Décès de l’abbé Pierre Podevin,
fondateur des stages des jeunes organistes d’Arras et de l’ANFOL

 Pierre Podevin
Abbé Pierre Podevin
Photo : N.N.

L’abbé Pierre Podevin, « Pipo », nous a quitté ce mardi 14 août 2018 à l’âge de 83 ans. Né à Oignies (Pas-de-Calais) le 12 novembre 1934 il est ordonné prêtre le 30 juin 1962 quelques jours après l’inauguration du grand orgue de la cathédrale d’Arras par Marie-Madeleine et Maurice Duruflé. Après des études de séminariste et une formation à l’institut grégorien de Paris, il est nommé responsable de la musique sacrée diocésaine et vicaire en charge de la musique à la cathédrale d’Arras. Il est chanoine titulaire depuis janvier 2000.
En 1965, avec son ami l’abbé Jean-Marie Mesmacque de Saint-Omer, il crée les stages « jeunes organistes » d’Arras qui accueillent dès la première année le double de l’effectif prévu. Depuis, ces stages ont perduré inlassablement, formant des centaines d’organistes et participant largement à la diffusion de l’orgue auprès des plus jeunes.
En tant que responsable de musique sacrée, il fut appelé à plusieurs responsabilités au SNPLS, marquant toujours son souci d’exigence dans le domaine du chant liturgique tant du point de vue du texte que de la musique.
Auprès de ses confrères prêtres il œuvre inlassablement au rayonnement de l’orgue et au soutien des organistes.
Bienveillant et infatigable travailleur, il a participé à la fondation de l’ANFOL dont il était devenu président d’honneur.
Il aimait raconter des centaines d’anecdotes vécues avec les organistes qu’il a côtoyés.
Pierre Podevin était aussi un pasteur toujours en mission ; il a exercé son ministère dans de nombreuses communes proches d’Arras : Croustilles, Ecoust-Saint-Mein, Beaurains, puis un ensemble de 8 clochers au sud d’Arras « Notre-Dame de Pentecôte ».

Nous sommes très nombreux aujourd’hui à lui dire « Merci ». Il laissera un grand vide.

Les funérailles de l’abbé Pierre Podevin auront lieu le vendredi 17 août à 10h en l’église Notre Dame des Ardents à Arras, suivies de l’inhumation au cimetière d’Arras.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/08/2018

Vient de paraitre : Winnaretta Singer-Polignac : Princesse, mécène et musicienne par Sylvia Kahan

commanditaire du Concerto pour orgue de Francis Poulenc créé par Maurice Duruflé

 Winnaretta Singer-Polignac
Winnaretta Singer-Polignac Photo : Les Presses du réel

 Orgue de Singer-Polignac
Orgue de la Princesse de Polignac avenue Georges Mandel à Paris
Catalogue des orgues de salons A. Cavaillé-Coll – Charles Mutin successeur Coll. Part. Y.R.

Américaine de naissance, Winnaretta Singer (1865-1943) était millionnaire à l’âge de dix-huit ans, héritière d’une part conséquente de la fortune des machines à coudre Singer. Son mariage en 1893 avec le prince Edmond de Polignac, compositeur aristocrate, lui a ouvert les portes de l’élite de la société française. Après le décès de son mari en 1901, Winnaretta mit sa fortune au service des arts, des sciences et des lettres. Son domaine de prédilection était la musique. Elle a aidé de nombreux artistes (N. Boulanger, C. Haskil, A. Rubinstein, V. Horowitz…) mais aussi de grandes formations artistiques (les Ballets russes, l’Opéra de Paris, l’Orchestre symphonique de Paris…).

Passionnée par la musique moderne, elle a commandé des œuvres pour qu’elles soient jouées dans son salon musical de son hôtel particulier de l’avenue Georges Mandel dans le 16è arrondissement à Paris. La liste des œuvres est aussi longue qu’extraordinaire, il y figure parmi les plus connues : Renard de Stravinsky, Socrate de Satie, El Retablo de Maese Pedro de Falla, le Concerto pour deux pianos de Poulenc et son célèbre Concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbales qui fut créé dans son salon par Maurice Duruflé sur son orgue Cavaillé-Coll le 16 décembre 1938 sous la direction de Nadia Boulanger.

 

 Winnaretta Singer-Polignac
La Princesse de Polignac aux claviers de son orgue Photo : N.N.

Son salon était, en outre, un lieu de rendez-vous pour les grands visionnaires de la culture française tels que Proust, Cocteau, Monet, et Diaghilev. Colette… Nombre des descriptions de salons musicaux dans l’œuvre de Proust ont été directement inspirées par les concerts qui avaient lieu chez la princesse de Polignac.

 
 

Sylvia Kahan donne vie à cette femme hors normes, dont l’amour pour les arts a eu une influence incommensurable sur le monde musical et littéraire du XXe siècle.

Editions « Les Presses du réel » (version française), 808 pages, 87 illustrations en noir & blanc, 17 x 20 cm (broché) : 42,00 €

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________16/07/2018

Livres, brochures, inventaires :

 Orgues en Côtes d'Armor
Orgues en Côtes d’Armor
Photo : Editions A l’ombre des mots
  • Orgues en Côtes d’Armor :

    Vient de paraitre à l’initiative de l’association « Argoat Armor PlenumOrganum », un livre d’art sur les orgues des Côtes d’Armor. Ce livre n’est pas seulement un inventaire complet, mais il retrace aussi l’histoire des lieux qui les ont accueillis. Il porte un regard nouveau sur des instruments créateurs d’art sonore et d’émotions mais aussi témoins de la vie économique, sociale, religieuse et culturelle d’une région. Au-delà de la découverte des orgues d’aujourd’hui et d’hier, le présent travail rend également hommage à ceux qui les ont voulus, construits et servis. Plus encore, il est une invitation à les entendre et à les faire entendre, meilleure manière de les protéger.

    200 pages en quadrichromie, 200 photos, format 190 x 280, Editions « A l’ombre des mots ».

    Prix port inclus : 39,00 €, commande auprès de : Argoat Armor PlenumOrganum – Josette Bolloch – 5, rue Eric Tabarly – 22200 Pabu

    Bulletin de commande : Bullerin-numérique-AAPO-souscription_BD-1-.pdf

    Site internet de l’association : www.plenumorganum.org
     
     

  •  Orgues de la vallée du Loir
    Orgues de la vallée du Loir Photo : brochure Orgues de la vallée du Loir

    Orgues de la Vallée du Loir :

    Gwilherm Poullennec, membre d’Orgue en France, vient de co-réaliser avec l’association « Orgues en Pays Fléchois » une brochure pour inventorier et faire connaître les orgues de la Vallée du Loir. En plus de présenter les orgues de ce secteur de la Sarthe, dont le plus connu est l’orgue de la chapelle du Prytanée Militaire de La Flèche, la brochure explique le fonctionnement d’un orgue sous forme d’un lexique illustré de photos. Ce travail est le fruit d’une collaboration entre l’association « Orgues en Pays Fléchois » et le « Pays d’Art et d’histoire Vallée du Loir », qui regroupe un large territoire avec trois inter-communalités. Au-delà de cette mise en lumière des orgues de la Vallée du Loir, l’édition de cette brochure a permis de sensibiliser avec succès les élus de plusieurs communes.
     
    Téléchargement de la brochure : Brochure Orgues Vallée Du Loir.pdf

    Contact pour se procurer la brochure : Pays d’art et d’histoire de la Vallée du Loir / Rue Anatole Carré – 72500 Vaas – pays@pays-valleeduloir.fr

  •  
     
     

  •  Poitiers : Eglise Sainte Radegonde
    Poitiers : Eglise Sainte Radegonde
    Photo : N.N. Site Orgues à Poitiers

    Poitiers, ville aux cinq orgues d’exception :

    Editée en 2014 par le Service Culture – Patrimoine de la Mairie du Grand Poitiers et réalisée en partenariat avec les organistes titulaires et les associations qui valorisent le patrimoine organistique de la ville, cette élégante brochure de 19 pages, disponible gratuitement dans les églises de Poitiers fait honneur aux beaux instruments de la capitale de Poitou portés par le célèbre Clicquot de la cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul.
    Le descriptif des instruments est précédé d’une histoire de l’orgue en général : l’origine de l’instrument, son rôle dans le cadre de la liturgie mais aussi au concert, son fonctionnement… Les instruments sont présentés avec des courts textes permettant de les situer tant au niveau historique qu’esthétique et illustrés avec plusieurs photos.
    Le dernier chapitre de la brochure, « Un patrimoine vivant, une aventure collective », souligne que les organistes titulaires sont les gardiens des orgues : ils veillent au bon état des instruments, mettent leur art au service de la prière, font visiter leurs entrailles, conservent leurs secrets. Ils sont leur mémoire vivante…

    Téléchargement de la brochure : Brochure Orgues de Poitiers.pdf

    Contact pour se procurer la brochure : Service Culture – Patrimoine / Hôtel de Ville – 15 place du Maréchal Leclerc – CS 10569 – 86021 Poitiers cedex / patrimoine@agglo-poitiers.fr

    Agenda des concerts 2018 sur les orgues de Poitiers : www.orguesapoitiers.org

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________16/07/2018

Disparition de la muse de l’accordéon avec le décès d’Yvette Horner

 Yvette Horner
Photo : Fonds photo Alix
Ville de Bagnères-de-Bigorre

Instrument à anche libre comme l’harmonium et l’orgue limonaire, l’accordéon vient de perdre sa muse : Yvette Horner s’est éteinte le 11 juin à 95 ans.

Formidable virtuose, artiste populaire au palmarès impressionnant, Yvette Horner a commencé sa vie musicale au conservatoire de Tarbes, sa ville natale, puis de Toulouse dont elle ressort avec un premier prix de piano. Sous la pression de sa mère, elle décidera finalement de lui ajouter des bretelles. La suite s’enchaîne vite : elle remporte la Coupe du monde d’accordéon en 1948, puis obtient le grand prix du disque de l’académie Charles-Cros en 1950.
C’est le Tour de France qui lancera véritablement sa carrière. De 1952 à 1963, installée sur le toit d’une voiture, elle joue, infatigable pour les spectateurs massés le long de la route. « Ce que j’ai pu manger de moustiques, debout sur le toit des véhicules », confiera-t-elle plus tard…

Celle que Jacques Higelin appelait la « Reine de France » travaillera avec de grands artistes aux talents variés : Boy George, Jimmy Sommerville, Michel Legrand, Enrico Macias, Didier Lockwood, Maurice Béjart, Jean-Paul Gaultier, Jac Berrocal, etc. Samson François lui écrira une valse, Perle de Mai.

Les chiffres sont à la dimension de son talent : plus de 2 000 concerts et 150 albums vendus à près de 30 millions d’exemplaires, Yvette Horner était commandeur de la Légion d’Honneur et de l’ordre national du Mérite.

L’accordéoniste Pascal Contet évoque sa mémoire, son talent et son exigence : www.francemusique.fr/emissions/classic-club/

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________18/06/2018

Nominations de tribunes :

 Grégoire Rolland
Grégoire Rolland Photo : N.N.
  • Aix-en-Provence, cathédrale : Grégoire Rolland

    Grégoire Rolland a récemment été nommé organiste titulaire des grandes orgues de la Cathédrale d’Aix en Provence.
    Chantal de Zeeuw, devenue organiste honoraire, continue de jouer régulièrement le grand orgue et fêtera le 23 septembre 2018, aux claviers de la cathédrale, ses 40 années de titulariat.
    Grâce à l’action du Père Tissot, curé des lieux, une association est en train de se créer afin de promouvoir l’orgue et la musique sacrée à la cathédrale.

    Organiste et compositeur, Grégoire Rolland obtient un master d’écriture (harmonie, contrepoint et fugue), un prix d’analyse, un master d’orgue et un prix d’orchestration au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il est aussi titulaire d’un master de composition de la Haute Ecole de Musique de Genève, d’une licence de musique et musicologie de la Sorbonne et du Diplôme d’Etat, il a aussi étudié l’orgue avec d’Eric Lebrun au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés.

    En 2008, il remporte le Prix spécial de la Fondation Robert et Marcelle de Lacour pour sa pièce pour orgue « Mes rêves n’ont qu’un unique nom… », en 2012 il joue la partie d’orgue pour la création de son oeuvre « Caligaverunt oculi mei » pour choeur d’hommes, orgue et percussions à Notre-Dame de Paris, commande de l’association Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris. En décembre 2013, sa fantaisie concertante pour clavecin et ensemble instrumental « De Roche et d’Argent », primée au concours de composition pour clavecin de la Fondation De Lacour, est créée par l’ensemble Le Balcon dans les salons de la Fondation Singer-Polignac à Paris. Parmi ses dernières commandes, une oeuvre pour orgue et piano « Joute », commande de Radio France pour le Festival Présences, créée par Thomas Ospital et Marie-Ange Nguci en février 2018 ; une pièce pour orgue « Illumina », commande de Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris pour les 150 ans des grandes orgues Cavaillé-Coll et créée par Olivier Latry en mars et une pièce pour soprano et orgue « Louange » commandée par l’Abbaye de Sylvanes et créée par Camille Souquère et Henri-Franck Beaupérin en mai dernier pour l’inauguration des nouveaux vitraux de l’abbaye. Une piece pour clarinette et orgue « Jian » sera aussi créée en août 2018 à la Cathedrale de Gap dans le cadre du Festival de Chaillol avec le clarinettiste Frédéric Cellier et le compositeur à l’orgue.

    Un enregistrement de ses œuvres pour ensemble vocal et orgue sera réalisé en 2019 en l’église Saint-Eustache à Paris avec Thomas Ospital à l’orgue et l’ensemble Sequenza 9.3. dirigé par Catherine Simon-Pietri.

    Grégoire Rolland a été lauréat en 2016 de la Fondation Banque Populaire, il est professeur de composition, d’orchestration et de MAO (musique assistée par ordinateur) au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Avignon.

  •  
     

  •  Quentin Guerillot
    Quentin Guerillot Photo : N.N.

    Saint-Denis, basilique : Quentin Guerillot

    Né à Mulhouse, Quentin GUÉRILLOT entre au Conservatoire de Mulhouse puis au Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg où il effectue des études d’orgue, de piano et de clavecin auprès de Jean-Paul Rey, Daniel Maurer, Matthieu Schweiger et Aline Zylberajch notamment. Il se perfectionne ensuite à Paris avec Vincent Warnier et entre en 2013, seul nommé en 1er cycle supérieur, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’orgue d’Olivier Latry et de Michel Bouvard puis dans la classe de clavecin et de basse continue d’Olivier Baumont et de Blandine Rannou en 2016. Titulaire d’un DNSPM d’orgue, c’est dans ce même établissement qu’il suit, parallèlement aux études instrumentales, des études d’écriture musicale, déjà récompensées par trois prix dans les classes d’harmonie de Fabien Waksman, d’écriture XX°-XXI° siècles, d’Alain Mabit et de contrepoint avec Pierre Pincemaille. Il complète sa formation de concertiste en suivant les classes de maîtres de grands artistes comme Lorenzo Ghielmi, Bernard Haas, Daniel Roth, Louis Robillard ou François Espinasse pour l’orgue ainsi qu’Andreas Staier et Arthur Schoonderwoerd pour le clavecin et le pianoforte. En outre, il a travaillé le répertoire organistique italien avec l’organiste et musicologue Andrea Macinanti.

    Musicien curieux et éclectique, il donne de nombreux concerts sur différents instruments à clavier où il promeut un vaste répertoire allant du XVIIème siècle à nos jours. Il accompagne notamment l’Orchestre Mozart de Toulouse lors du festival musique en mer 2014 en tant que continuiste au clavecin comme à l’orgue, et tient la partie d’harmonium de la « Petite Messe Solennelle » de Rossini avec le Chœur de l’Orchestre de Paris sous la direction de Lionel Sow à la Philharmonie de Paris en juin 2015. Il retrouve la grande salle en janvier 2017, pour un concert avec l’Ensemble Intercontemporain et l’Orchestre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris pour jouer la partie d’orgue dans le « Château de Barbe Bleue » de Bartok sous la direction de Matthias Pintscher.

    Quentin Guerillot fut durant deux ans organiste titulaire de l’orgue historique Rickenbach de l’église Saint-Joseph à Mulhouse puis organiste de chœur à la Basilique de Saint-Denis. Il succède aujourd’hui à son maître Pierre Pincemaille aux claviers du célèbre grand orgue Cavaillé-Coll de la Basilique, par ailleurs il enseigne l’orgue aux conservatoires de Langres et de Chaumont et est aussi suppléant aux grandes orgues de Saint-Etienne du Mont à Paris.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/06/2018

Inaugurations Juin 2018

 Le Mans
Cathédrale du Mans Photo : Y.R.
  • Le Mans (72) – Dimanche 3 Juin 2018 – Inauguration de l’orgue de la cathédrale restauré par les manufactures Plet et Giroud

    C’est Loïc Mallié, titulaire des grandes orgues de la Trinité à Paris, qui inaugurera à 17h30 le dimanche 3 juin les grandes orgues restaurées de la Cathédrale du Mans. Son récital sera précédé à 17h00 de la prestation aux deux orgues des organistes de la cathédrale, Marie-Josée Chasseguet et Boris Bouchevreau et de la Maitrise sous la direction de Pascal Melot.
    L’instrument dans son magnifique grand buffet renaissance dont la dernière reconstruction par les manufactures Beuchet et Gonzalez remonte à 1974 a été totalement restauré par les manufactures Laurent Plet et Giroud successeurs. Il comprend 64 jeux sur 4 claviers – pédalier.

    Vidéo de France 3 sur la restauration : www.facebook.com/france3pdl/videos/2073714955991131/
     

    Concerts d’orgues proposés les vendredis d’été, à 17h :
    13/07 : Liesbeth Schlumberger, 20/07 : Marianne Levy-Noisette, 27/07 : Olivier Houette, 03/08 : Pierre-Marie Bonafos (orgue) et Alexandra Bruet (saxophone), 10/08 : Olivier Vernet, 17/08 : Frédéric Ledroit. Entrée Gratuite.

  •  
     

  •  Grandvillars
    GRANDVILLARS Photo : J. F. Christ

    Grandvillars (90) – Dimanche 10 Juin 2018 – Inauguration de l’orgue ibérique de Christine Vetter et de Joaquin Lois Cabello :

    Jean-Charles Ablitzer, organiste titulaire du grand-orgue de la Cathédrale de Belfort et Jean-François Christ, président de l’association ACORG de Grandvillars viennent de mener à bien le projet de construire un orgue neuf de style ibérique dans cette commune située à mi-chemin entre Belfort et la ville Suisse de Porrentruy.
    Alors qu’une politique concertée de construction d’orgues de style complémentaire a vu le jour à Belfort et ses environs depuis une bonne trentaine d’années, il n’était toujours pas donné aux organistes et aux mélomanes de pouvoir disposer d’un instrument de style ibérique. On peut entendre dans les meilleures conditions sonores la musique baroque française, allemande, italienne, la musique romantique ou contemporaine. Place donnée aujourd’hui à la musique espagnole avec l’instrument qui vient d’être construit par deux manufactures espagnoles : Organes Moncayo de Christine Vetter en Aragon et Taller Organeria de Joaquin Lois Cabello de Castille.

    L’orgue sera inauguré par Jean-Charles Ablitzer le dimanche 10 juin à 17h00.

    Site de l’association : www.acorg.fr

  •  
     

  •  Saint Maximin
    SAINT-MAXIMIM Photo : N.N. Site France-Voyage

    Saint-Maximin (83) – Basilique – Samedi 23 Juin 2018 – Inauguration de l’orgue Isnard restauré par Pascal Quoirin :

    Faut-il présenter le célèbre grand instrument du facteur d’orgues et frère Dominicain Jean-Esprit Isnard construit de 1772 à 1774. Il vient d’être restauré par la manufacture d’orgues de Pascal Quoirin et a nécessité quelques 3600 heures de travail.
    « L’essentiel du travail a porté sur la restauration de la tuyauterie sur laquelle aucune intervention n’avait été réalisée par Yves Cabourdin lors de la précédente restauration (1990-91), car non prévue dans le programme de travaux d’alors. La précédente restauration ayant porté essentiellement sur la mécanique, les sommiers et la soufflerie. Depuis quasiment trente ans, les xylophages ne sont pas restés inactifs comme sur beaucoup d’instruments où l’on remarque ces dernières années une recrudescence d’attaque de vrillettes (réchauffement climatique ?). Un traitement curatif de tout l’ensemble des menuiseries s’est avéré indispensable.
    Cet orgue unique est constitué de presque 97% de sa tuyauterie d’origine. Son organisation instrumentale avec le concept du plan Résonance en tirasse permanente sur le pédalier en fait une oeuvre d’une intelligence singulière qui le différencie de toute la production des grandes orgues construites en France au XVIIIè siècle. Sa conception qui a progressivement évolué au cours de sa fabrication (d’abord un orgue de 8 pieds qui finira en un grand double 16 pieds en façade) aboutit à une oeuvre magistrale et très moderne pour l’époque.
    Le résultat sonore est remarque selon nous : Plenum lumineux, calme et grand, fonds de 8 pieds soyeux, fond d’orgue noble et distingué, cornets brillants et les anches puissantes, vives, claires, polyphoniques, solaires » / Commentaire de Pascal Quoirin.

    A cette occasion, vient de se créer une structure portée la ville de Saint-Maximin « Orgue en été » (Président d’honneur : Bernard Foccroule, coordinateur artistique : Brice Montagneux et Pierre Bardon l’organiste titulaire) qui a la charge d’organiser les manifestations inaugurales et les premières « Soirées musicales de Saint-Maximin ».

    Inauguration le samedi 23 juin à 18h30 par Pierre BARDON, organiste titulaire et Brice MONTAGNOUX, organiste et directeur de l’Institut d’Enseignement Supérieur de la Musique Europe et Méditerranée d’Aix-en-Provence.

    Programme des manifestations inaugurales et des Soirées musicales : www.orgue-en-france.org/wp-content/uploads/2018/06/Orgue-en-été.pdf

    Vidéos : Nicolas de Grigny :
    – Fugue à 4 : www.youtube.com/watch?v=iA9VV0vVkjU&feature=youtu.be
    – Grand Jeu : www.youtube.com/watch?v=o96nJbiJ2Qs&feature=youtu.be
    Enregistrements réalisés par Brice Montagnoux lors de la réception de l’instrument.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________01/06/2018

Arras (62) – Samedi 26 mai 2018 : Inauguration de l’orgue restauré de la chapelle de la maison diocésaine

 Arras
 

Construit en 1932 par la société Cavaillé-Coll, l’orgue de la chapelle de la maison diocésaine d’Arras au 103 de la rue d’Amiens vient de faire l’objet d’une restauration menée par deux facteurs d’orgues de la région : Quentin Requier et Daniel Decavel.

La restauration a été financée par l’association diocésaine d’Arras, l’association Jeunes organistes des Hauts-de-France et par le centre diocésain de musique sacrée.

Afin de célébrer l’évènement, deux concerts inauguraux seront donnés samedi 26 mai à 15h30 par Isabelle Fontaine (présidente de l’association Jeunes organistes des Hauts-de-France) et Matthieu Magnuszewski (professeur au centre de musique sacrée) et à 17h00 par Michel Alabau (directeur de l’association Jeunes organistes des Hauts-de-France) et David Dupire (professeur au centre de musique sacrée).
 

Vidéo réalisée par Michel Alabau présentant le relevage de l’instrument avec le concours des récitalistes de l’inauguration : www.youtube.com/watch?v=b2pLrKKdvpw

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________22/05/2018

Au gré des orgues :

 

 Saint-Quentin basilique
Saint-Quentin basilique Photo : N.N.

  • Aisne (02) : « Les Orgues de l’Aisne en concerts » jusqu’au 13 octobre 2018.

    Jean-Michel Verneiges, directeur de l’ADAMA et ancien élève d’André Isoir, livre avec le concours de la « Fédération des orgues de l’Aisne », des collectivités et des associations locales une nouvelle édition des « Orgues de l’Aisne en concerts » avec une riche programmation sur tout le département de l’Aisne qui permet d’entendre les instruments des cathédrales de Laon et de Soissons (orgue de choeur), des basiliques de Liesse et de Saint-Quentin et les orgues de Fère-en-Tardenois, Saint-Michel en Thierache, Guignicourt, La Ferté-Milon, Ribemont, Vervins, Marle, Chauny et Hirson.
    Un exemple unique d’une politique suivie par un département pour la 28è année consécutive !

    Programmation : www.orgues-aisne.com

  •  

  •  Pranzac
    Pranzac Photo : N.N.

    Pranzac (16) : Festival « Au gré des arts » jusqu’au 28 octobre 2018.

    En 2011, Bernard Boulay, facteur d’orgues du Sud-Charente, construisait dans l’église de Panzac en Charente, un orgue italien de style renaissance fruit de la volonté, de l’énergie et de l’enthousiasme d’un jeune musicien originaire du village, Thomas Pellerin, qui a réussi son pari audacieux de monter et mener à bien un projet d’une telle envergure. Il lui aura fallu plusieurs années, des concerts et des soirées de soutien, la tutelle d’une association locale et une passion sans faille pour y parvenir. Son rêve résonne désormais sous les arcs de la petite église rurale non loin d’Angoulême. Depuis l’installation de cet instrument, Thomas Pellerin, nommé il y a quelques mois professeur d’orgue au Conservatoire d’Angers et organiste titulaire de la Cathédrale de la ville, organise à Pranzac un festival original et pluridisciplinaire.

    Programmation du festival Au gré des arts : www.augredesarts.org

  •  
     
     
     

  •  Angers
    Régis Prudhomme et Thomas Pellerin Photo : N.N.

    Angers (49) – Dimanche 10 Juin 2018 – Cathédrale : concert d’installation des nouveaux titulaires.

     

    Thomas Pellerin et Régis Prudhomme, les nouveaux titulaires des grandes orgues de la Cathédrale d’Angers donneront un concert « d’installation » le dimanche 10 juin à 16h00.

  •  
     
     
     
     

  •  Le Pouliguen
    Saint-Rémy Photo : Reims : Basilique Saint-Rémi

    Reims (51) – Basilique Saint-Rémi : concerts jusqu’au 14 octobre 2918.

     
    Deux thématiques en 2018 pour le cycle annuel des concerts de l’Association Renaissance des Grandes Orgues de la Basilique Saint-Rémi de Reims avec le Centenaire de la Grande Guerre 1918 – 2018 et l’Année du Japon et le jumelage Reims-Nagoya.
    Le concert de cloture, le dimanche 14 octobre, permettra de découvrir la Messe de la délivrance de Théodore Dubois composée en 1919.

    Programmation : Concerts Basilique Saint-Rémi.PDF

  •  
     
     
     
     
     

  •  Charolles
    Charolles Photo : N.N

    Charolles (71) : Saison 2018 des « Amis de l’Orgue de Charolles ».

    Inauguré en 2016, le grand orgue de Charolles construit par la manufacture de Quentin Blumenroeder et doté de 27 jeux sur 4 claviers – pédalier, sera animé en 2018 avec quatre rendez-vous : l’Orgue eu Printemps, les Concerts du Marché, les Journées de l’Orgue de Charolles et la concert de clôture de la saison. Freddy Eichelberger donnera une master-class début juin.

    Programmation : www.docs.wixstatic.com

  • Site des Amis de l’Orgue de Charolles : www.amisorguecharolles.wixsite.com
     

  •  Meaux
    Cathédrale de Meaux
    Photo : D. Severin

    Meaux (77) – Cathédrale : « Méditations musicales et concerts » jusqu’au 14 octobre 2018.

     
    Reconstruites en 1980 par la maison Danion-Gonzalez, les grandes orgues de la cathédrale de Meaux, au magnifique buffet de 1627 classé aux Monuments Historiques, nécessitaient une profonde révision depuis environ 20 ans. Les travaux ont été menés par Nicolas TOUSSAINT. L’orgue a été inauguré dimanche 29 avril 2018 avec un concert donné par Domenico Severin, organiste titulaire de la cathédrale.

    Programmation des Méditations musicales et des concerts : Méditations musicales-Meaux.PDF

    _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________21/05/2018

Liesse (02) – Basilique – Samedi 19 Mai 2018 : Inauguration de l’orgue Merklin restauré par la manufacture Plet

 Liesse
Basilique de Liesse – Photo : N.N.

Doté de 2 claviers – pédalier et de 20 jeux le grand orgue de la Basilique Notre-Dame de Liesse dans l’Aisne, construit en 1864 par Joseph Merklin, a été restauré par la manufacture de Laurent et Pierre-Adrien Plet. Il sera inauguré ce samedi 19 Mai à 20h00 par Daniel Roth, organiste titulaire de l’église Saint-Sulpice à Paris avec le concours du Quintette de cuivres de l’Orchestre Les Siècles et avec la participation de Jean-Michel Bachelet, organiste titulaire des basiliques de Liesse et de Saint-Quentin dans un programme Gabrielli, Gounod, Saint-Saëns, Gigout, Dukas, Vierne et Guilmant.

L’orgue aurait été offert par une mécène musicienne, Mme de Valois, information corroborée par une carte postale qui fait apparaître la date manuscrite de juin 1911, et qui mentionne en légende : « Les grandes orgues de la Maison Merklin, données en 1864 ». Le programme d’inauguration lors d’une restauration en 1952 (archives paroissiales) précise « l’ancien orgue offert par Madame de Valois en 1864 ».

Le dimanche 17 Juin à 16h00, Jean-Michel Bachelet donnera un récital avec les solistes de l’Académie musicale de Liesse.

Ces concerts sont organisés par Les amis de la Basilique et de l’orgue de Liesse avec le concours du Conseil Départemental de L’Aisne et de l’ADAMA.

Renseignements et réservations : 06 29 30 42 83

Histoire des orgues de la Basilique de Liesse : www.soissons.catholique.fr/
Composition de l’instrument sur le site de la manufacture Plet : http://lplet.org
Programmation des « Orgues de l’Aisne en concerts – 28è année » : www.orgues-aisne.com

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________17/05/2018

Meaux (77) – Fin de chantier sur les grandes orgues de la cathédrale

 Meaux
Cathédrale de Meaux
Photo : D. Severin

Reconstruites en 1980 par la maison Danion-Gonzalez, les grandes orgues de la cathédrale de Bossuet nécessitaient une opération approfondie d’entretien et de révision depuis environ 20 ans. La DRAC d’Ile-de-France a décidé et financé l’an dernier un chantier extraordinaire de manutention de ce grand instrument de 5 claviers et 67 jeux, abrité par son magnifique buffet de 1627 classé aux Monuments Historiques. Les travaux ont été menés avec compétence par l’atelier de facture d’orgues de Nicolas TOUSSAINT sous la maîtrise d’œuvre d’Éric BROTTIER. L’instrument a bénéficié d’un dépoussiérage et d’un accord général. Le démontage de la tuyauterie a permis d’apporter des solutions aux faiblesses techniques, de refaire un réglage de la délicate mécanique à ruban et de reprendre l’harmonie de plusieurs jeux. Les jeux à anche ont été restaurés, l’ensemble des pleins-jeux a également été recomposé afin de lui donner une meilleure cohérence. La Cymbale du clavier d’Echo a été remplacée par un jeu de Sesquialtera, donnant ainsi une ouverture aux possibilités d’interprétation du répertoire et complétant sa palette sonore de façon très convaincante. Les travaux se sont étalés sur six mois et l’orgue a été inauguré dimanche 29 avril 2018 avec un concert donné par l’organiste titulaire de la cathédrale, Domenico SEVERIN, avec la complicité du Quatuor des Cuivres de l’Orchestre de Paris.

L’activité musicale continuera tout au long de l’année avec les nombreuses manifestations qui, depuis plusieurs années, sont organisées par les associations qui contribuent au rayonnement culturel de la cathédrale, notamment AR2CM (Association pour le Rayonnement Culturel de la Cathédrale de Meaux) et l’association Valéran-de-Héman.

Programmation des Méditations musicales et des concerts jusqu’au 14 octobre 2018 : CONCERTS-MEAUX.pdf

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________16/05/2018