Vendredi 12 janvier 2018 : Décès de l’organiste Pierre Pincemaille.

 Pierre Pincemaille
Pierre Pincemaille Photo : N.N. site Musicali

Après Jacques Charpentier, Suzanne Chaisemartin avant l’été et Michel Chapuis en novembre dernier, une autre grande figure de l’orgue disparait en ce début d’année 2018 avec le décès de Pierre Pincemaille dans la nuit de ce vendredi 12 janvier.

Né à Paris en décembre 1956 et après de brillantes études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, récompensées par les Premiers Prix d’Harmonie, de Contrepoint, de Fugue et dans la classe d’orgue de Rolande Falcinelli, les Premiers Prix d’Interprétation, et d’Improvisation, Pierre Pincemaille remportait cinq Premiers Grands Prix, aux Concours Internationaux de Lyon (1978), Beauvais (1987), Strasbourg (1989), Montbrison (1989) et Chartres (1990).

Nommé en 1987 organiste titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale de Saint-Denis – premier instrument d’Aristide Cavaillé-Coll (1840) – Pierre Pincemaille a poursuivi une carrière internationale de soliste. Il a également joué, avec orchestre, sous la direction de chefs prestigieux : Mstislav Rostropovitch, Myung-Whun Chung, Riccardo Muti, Charles Dutoit et John Nelson.

Instrumentiste virtuose, il démontrait, de surcroît, un exceptionnel talent de coloriste, son grand talent d’improvisateur lui valait immanquablement l’ovation du public à la fin de chacun de ses récitals.
Sa discographie compte l’intégrale des oeuvres de Maurice Duruflé et de César Franck, les 10 Symphonies de Widor, des transcriptions de Stravinsky, ainsi que des pièces de Vierne, Alain, Cochereau, et des improvisations. Pierre Pincemaille a aussi enregistré avec orchestre des oeuvres de Saint-Saëns, Berlioz, Jongen et Copland.

Professeur de Contrepoint au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, professeur d’Écriture au Conservatoire de Saint-Germain-en-Laye, Pierre Pincemaille enseignait également l’Improvisation à l’orgue, au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés. Il a ainsi formé toute une génération de jeunes improvisateurs, français et étrangers, qui s’illustrent dans les concours internationaux.

Pierre Pincemaille était Chevalier des Palmes Académiques, Chevalier des Arts et des Lettres et Chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand.

 
La cérémonie religieuse d’adieu à Pierre Pincemaille aura lieu à l’église d’Herblay (95220) mercredi 17 janvier à 11 heures.
  
Vidéo ajoutée sur Youtube par Vincent Hildebrandt le 11 octobre 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=bPSmy2UWJHY
Pierre Pincemaille : Offertoire improvisé aux grandes orgues de la Basilique de Saint-Denis, messe de la Toussaint 2012.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________12/01/2018

Versailles (78) Dimanche 7 janvier 2018 – Chapelle du Château de Versailles :
Hommage à Michel Chapuis

 Michel Chapuis
Michel Chapuis à Versailles Photo : N.N.

 

Dimanche 7 janvier 2018 à 19h30, sera donné, sur l’orgue de la Chapelle du Château de Versailles, un hommage à Michel Chapuis, décédé le 12 novembre 2017, par les quatre titulaires actuels de l’instrument dont il avait été lui même titulaire de 1995 à 2010 : Michel Bouvard, Frédéric Desenclos, François Espinasse et Jean-Baptiste Robin. Ils interpréteront la Messe pour les Couvents de François Couperin.

Ce concert, à l’invitation de Catherine Pégard, Présidente de l’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, est placé sous le haut patronage de Françoise Nyssen, Ministre de la Culture.

Concert sur invitation dans la limite des places disponibles, RSVP par email avant le 2 janvier 2018 : invitation@chateauversailles.fr
Voici le carton d’invitation : Invitation.pdf

Accueil à 19h00 par le Pavillon Gabriel

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________21/12/2017

 Michel Chapuis
Hommage à Michel Chapuis – Chapelle royale de Versailles Photo : François Cézard
cliquer pour agrandir

 
 
 

Hommage rendu à Michel Chapuis par Michel Bouvard en introduction au concert donné en la Chapelle royale de Versailles le 7 janvier 2018
Hommage-à-Michel-Chapuis-par-Michel-Bouvard.pdf

 
 

Jean-Baptiste Robin, François Espinasse, Frédéric Desenclos et Michel Bouvard, organistes par quartier de la Chapelle royale ont interprété la Messe pour les Couvents (1690) de François Couperin (1668-1733).

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/01/2018

Paris – Dimanche 21 janvier 2018 – Eglise Saint-Eustache :
premier « concert-conférence » de la saison

 Thomas Hospital et Baptiste Florian Parle-Ouvrard
Thomas Ospital et Baptiste-Florian Marle-Ouvrard Photo : N.N.

Le musicologue François Sabatier et les organistes titulaires de l’église Saint-Eustache, Baptiste-Florian Marle-Ouvrard et Thomas Ospital, proposent un nouveau cycle de « concerts-conférences ».

Six séances sont programmées jusqu’au mois de juin 2018 autour de la thématique «La transcription à l’orgue» :

  • dimanche 21 janvier : la transcription du Moyen âge à la fin du XVIIIe siècle, œuvres de Pérotin, Josquin Desprez, Lully, Purcell, Couperin, Haendel, Vivaldi, Telemann avec Thomas Ospital
  • dimanche 25 février : Bach transcrit par lui-même ou par des organistes du XIXe et XXe siècles avec Baptiste-Florian Marle Ouvrard
  • dimanche 18 mars : Mozart et Haydn, œuvres pour orgue mécanique ou transcriptions diverses avec Thomas Ospital
  • dimanche 22 avril : transcriptions d’œuvres romantiques, Beethoven, Schumann, Chopin et Mendelssohn avec Baptiste-Florian Marle-Ouvrard
  • dimanche 20 mai : transcriptions d’œuvres de Liszt et Wagner avec Thomas Ospital
  • dimanche 17 juin : transcription d’œuvres impressionnistes et modernes, Debussy, Ravel, Stravinsky avec Baptiste-Florian Marle-Ouvrard

16h00 – Entrée libre, participation aux frais et à l’entretien du grand orgue.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/01/2018

Mouterhouse (Moselle) – Au sujet de la destruction de l’orgue suite à la tempête du 4 janvier 2018.

 Eglise de Mouterhouse
Mouterhouse – Tempête du 4/01/2018 Photo : S. Ehalt

Orgue en France relatait le 4 janvier dernier, ( http://www.orgue-en-france.org/ ) la destruction de l’orgue de Mouterhouse en Moselle, lors des grosses tempêtes de ce début d’année, des rafales avaient soulevé le clocher de l’église qui s’était abattu, traversant la toiture, dans la nef détruisant l’orgue dans sa chute.

L’organiste des lieux, Steve Ehalt, nous communique la composition de l’instrument et des photos de l’état de désolation de l’orgue qui avait été construit en 1896 par les facteurs Bartholomaei & Blési de Château-Salins :

  • Grand-orgue 56 notes :
    Bordun 16’ – Principal 8’ – Floete 8’ – Salicional 8’- Prestant 4’- Mixture 2-3 rangs
  • Positif 56 notes :
    Bourdon harm. 8’ – Fernfloete 8’ – Gambe 8’- Voix Celeste 8’ – Floete octaviante 4′
  • Pédale 27 notes :
    Subbass 16’ – Octavbass 8′
  • Accouplement II/I – Tirasses I et II – Tutti (mécanique) – trémolo (Positif)

 

L’orgue, à traction mécanique, était resté dans un état très proche de l’origine, excepté les tuyaux de façade réquisitionnés en 1917 et remplacés par des tuyaux en zinc. L’orgue aurait du être inauguré fin janvier 2018 après 18 mois de travaux. Le facteur d’orgues qui avait dirigé ces travaux est Jean-Philippe Barthel (organiste, claveciniste, titulaire de l’orgue de Blauberg-Sarreguemines) dont l’atelier est installé au Val de Sarre, plus de 1000 heures effectuées partiellement par des bénévoles et 16 mois de travail.

 

 Eglise de Mouterhouse
Mouterhouse – Tempête du 4/01/2018 Photo : N.N.
 Orgue de Mouterhouse
Orgue de Mouterhouse avant sa destruction N.N. Paroisse Mouterhouse

Un bref retour dans les archives paroissiales :

En 1867, le conseil municipal dont le maire est traditionnellement le directeur de l’usine De Dietrich (fabriquant de cuisinières et de chaudières) décide la construction d’une nouvelle église. Le 7 juin 1869, la première pierre est posée au lieu dit Langenberg et la bénédiction aura lieu le 15 novembre de la même année. En 1891, un nouveau presbytère financé par la maison De Dietrich et le Ministère pour l’Alsace-Lorraine de Strasbourg est construit et donné en propriété à la paroisse catholique.
Le 30 avril 1895, la foudre endommage le clocher ainsi que l’orgue qui datait de 1847. Un nouvel orgue, réalisé par la maison Bartholomaei & Blési, est inauguré le 27 mars 1896. La Maison De Dietrich a accordé une subvention de cinq cents Mark pour cet orgue.

 
 
 
Souhaitons que l’église de Mouterhouse retrouve rapidement un instrument ainsi que l’église de Saint-James dans la Manche sans oublier la cathédrale de Soissons dans l’Aisne dont le grand orgue a été très fortement endommagé lors de la tempête du… 12 janvier 2017.
 
 
Vidéo sur l’orgue détruit de l’église de Saint-James (Manche) le 7 novembre 2017 : www.youtube.com/watch?v=NwvLMlUCVhk

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/01/2018

L’organiste Nicolas Bucher nommé directeur du Centre de musique baroque de Versailles.

 Nicolas Bucher
Nicolas Bucher Photo : N.N.

Nicolas Bucher prendra la direction du CMBV en février prochain en remplacement d’Hervé Burckel de Tell. Il était depuis 6 ans directeur de la Cité de la voix à Vézelay après avoir été directeur des études musicales au CNSM de Lyon.

Né à Lens en 1975, Nicolas Bucher débute l’orgue à Arras puis au Conservatoire de Lille dans la classe de Jean Boyer et d’Aude Heurtematte. Il poursuit ensuite ses études musicales auprès de Jean Ferrard à Bruxelles où il obtient les premiers prix d’orgue, d’écriture et d’histoire de la musique. En 1997, il intègre le CNSM de Lyon où il retrouve Jean Boyer. Il y obtient le diplôme national d’études supérieures musicales.
Finaliste du Concours international d’orgue Xavier Darasse de Toulouse en 1998, il remporte le second prix au Concours international d’orgue de Musashino-Tokyo en 2000. Organiste successivement à Lens, Marcq-en-Barœul et Lyon (cathédrale Saint-Jean), Nicolas Bucher a succédé, en 2002, à Michel Chapuis à la tribune de Saint-Séverin à Paris, poste qu’il a occupé jusqu’en avril 2013.

A noter que le directeur-fondateur du CMBV, créé en 1987, Vincent Berthier de Lioncourt, est aussi organiste comme l’était son père Jacques Berthier (bien connu pour sa musique liturgique) et son grand père Paul Berthier.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/01/2018

Nominations dans les classes d’orgue des conservatoires :

 David Cassan
David Cassan Photo : N.N.

 
 

David Cassan vient d’être nommé professeur d’orgue et d’improvisation au Conservatoire à rayonnement régional de Nancy en remplacement de Jean-Philippe Fetzer parti à la retraite. David Cassan a été aussi récemment nommé sur concours titulaire du grand-orgue de l’Oratoire du Louvre à Paris, poste qu’il partage avec Sarah Kim.

 
 

 Johann Vexo
Johann Vexo Photo : N.N.

 
 
Johann Vexo, après avoir enseigné plusieurs années au Conservatoire à rayonnement régional d’Angers, est maintenant professeur d’orgue au Conservatoire et à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg dont le directeur n’est autre que l’organiste Vincent Dubois, nommé en 2016 sur concours, organiste titulaire du grand orgue de Notre-Dame de Paris avec Olivier Latry et Philippe Lefebvre. Sont aussi professeurs d’orgue dans l’établissement : Francis Jacob, Daniel Maurer et Martin Gester. Johann Vexo est par ailleurs organiste de choeur de Notre-Dame de Paris et titulaire du grand-orgue de la cathédrale de Nancy.
 
 
 Thomas Pellerin
Thomas Pellerin Photo : N.N.

 
 
Thomas Pellerin a succédé à Johann Vexo au Conservatoire à rayonnement régional d’Angers. Il était auparavant professeur d’orgue et de clavecin au Conservatoire de Roanne. Il est à l’origine du projet de construction de l’orgue de style italien-renaissance de l’église Saint Cybard de Pranzac en Charente et est le fondateur et directeur artistique du Festival « Au Gré des Arts » qui anime cet instrument.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________15/01/2018

Saint-Amé (88) : Les galettes des rois vendues au profit de la restauration de l’orgue de Vecoux

 Orgue de Vecoux
Orgue de Vecoux Photo : N.N. Site du Conseil départemental

A Saint-Amé, dans les Vosges, en janvier « le roi c’est l’orgue » !

Les boulangers de la commune, Alexandre et Aurélie Velter, soutiennent le projet de restauration de l’orgue de Vecoux en versant, pour chaque galette achetée, un euro à la Fondation du Patrimoine qui récolte les dons pour mener à bien le projet de restauration et d’agrandissement de l’orgue construit en 1867 par les frères Gehin, petits organiers locaux installés à Saint-Amé.

 Orgue de Vecoux
Orgue de Vecoux Photo : N.N.

Mises en scène à l’entrée de la boulangerie, les galettes ne passent pas inaperçues !
Le projet est porté par l’association « Orgue en scène » qui fait des prouesses pour rassembler les fonds nécessaires, l’instrument est actuellement dans l’atelier du facteur d’orgues Guerrier de Willer dans le Haut-Rhin.
Dès février, l’action se poursuivra avec des croissants au chocolat !

« Quand la gourmandise sert la préservation du patrimoine et le développement d’un projet pédagogique et culturel au cœur d’un petit village ». Heidi Joffroy (Vosges Matin).

L’article ne dit pas comment sont les fèves !

 
Facebook de l’association « Orgue en scène » : facebook.com/associationorgueenscenevecoux/

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________14/01/2018

Groupement Professionnel des Facteurs d’Orgues français / l’Ameublement français
Création d’une « Charte éthique et responsable dans le cadre de travaux sur les orgues à tuyaux »

Préambule de la « charte relations fournisseurs responsables » entre prescripteurs, clients donneurs d’ordre et facteurs d’orgues français.

La présente charte a été élaborée afin de rééquilibrer les relations entre les prescripteurs, les donneurs d’ordre et leurs fournisseurs et mettre en place une démarche de progrès entre l’ensemble des acteurs. En effet, sur le marché de la facture d’orgues, les pratiques dans le cadre des marchés publics se sont dégradées, mettant en danger la pérennité des entreprises, la diversité du paysage professionnel et la sauvegarde de ce savoir-faire rare.

Les facteurs d’orgues adhérents de l’Unifa, Union nationale des industries de l’Ameublement français, ont décidé la mise en place d’une charte de relations commerciales éthiques et responsables pour une meilleure qualité de leurs prestations et une meilleure transparence dans les procédures. Fort de cette initiative, c’est très naturellement que les facteurs d’orgues de l’Unifa se sont rapprochés de la Médiation des entreprises afin d’élargir et institutionnaliser leur démarche en s’appuyant sur l’outil de référence, à savoir la Charte « Relations Fournisseur Responsables ».

Dans ce cadre, les facteurs d’orgues de l’Unifa ont décidé de promouvoir la Charte auprès de leurs membres, des prescripteurs, donneurs d’ordres publics et privés et instances représentatives. Les prescripteurs et donneurs d’ordre signataires manifestent leur volonté d’appliquer les bonnes pratiques décrites ci-après et d’exercer leur responsabilité dans le cadre d’une confiance réciproque avec leurs fournisseurs, dans la connaissance et le respect des droits et devoirs respectifs.

L’Unifa regroupe en son sein le Groupement Professionnel des Facteurs d’Orgues dénommé GPFO, qui représente plus de 44 % de la profession et réunit des ateliers de facture d’orgues constitués en moyenne de deux à quatre Compagnons Facteurs d’Orgues : « Organiers » et « Tuyautiers », généralement diplômés, notamment du Centre de Formation des Facteurs d’Orgues d’Eschau (67), seule école nationale.

Renseignements : Valérie Souvervie / Ameublement français : souvervie@mobilier.com

 
PLAQUETTE DE PRESENTATION : Plaquette-de-présentation-GPFO.pdf

PLAQUETTE DE PRESENTATION : Guide-technique-GPFO.pdf

CHARTE : Charte-GPFO.pdf

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/01/2018

La facture d’orgue recrute :

 Manufacture Yves Fossaert
Notre-Dame de Boulogne-Billancourt Manufacture Yves Fossaert
(en cours de montage à l’atelier 2008)
Photo : N.N.

 
 

La Manufacture d’orgues Yves Fossaert recrute un Facteur d’Orgues formé, avec si possible un CAP de tuyautier.
L’atelier est situé dans une zone rurale à Mondreville – 77570, au sud de l’Ile de France.

Contact : y.fossaert@gmail.com

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________02/01/2018

Mouterhouse (57) Mercredi 3 janvier 2018 : La tempête fait tomber le clocher, l’orgue est détruit !

 Eglise de Mouterhouse
Eglise de Mouterhouse Photo : Alain Blanquet/France Moselle

Mercredi 3 janvier, des rafales ont soulevé le clocher de l’église Saint-Jacques-le-Majeur de Mouterhouse en Moselle, une commune de trois cents habitants, située dans la forêt, au coeur du Parc naturel régional des Vosges du Nord.
Le clocher a basculé, tombant sur la toiture et la traversant avant de s’écraser au milieu de la nef.

 Orgue de Mouterhouse
Orgue de Mouterhouse avant sa destruction N.N. Paroisse Mouterhouse

 

« Le plancher est détruit au point d’impact, de même que l’orgue » précise Guy Hammer, le maire de la commune. L’église avait été rénovée en 2011 pour près de 400.000 euros.

L’orgue qui avait été construit par Bartholomaei & Blési en 1896 était, parait-il, en cours de restauration.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________04/01/2018