Hommage rendu à Jean-Pierre DECAVÈLE


Hommage rendu à Jean-Pierre DECAVÈLE

Cérémonie de ses obsèques
St Martin d’Uriage 11-10-2022

 

« Jean-Pierre Decavèle a été décoré de l’Ordre National du Mérite par Monsieur le Ministre Jean-Louis Debré, ancien maire d’Evreux alors Président du Conseil constitutionnel.
La devise de l’Ordre est : Honneur, Solidarité et Mémoire.

Ces trois mots sont toute la vie professionnelle de Jean-Pierre Decavèle. Et comme l’homme est inséparable de sa fonction, c’est toute sa vie qu’ils résument.

Ils seront les trois jalons de mon propos.

J’ai donc eu l’honneur de le connaître grâce à notre cheminement conjoint au sein de la Direction du patrimoine du Ministère de la Culture, chemin que nous avons emprunté pendant l’été 1982. 40 ans ! …
Est-il besoin de préciser le sujet de cette rencontre : un orgue bien sûr !

 
Je retiens de cette 1ere rencontre peu ordinaire l’engagement de Jean-Pierre Decavèle pour la connaissance et la conservation des instruments anciens . C’est ce qui lui a valu sa nomination comme Technicien-conseil chargé des orgues protégés au titre des Monuments Historiques pour la Direction du Patrimoine, alors qu’il gardait quelques responsabilités pour les orgues relevant de la Direction de la musique.
Il a donc été, toutes ces années, un des piliers de la nouvelle politique pour les orgues du Ministère de la Culture pour laquelle la recherche et la conservation de l’authenticité de l’instrument étaient devenues (depuis les textes de 1984) le principe fondateur.

Si, en Bretagne, en 9 ans , nous sommes intervenus, ensemble sur 39 orgues, alors combien de centaines d’orgues français, Jean-Pierre Decavèle a-t-il analysé, inventorié, conçu le programme de restauration et défendu avec ferveur ses projets devant la Commission supérieure des MH ? On parle de plus 300 orgues au minimum…
Ajoutons que compétence et engagement étaient assortis du plus joli sourire, redoutable dans les débats.
Car il n’allait pas au débat sans connaître parfaitement le malade. Plongé dans les tripes des orgues avec un allant et une vitalité joyeuse il mettait ensuite une remarquable ténacité à défendre le respect de l’authenticité historique fondé sur sa connaissance encyclopédique de la facture ancienne. C’était un vrai organologue mettant à l’honneur le patrimoine.

 
Les facteurs d’orgues seraient certainement plus aptes que moi à témoigner des valeurs de solidarité qu’il a notamment défendues dans les commissions d’appels d’offres du temps où l’État assurait la maitrise d’ouvrage des travaux. Il connaissait parfaitement cette corporation aussi fragile qu’elle est talentueuse et inventive. Le montage, l’harmonie, sont des phases cruciales qu’il suivait, dans le respect du savoir-faire, des goûts et du travail des compagnons.
Ces entrepreneurs et artisans savent qu’à l’atelier, la solidarité est fondamentale mais aussi qu’elle ne reste pas derrière les portes.

Et dans ce contexte, le rôle du technicien-conseil est difficile, ardu et parfois périlleux parce qu’il est au point focal de multiples questions qui peuvent être contradictoires. Entre l’héritage patrimonial , les vicissitudes de l’histoire, les exigences de la Loi, les partis de restauration à débattre, l’autorisation administrative, les savoir-faire des entreprises, les goûts et les habitudes des organistes, les impératifs du clergé et enfin les financeurs publics, le technicien-conseil est au cœur d’une complexe œuvre musicale pour laquelle il faut un chef d’orchestre.
Il arrive que parfois la partition souffre de couacs…

Faut-il alors que j’évoque, témoin privilégiée de ce monde passionnel des orgues, les propos peu amènes, pour ne pas dire violents, de personnes ou d’associations créant des situations agressives que le discernement de Jean-Pierre Decavèle a su calmement déjouer. C’est pourquoi l’État lui a toujours conservé sa confiance tant sa compétence, sa volonté et sa résistance lui étaient précieuses aux moments difficiles de son intervention sur les orgues.

 
Et la Mémoire ? On ne fréquente pas impunément une pareille personnalité. A travers une vraie complicité intellectuelle, l’organologue est devenu l’ami dont je fais mémoire aujourd’hui.
Certes, le patrimoine était notre Mémoire commune. Mais les relations personnelles sont aussi notre patrimoine. Je voudrais donc porter un dernier témoignage sur la fidélité de Jean- Pierre à ses amis. L’échange des idées et le partage des valeurs communes, quand elles sont aussi fortes, sont créateurs d’amitié. [….]

Aujourd’hui, Jean-Pierre, tu as rejoint le céleste concert des anges, avec tes maîtres et tes collègues et je pense en particulier à Jean-Albert Villard, Michel Chapuis et Xavier Darasse – que j’ai bien connus- car les voix célestes auront au moins besoin de vous tous pour les accompagner.

Jean-Pierre , repose en paix. »

 

Geneviève Le Louarn
Conservateur général du patrimoine
Inspecteur général des MH (H)
Chargée d’une mission pour les orgues

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/11/2022

Inauguration du grand-orgue reconstruit de la cathédrale de Lyon

Inauguration orgue cathédrale de Lyon


Cathédrale primatiale Saint-Jean-Baptiste de Lyon (Rhône)
Du vendredi 14 au dimanche 16 octobre : Inauguration du grand-orgue reconstruit.

Après plusieurs dizaines d’années d’attente, les lyonnais (et tous les heureux visiteurs) pourront à nouveau entendre résonner le grand-orgue Daublaine-Merklin de la cathédrale de Lyon. La restauration a été confiée à Pascal Quoirin. Agrandi (le nombre de jeux est passé de 57 à 67 et le nombre de claviers de 3 à 4), l’instrument muet depuis plusieurs années a également été déplacé du fond du transept vers le côté du chœur de la cathédrale. De fait, il s’agit d’une véritable reconstruction qui a gardé les éléments de qualité de Daublaine et de Merklin.

Pour la petite histoire, il fut le premier orgue au monde à être enregistré avec l’organiste Edouard Commette, entre les deux guerres par la Columbia.

  • Vendredi 14 octobre
    20h00 : bénédiction du grand-orgue Merklin-Quoirin par Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon, avec improvisations par Thomas Ospital, co-titulaire de l’orgue de l’église Saint-Eustache à Paris
    20h45 : 1er concert d’inauguration par Thomas Ospital avec Gabriel Marghieri (titulaire) en ouverture.
  • Samedi 15 octobre
    17h00 : conférence de François Sabatier (musicologue) : L’orgue et les organistes de la cathédrale de Lyon
    18H 2ème concert d’inauguration par Gabriel Marghieri (titulaire).
  • Dimanche 16 octobre
    10h30 messe présidée par le Père Patrick Rollin, recteur de la cathédrale
    17h00 3ème concert d’un grand motet chœur et orgue de Jean-Christophe Rosaz avec la participation de Guillaume Prieur (titulaire de l’orgue de transept Ahrend) Gabriel Marghieri, et Jean-François Duchamp (maître de chapelle honoraire, président des Amis de l’orgue de la Cathédrale).

 
Entrée libre

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________05/10/2022

L’orgue du conservatoire de Courbevoie (Hauts-de-Seine) a été vendu pendant l’été !

En réaction, le Collectif des élèves et anciens élèves de la classe d’orgue de Pascale Mélis a lancé une pétition adressée à la Direction du conservatoire. Nous reproduisons ci-dessous le texte de cette pétition que nous soutenons.

 

« Appel à tous les passionnés de musique et d’enseignement musical.

En mars 2017, la direction du conservatoire de Courbevoie émettait brutalement le souhait de vendre son orgue à tuyaux de trois claviers, installé en 2006 et parfaitement fonctionnel, pour le remplacer par un simulateur électronique. Cette annonce avait provoqué à juste titre de vives réactions dans le milieu musical et bien au-delà. De nombreuses protestations furent exprimées, notamment dans une pétition adressée à la municipalité et à la direction du conservatoire. Celle-ci avait récolté plus de 1500 signatures, et avait permis la suspension de ce projet, que nous pensions totalement abandonné.

À la rentrée de septembre 2022, nous avons découvert avec effroi que la vente et le départ de l’orgue avaient eu lieu subrepticement durant l’été, sans qu’aucun membre de la classe d’orgue (élèves comme professeur) n’ait été consulté, ou même informé.

Rappelons que la classe d’orgue du conservatoire du Courbevoie est l’une de celles où les conditions d’enseignement étaient jusqu’à présent exceptionnelles. Nombre d’actuels organistes professionnels y ont été formés faisant parfois des centaines de kilomètres pour prendre leur cours. La présence d’un orgue au sein même du conservatoire était un atout majeur, et a permis à des centaines d’élèves de découvrir cet instrument. Cette situation unique contribuait au rayonnement du conservatoire et plus largement, au rayonnement culturel de la ville de Courbevoie. En effet, non seulement de futurs professionnels mais aussi de très jeunes élèves, ou bien des adultes passionnés se sont succédé dans cette classe d’orgue pour sa réputation, son enseignement de qualité, son professeur, la présence d’un grand orgue permettant de jouer un large répertoire et la possibilité de participer à des pratiques collectives.

La vente de cet orgue a donc été un véritable coup de massue infligé à l’enseignement musical. Une classe entière a été sacrifiée, pour des raisons purement logistiques et organisationnelles (prétendu manque de place, ou de salles disponibles, frais d’entretien, alors même qu’au cours de ses années de présence au conservatoire, aucune dépense significative n’a été effectuée pour l’entretien de l’orgue en dehors de son accord régulier).

Les solutions de substitution proposées par la direction ne sont absolument pas satisfaisantes, car les cours à l’église voisine ne sont pas envisageables, et un « numérium » n’étant pas un orgue, il ne saurait être question d’enseignement sur un simulateur. En effet, il ne saurait y avoir d’orgue sans tuyaux.

La vocation d’un conservatoire est de mettre ses élèves en situation en leur donnant l’opportunité de toucher de vrais instruments, conformément à sa mission de service public.

A l’ère du tout virtuel, la tentation est grande de remplacer, sous des prétextes organisationnels ou budgétaires, les instruments les plus encombrants (pianos, orgues, percussions) par des appareils numériques qui n’ont rien de vivant.

Nous demandons donc à la municipalité et à la direction du conservatoire de Courbevoie de maintenir des conditions d’enseignement de qualité dans la classe d’orgue, au même titre que dans les autres classes d’instrument, en rétablissant dans l’enceinte du conservatoire la présence d’un orgue à tuyaux permettant de continuer l’étude de l’ensemble du large répertoire allant de la Renaissance à nos jours, faute de quoi l’avenir de l’enseignement musical en France serait en péril.

Merci à tous de votre soutien. Partagez et aidez par votre signature à convaincre la municipalité et la direction du conservatoire de revenir sur cette décision incompréhensible. »

 

On peut soutenir cette pétition en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://www.change.org/p/pour-le-retour-d-un-orgue-%C3%A0-tuyaux-au-conservatoire-de-courbevoie

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________23/09/2022

JOURNEES NATIONALES ORGUE EN FRANCE, POITIERS, 21 22 23 octobre 2022

Photo : Orgue de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers
(crédit VBillaudeau cc. BY-SA 4.0)


Journées Nationales d’Orgue en France 2022 Poitiers .
Du vendredi 21 au dimanche 23 octobre

Les prochaines Journées nationales d’Orgue en France se tiendront à Poitiers les 21, 22 et 23 octobre prochains.
Outre le célèbre grand orgue de la cathédrale, Poitiers dispose de plusieurs instruments exceptionnels d’esthétiques très diversifiés. L’accent sera mis aussi sur les jeunes générations avec concerts et auditions des étudiants des conservatoire nationaux supérieurs, et des conservatoires et écoles de musique de Poitiers et de la région.

Tous les concerts sont à entrée libre et ouverts au public.

  • VENDREDI 21 OCTOBRE

    17h30 : Eglise Sainte Radegonde
    Concert par les jeunes talents des conservatoires nationaux supérieurs
    • Alice Rocha, étudiante en master au CNSMD de Paris
    • Tom Riou, étudiant en master au CNSMD de Lyon

    20h00 : Restaurant Maurice (24, 26 rue Carnot)
    Diner organisé par Orgue en France (30 € par personne, boissons comprises)

  • SAMEDI 22 OCTOBRE
    10h45 : Eglise Notre-Dame la Grande
    Audition par les Jeunes organistes de Poitiers et de la région, élèves des classes d’orgue de l’école départementale et des conservatoires de Poitiers et de la région

    16h00 : Eglise Notre-Dame la Grande
    Concert par Dominique Ferran, organiste titulaire
    Ouverture du concert par un élève d’une classe d’orgue du Conservatoire du grand Poitiers

    20h30 : Cathédrale Saint-Pierre
    Présentation du grand orgue et concert par Olivier Houette, organiste titulaire

  • DIMANCHE 23 OCTOBRE
    9h30 Conservatoire du grand Poitiers (5 rue Franklin)
    Assemblée générale d’Orgue en France

    12h30 : Restaurant Maurice (24, 26 rue Carnot)
    Déjeuner organisé par Orgue en France (30 € par personne, boissons comprises)

    15h00 : Eglise Saint-Hilaire Le Grand
    Concert « Hommage à César Franck » par Olivier Houette, (organiste titulaire de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers), Philippe Lefebvre (organiste titulaire du grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris), Baptiste-Florian Marle-Ouvrard (organiste titulaire du grand orgue de l’église Saint-Eustache à Paris), avec la participation d’élèves de la classe d’orgue du conservatoire de Poitiers

 

Les orgues de Poitiers

  • Cathédrale Saint-Pierre : orgue François-Henri Clicquot (1791) 44/IV+P, classé Monument Historique
  • Eglise Sainte-Radegonde : orgue Boisseau (1997) 57/IV+P
  • Eglise Saint-Hilaire : orgue Wenner-Debierre 30/III+P, classé Monument historique
  • Eglise Notre Dame la Grande : orgue Yves Sévère (1996) 33/III+P

 

On peut participer aux journées en renvoyant le formulaire de préinscription ci-dessous avant le 20 septembre.
https://www.orgue-en-france.org/wp-content/uploads/2022/09/FORMULAIRE-PREINSCRIPTION-JOURNEES-OEF-POITIERS-OCTOBRE-2022.pdf

Orgue en France remercie chaleureusement les organistes de Poitiers, le conservatoire et les paroisses qui se préparent à accueillir cet événement.

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________08/09/2022

Cathédrale Notre-Dame de Chartres. Clap de fin pour le Grand orgue avant reconstruction

Grandes orgues de la cathédrale de Chartres
crédit : P.L.

Cathédrale Notre-Dame de Chartres.
Clap de fin pour le Grand orgue avant reconstruction : Vendredi 9 septembre.

Attendue depuis de longues années, la reconstruction du grand orgue de la cathédrale de Chartres va commencer dans quelques jours. Propriété de l’Etat, le grand orgue de Chartres était à bout de souffle et sous perfusion depuis des années afin de maintenir ses activités cultuelles et cultuelles.

L’association des grandes orgues de Chartres, notamment son président Philippe Lefebvre, s’est fortement mobilisée depuis plusieurs dizaines d’années pour parvenir à ce résultat, fruit d’un effort sans précédent de l’Etat qui assure 75% du financement estimé à plus de 2 millions d’euros. Avec le soutien des collectivités territoriales (ville de Chartres, région Centre et département d’Eure-et-Loir) et le concours de l’association Chartres Sanctuaire du monde, l’apport des quatre partenaires (100.000 euros chacun) a permis de finaliser le budget.

A la suite d’un appel d’offres lancé en 2021 par la Direction des affaires culturelles du Centre, un jury composé d’organistes de renommée internationale et de personnalités qualifiées a retenu le projet présenté par un groupement de trois facteurs d’orgues français qui se sont associés pour ce chantier d’envergure : établissements Muhleisen de Strasbourg, Atelier Chevron en Corrèze et l’harmoniste Bertrand Cattiaux.

L’opération comportera plusieurs étapes :
• Installation des échafaudages
• Démontage du buffet et de l’orgue dans quelques semaines
• Restauration du buffet classé Monument historique en atelier
• Construction du nouvel orgue dans les ateliers des facteurs d’orgues
• Remontage du buffet et implantation de la nouvelle partie instrumentale
• Harmonisation des tuyaux.

Le projet proposé par le groupement d’entreprises consiste en la construction d’un grand orgue de quatre claviers et d’une cinquantaine de jeux adapté au buffet historique et à l’acoustique de la cathédrale. Ce projet prend en compte les différentes utilisations de l’instrument : cultuelles (plus de 200 offices par an avec l’orgue) et culturelles (Concerts, Festival international, Soirées estivales) et le concours international d’orgue de Chartres qui accueille depuis 50 ans des jeunes organistes du monde entier.

Suivant les propositions présentées à l’Etat par l’association des grandes orgues de Chartres, le projet vise à doter la cathédrale d’un instrument représentatif de l’art de la facture d’orgue française, offrant des possibilités musicales pour des répertoires de différentes époques mais aussi ouvert à la création et à l’improvisation.
L’instrument associera les techniques séculaires et éprouvées de la facture d’orgues (transmission mécanique, utilisation de matériaux traditionnels tels que le chêne et l’étain) et offrira de nouvelles possibilités grâce aux technologies numériques que la facture d’orgues a intégrées depuis plusieurs années. Patrimoine et modernité : tel est l’enjeu de cette opération qui sera conduite sous la maîtrise d’œuvre du techicien-conseil agréé par l’Etat M. Thierry Semenoux.

 

Pour marquer cet évènement, l’association des grandes orgues de Chartres organise le vendredi 9 septembre à la cathédrale :

  • 17h00 La reconstruction du grand orgue – Présentation du projet du nouvel orgue par les facteurs d’orgues Patrick Armand, Bertrand Cattiaux, Olivier Chevron
  • 20h30 Récital d’orgue exceptionnel par les organistes Patrick Delabre, Philippe Lefebvre, Christophe Mantoux (œuvres de Buxtehude, Bach, Franck, Vierne, Widor, Improvisation)

Les trois organistes titulaires du grand orgue depuis 1976 seront réunis pour marquer ce moment d’exception.
Philippe Lefebvre, organiste titulaire de la cathédrale de 1976 à 1986
Chrstiophe Mantoux, organiste titulaire de la cathédrale de 1986 à 1992
Patrick Delabre, organiste de la cathédrale depuis 1976 et titulaire du grand orgue depuis 1986.

 
Vidéo-projection sur écran
Libre participation aux frais

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________05/09/2022

Rencontres internationales Orgue en France – Belfort & Jura suisse 27 – 29 mai

Orgue en France sur la Ligne des Orgues Remarquables autour de Belfort

Par trois fois, les rencontres internationales franco-suisses initialement prévues en 2019, ont dû être reportées à cause de la pandémie. Mais ce week-end de l’Ascension 2022, nous y sommes enfin arrivés, et ce sont plus de 80 adhérents qui se sont retrouvés à Belfort, venus de toute la France, pour trois journées exceptionnelles qui les ont conduits d’orgue en orgue du Territoire de Belfort au Jura suisse. Trois journées d’une organisation impeccable, grâce au relais sur place de l’association ACORG (Grandvillars) et avec le soutien de la Ville de Belfort.

Cette région frontalière, riche d’un patrimoine organistique exceptionnel, offre un parcours intitulé « Ligne des Orgues Remarquables », qui va de Luxeuil-les-Bains au nord en France à Bellelay au sud en Suisse, à la découverte de douze instruments représentant les grandes écoles de la facture d’orgue européenne. Le voyage proposé par Orgue en France a permis de découvrir neuf d’entre eux.

Le premier jour était consacré aux orgues de Belfort. Le grand instrument de la cathédrale St Christophe a sonné sous les doigts de Ghislain Leroy, qui nous a proposé une interprétation très habitée des Trois danses de Jehan Alain.

 

Le soir, c’est l’orgue d’esthétique nord-allemande construit par Marc Garnier que nous découvrions au temple St Jean sous les doigts de Tobias Lindner, venu de Bâle.

 

 

 

 

Le lendemain, départ en autocars pour une belle journée dans le Jura suisse. Première étape : le petit village de Beurnevésin, pour le dernier-né de la série des Orgues Remarquables. Construit en 2019 par Bertrand Cattiaux, cet orgue flamand nous était présenté par Benjamin Steens dans un beau programme mêlant Flandres et Allemagne du nord.

Puis c’était au tour de l’orgue historique de St Ursanne, de facture typiquement alsacienne, restauré par B. Cattiaux et présenté par son titulaire Gabriel Wolfer dans un programme français.

 

 

 

Après le déjeuner, cap sur l’abbaye de Bellelay, où deux orgues ont été construits par la Manufacture Kuhn en 2009 et 2014, reconstitution des orgues disparus à la Révolution dans cette immense nef baroque de l’ancienne abbaye des Prémontrés.

 

Les organistes helvètes Antonio Garcia et Johan Treichel les ont fait sonner dans un programme original à deux orgues, se terminant en apothéose par la Bataille impériale de Kerll à grand renfort de canonnades et autres effets percussifs.

 

Enfin, c’est à Porrentruy que s’est achevé ce périple suisse, pour une présentation du bel orgue de Jürgen Ahrend par Gabriel Wolfer et la découverte d’un petit positif-régale qui complète la riche collection des instruments de cette belle région.

 

 

 

Le lendemain, nous nous retrouvions à Grandvillars, dernière étape de ce périple. Après la traditionnelle réunion régionale d’OEF et un déjeuner convivial, ce fut le grand moment de ces rencontres : la découverte de l’orgue espagnol construit en 2018 par les facteurs Christine Vetter et Joachim Lois-Cabello, présents avec nous tout au long de ces journées. Il manquait à ce patrimoine exemplaire un orgue ibérique pour que le panorama des esthétiques européennes soit complet : c’est donc chose faite, par la volonté de l’association ACORG et de son président, le dynamique Jean-François Christ. Et quel orgue ! Une véritable féérie sonore, mise en valeur par Juan de la Rubia dans un récital de pièces du Siècle d’Or espagnol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

Ces trois jours dans le Jura franco-suisse resteront dans les mémoires des participants comme de beaux souvenirs mêlant musique et convivialité. Une belle réussite.

 

Cécile Glaenzer

Crédit photos : OEF

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________07/06/2022

Lancement du Prix Orgue en France 2022 pour la mise en valeur d’un orgue neuf

Crédit : GPFO

Le concours organisé par Orgue en France a pour vocation d’encourager et de soutenir des actions de mise en valeur de l’orgue à tuyaux.

Le concours 2022/2023 concerne la construction d’un orgue neuf à tuyaux suivie de sa mise en valeur par l’organisation régulière de manifestations culturelles publiques.

Il doit obligatoirement s’agir de travaux réceptionnés et inaugurés depuis plus de 24 mois et moins de 15 ans à la date du 31 octobre 2022. Les travaux doivent avoir été réalisés par des entreprises de facture d’orgues inscrites au registre du commerce.

 

Le règlement et le formulaire d’inscription sont disponibles sur le site internet d’OEF : Prix Orgue en France 2022

  ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________31/05/2022

Eglise Saint-Sulpice à Paris Dimanche 15 mai – Cinéma muet.

Image Guillaume Lechevalier-Boissel.
Grand-orgue de Saint-Sulpice : Crédit Selbymay CC BY-SA-3.0

Eglise Saint-Sulpice à Paris – Dimanche 15 mai à 16h00 Cinéma-muet
Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin, Samuel Liégeon, Baptiste-Florian Marle-Ouvrard


Les étudiants du Lycée Saint-Sulpice, leur professeur Matthias Alaguillaume et les organistes Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin, Samuel Liégeon, Baptiste-Florian Marle-Ouvrard travaillent depuis huit mois sur un projet enthousiasmant et innovant : une expérience revisitée du ciné-concert avec la projection de 4 courts-métrages muets (inédits). Ces courts-métrages sont imaginés et réalisés par les étudiants de la classe de terminale, option cinéma, du Lycée Saint-Sulpice. Parmi les quatre court-métrages, le plus court sera « musicalisé » par les trois organistes successivement. L’occasion de comparer les couleurs, les styles d’improvisation et le regard de trois musiciens sur de mêmes images.



Sous la supervision de leur professeur, ces étudiants ont revisité le genre des « symphonies urbaines ». Né avec le Manhatta de Paul Strand en 1921, ce genre a été popularisé en 1927 par le film de Walther Ruttmann Berlin, symphonie d’une grande ville (Berlin, Die Sinfonie der Grosstadt). Portraits vivants de la mégalopole, de ses mutations et de ses habitants, les symphonies urbaines conjuguent l’approche documentaire et une démarche expérimentale.

Pendant l’année scolaire, musiciens et étudiants se sont rencontrés en classe, mais aussi à Saint-Pierre de Chaillot avec Samuel Liégeon, à Saint-Eustache avec Baptiste-Florian Marle-Ouvrard et à Saint-Sulpice avec Sophie-Véronique Cauchefer-Choplin!

Un très beau projet pédagogique et un excellent moyen de faire se rencontrer et collaborer le monde du cinéma et celui de l’orgue.

 

Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, la performance sera retransmise en direct sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=oiF8T62P4B8

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________10/05/2022

JOUR DE L’ORGUE 2022 – Dimanche 8 mai à 17h10 sur ARTE « Chercheurs d’orgues »

Document ARTE

Dimanche 8 mai à 17h10 sur ARTE : « Chercheurs d’orgues ».

ARTE nous offre un magnifique cadeau à l’occasion du Jour de l’orgue : un remarquable film-documentaire intitulé « Chercheurs d’orgues » consacré aux orgues d’Europe du 17ème siècle à nos jours et écrit par Pascale Bouhénic et Bernard Foccroulle. Les images et la réalisation sont splendides et le contenu est passionnant.

On peut le voir dès maintenant en intégralité sur
www.arte.tv/fr/videos/101407-000-A/chercheurs-d-orgues/

Le film commence à la chapelle royale du château de Versailles et à l’église de Ponitz en Allemagne par une question simple : qu’est-ce qui fait que l’orgue français est français et l’orgue baroque allemand est allemand ? Le voyage dans le monde de l’orgue se poursuit en Italie à Peglio, en Espagne à la Colegiata San Pedro de Lerma, au château de Frederiksborg au Danemark, à Saint-Maximin la Saint-Baume, à la basilique Saint-Sernin à Toulouse, à l’église de la Trinité à Paris, etc.

Le panorama est vaste : il permet de mesurer toute la diversité de l’orgue et de sa musique dans le temps et dans l’espace. Cette diversité est notamment illustrée par Jean-Louis Florentz et son inspiration puisée dans ses voyages et en particulier en Afrique.

Rhoda Scott joue de l’orgue Hammond, Thomas Lacôte nous parle des Oiseaux et de Messiaen, Shin-Young Lee de Ligeti et Yves Rechsteiner de Moondog dont il interprète Single Foot (extrait de A new sound of an old instrument, 1979) avec Riho Terajima…

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________05/05/2022

L’organiste Brice Montagnoux nous a quittés

Brice Montagnoux

L’organiste Brice Montagnoux nous a quittés le 27 avril à l’âge de 44 ans.

Né en 1978 à Annecy, Brice Montagnoux entame des études d’orgue, d’écriture et analyse au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon avec Louis Robilliard et Jean Boyer, où il obtient les plus hautes distinctions : Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique (2001), Certificat d’aptitude et Master de pédagogie (2004).
Lauréat du Concours international d’orgue Xavier Darasse de Toulouse, il lui est décerné en 2004 par l’Académie française des Beaux-Arts le Grand Prix d’orgue Jean-Louis Florentz.
S’ouvre à lui une brillante carrière française et internationale qui l’amène à se produire régulièrement en concert dans des festivals, en soliste, mais aussi avec des ensembles vocaux et instrumentaux, en France (Paris, Lyon, Nantes, Rennes, Saint-Malo…) et à l’étranger (Suisse, Allemagne, Italie, Pologne).

Après avoir enseigné l’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional Toulon Provence Méditerranée, Brice Montagnoux est nommé en 2012 Directeur du Cefedem-Sud à Aix-en-Provence, et se consacre à la formation et à l’accompagnement de jeunes artistes et enseignants, en partenariat avec Aix Marseille Université et de très nombreux opérateurs culturels.

Brice Montagnoux a été par ailleurs organiste titulaire du grand orgue Isnard de la Basilique du couvent Royal de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Avec son épouse Eva Villegas, ils formaient un duo clarinette et orgue particulièrement renommé.

www.orgues-chartres.org/brice-montagnoux/

#orgue #musiqueclassique

 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/05/2022