue et Noël varié de Pierre Pincemaille et une commande du festival à Edith Canat de Chizy.


Orgue en France adresse à Pierre Offret ses sincères félicitations.

  _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________28/05/2019

Messe à l’intention des organistes récemment décédés

Saint-Gervais – Paris

Eglise Saint-Denys du Saint-Sacrement à Paris (3°) 68 rue de Turenne, le samedi 25 mai à 10h50


La messe de requiem grégorien avec orgue sera célébrée à l’intention des organistes qui ont consacré des centaines de dimanches et de fêtes à l’humble service de la liturgie, par le Père Roger Tardy, curé de la paroisse. Un vin d’honneur suivra.


Les organistes qui souhaitent participer à cet hommage en tenant l’orgue, peuvent prendre contact au siège de l’association des Amis de Léonce de Saint-Martin (01.43.40.22.61 ou 06.19.14.66.22 – Thierry Adhumeau ou Marie-Christine Steinmetz), étant précisé qu’ils interviendront dans l’anonymat.



On pensera particulièrement à :


  • Marie-Claire ALAIN, décédée le 26 février 2013 à l’âge de 87 ans, organiste pendant plus de 40 ans de l’église Saint-Germain à Saint Germain en Laye,
  • Jean COSTA décédé le 1er juin 2013 à l’âge de 89 ans, organiste pendant 45 ans de l’église Saint Vincent de Paul à Paris (1952 – 1997)

  • Maurice MOERLEN, décédé le 2 mai 2014 à l’âge de 87 ans, organiste pendant 30 ans de la cathédrale de Strasbourg,

  • Nicolas GORENSTEIN, décédé le 7 mai 2014 à l’âge de 62 ans, organiste pendant plus de 30 ans de Saint-Jacques du Haut-Pas à Paris,

  • Marie-Louise GIROD, décédée le 29 août 2014, organiste pendant 67 ans de l’Oratoire du Louvre à Paris,

  • Jean BERQUET, décédé en 2014 à l’âge de 86 ans, organiste pendant 72 ans de l’ancienne abbatiale saint-Michel à Saint-Michel-en-Thiérache,

  • L’abbé Michel TRIQUE, décédé en 2014 à l’âge de 84 ans, organiste de la cathédrale Sainte-Trinité de Laval pendant 57 ans,

  • Denys MATHIEU-CHIQUET, décédé le 4 novembre 2014 à l’âge de 59 ans, organiste de Saint-Paul – Saint-Louis et de Saint-Pierre de Chaillot à Paris,

  • Mireille TISSOT, décédée le 26 mars 2015 à l’âge de 85 ans, ancienne organiste à Saint-Paul-Saint-Louis à Paris,

  • Christophe SIMON, décédé le 1er novembre 2015, organiste de Sainte-Geneviève des Grandes Carrières à Paris,

  • Pierre CORTELLEZZI, décédé le 20 novembre 2015 à l’âge de 89 ans, organiste pendant 64 ans de la cathédrale de Nancy,

  • René SAORGIN, décédé le 17 décembre 2015 à l’âge de 87 ans, organiste pendant 30 ans à Saint Jean-Baptiste du Voeu à Nice et 31 ans à la cathédrale de Monaco,

  • Arsène MUZERELLE, décédé le 15 janvier 2016 à l’âge de 97 ans, maître de chapelle et organiste de la cathédrale de Reims pendant 55 ans,

  • Jacques DUSSOUIL, décédé le 22 juin 2016 à l’âge de 83 ans, organiste pendant 50 ans de l’église Notre-Dame à Royan,

  • André ISOIR, décédé le 20 juillet 2016 à l’âge de 81 ans, organiste pendant 43 ans de l’église Saint-Germain des Prés à Paris,

  • Eric DALEST, décédé le 17 novembre 2016 à l’âge de 42 ans, organiste de l’église Saint-Sauveur d’Aubagne,

  • René CLOAREC, décédé le 18 décembre 2016 à l’âge de 83 ans, organiste pendant 50 ans de Notre-Dame de la Baule,

  • Jean-Marc BAFFERT décédé le 7 juin 2017 à l’âge de 69 ans, organiste pendant 16 ans de Notre-Dame de la Nativité à Magny-en-Vexin,

  • Jacques CHARPENTIER, décédé le 20 juin 2017 à l’âge de 83 ans, ancien organiste de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris,

  • Suzanne CHAISEMARTIN, décédée le 8 juillet 2017 à l’âge de 96 ans, organiste pendant 48 ans de l’église Saint-Augustin à Paris,

  • Michel CHAPUIS, décédé le 12 novembre 2017 à l’âge de 87 ans, qui a accompagné des offices pendant 61 ans dans des paroisses diverses (orgue de choeur de Notre-Dame de Paris, Saint-Nicolas des Champs et Saint Séverin à Paris) et au château de Versailles,

  • René PAIN, décédé au début de 2018 à l’âge de 93 ans, organiste pendant plus de 50 ans de Saint Guénolé à Batz-sur-Mer,

  • Michel ROGER, décédé le 7 janvier 2018 à l’âge de 64 ans, organiste de l’église des Cordeliers à Lons-le-Saunier,

  • Pierre PINCEMAILLE, décédé le 10 janvier 2018 à l’âge de 62 ans, organiste pendant 30 ans de la cathédrale Saint-Denis à Saint-Denis.

  • Mary PRAT-MOLINIER décédée le 28 août 2018 à l’âge de 84 ans, organiste de la cathédrale Sainte-Cécile et de l’église Saint-Salvi d’Albi pendant 43 ans de 1968 à 2011,

  • Chanoine Pierre PODEVIN décédé le 14 août 2018, responsable de la musique sacrée du diocèse d’Arras, fondateur de l’organisation nationale des jeunes organistes,

  • Jean GUILLOU décédé le 26 janvier 2019 à l’âge de 88 ans, organiste de l’église Saint-Eustache à Paris pendant 47 ans de 1963 à 2015,

  • Abbé Félix MOREAU décédé le 24 février 2019 à l’âge de 96 ans, organiste de la cathédrale de Nantes pendant 58 ans de 1954 à 2012.



_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________14/05/2019

A Provins (Seine et Marne), l’orgue de Saint-Ayoul résonne à nouveau

Orgue de Saint-Ayoul
Photo : Yves Fossaert

Eglise Saint-Ayoul de Provins (Seine-et-Marne) Travaux sur l’orgue de tribune par Yves Fossaert


L’orgue, initialement construit en 1777 pour l’abbaye de Jouy-le-Chatel (aujourd’hui détruite), fut transféré à Saint-Ayoul de Provins en 1792. On n’en connaît pas le facteur. L’instrument est classé Monument Historique (Buffet et partie instrumentale).


L’Association des Amis de l’Orgue, soutenue par la mairie de Provins, a permis de doter cet orgue classique français d’une Pédale indépendante de deux jeux : une Flûte en bois de 8′ et une Trompette 8′.

Par ailleurs deux chapes restées libres après la restauration de 1982, réalisée par Benoist et Sarrelot, ont permis d’installer une Voix-Humaine 8′ au Positif et une seconde Trompette au GO (confectionnée à partir d’une trentaine de tuyaux anciens, deux chapes et quatre demi-registres restés en caisses sur la tribune).

L’orgue compte désormais 25 jeux répartis sur ses quatre claviers (III+P) et a été pourvu également d’un Tremblant doux pour les jeux du Positif.


Ces travaux ont été confiés à Yves Fossaert et l’instrument a été inauguré le 3 février par Pierre Farago dans un programme composé de Bach, Louis Couperin, Grigny et Marchand.


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________08/05/2019