Août & Octobre 2017 : Lyon célèbre le 80è anniversaire de la mort de Charles-Marie Widor

 Meltin'cordes, concerts d'août
cliquer pour agrandir

Grâce aux efforts conjugués de l’orchestre de chambre Meltin’cordes et du Festival « Orgue en Jeu » de Lyon, une programmation riche et surtout très originale permettra de découvrir des oeuvres méconnues de Charles-Marie Widor dans le cadre du 80è anniversaire de sa mort.

C’est tout d’abord l’orchestre de chambre Meltin’cordes, placé sous la direction de son jeune chef Samuel Couffignal, qui donnera les 26 et 27 août, respectivement en l’église Saint-Paul et Saint-François-de-Sales, le concerto pour violoncelle de Widor avec en soliste Jérôme Pinget de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France ainsi que sa Marche de Noël des pécheurs. En ouverture du programme, l’orchestre interprétera la 8è Symphonie de Dvorak.

Puis c’est le festival « Orgue en Jeu » qui marquera cet anniversaire avec toute une programmation qui se déroulera du 7 au 12 octobre avec toute une série de manifestations allant d’un « Salon de musique au temps de Widor », une présentation par Anne-Isabelle de Parcevaux de son livre « Charles-Marie Widor » publié chez Bleu Nuit, un récital de Ben van Oosten sur le Cavaillé-Coll de Saint-François-de-Sales ainsi qu’un « Tournois Widor » entre les lauréats des CNSM de Paris et de Lyon, une soirée « Widor le mélodiste » au CNSMD, les messes de Widor et de Vierne au Grand temple de Lyon et enfin des oeuvres pour orgue et cuivres de Widor, Elgar, Litaize… par les étudiants de la classe d’orgue et des classes de cuivres du CNSM de Lyon à l’église Saint-Pothin.

 
Projet Widor de l’orchestre Meltin’cordes : projet-widor.pdf
 
Festival « Orgue en Jeu » : courriel : contact(AT)orguenjeu.com

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________10/08/2017

Saint Malo (35) – 16 juillet / 17 août : 46è édition du Festival de Musique Sacrée de la cathédrale.

 Cathédrale de Saint Malo Grand orgue Koenig
Cathédrale de Saint Malo
Grand orgue Koenig

L’orgue est toujours à l’honneur dans la programmation du Festival de Musique Sacrée de la cathédrale de Saint Malo que dirige Henri Chesnais, titulaire du grand orgue Koenig de la cathédrale.

Le grand orgue de la Manufacture Koenig de Sarre-Union doté de 37 jeux sur 4 claviers pédalier et inauguré en août 1980 est venu remplacer le grand orgue du facteur Nantais Louis Debierre construit en 1896 et détruit lors des bombardements sur Saint Malo d’Août 44, l’instrument comptait alors 40 jeux sur 3 claviers et pédalier.

 

 Cathédrale de Saint Malo Orgue de choeur Koenig
Cathédrale de Saint Malo Orgue de choeur Koenig

La cathédrale possédait également un orgue de choeur dès le début du XVIIIè siècle. Ce premier instrument a été remplacé en 1846 par un orgue de Cavaillé-Coll qui fut vendu en 1980, date de l’inauguration du grand orgue, à la paroisse de Tinténiac. Les besoins du culte rendaient néanmoins nécessaire la construction d’un orgue de choeur et un projet de construction d’un nouvel orgue a été rendu possible en 2014 grâce entre autre au legs d’une paroissienne. C’est à nouveau la maison Koenig qui fut choisie pour construire un instrument de 17 jeux dans un très beau buffet de style classique.

La 46è édition du festival ouvrira le dimanche 16 juillet avec un concert à deux orgues qui sera donné par Olivier Latry et Shin-Young Lee-Latry, puis suivront les dimanches 23 juillet Philippe Sauvage, 30 juillet Benjamin Steens, 6 août Thomas Kientz et le 13 août Wolfang Capek.

Parallèlement aux récitals d’orgue le festival donnera six concerts de musique chorale dont le Stabat Mater de Dvorak, le Messie de Haendel et accueillera le choeur du King’s Collège de Cambridge.

 

 Eglise Sainte Croix de Servan Grand orgue Cavaillé-Coll
Eglise Sainte Croix de Servan Grand orgue Cavaillé-Coll

Mais passé les remparts de la ville de Saint Malo, le quartier de Saint Servan possède dans son église Sainte Croix deux très beaux instruments d’Artistide Cavaillé-Coll, un orgue de choeur de 1847 et un grand orgue de tribune réputé de 1885 classé Monument Historique en 1980 qui comprend 37 jeux sur 3 claviers pédalier. Des concerts sont aussi donnés à Saint Servan dans le cadre du Festival de Musique Sacrée de Saint Malo.

 
Toute la programmation sur : www.festivaldemusiquesacree-stmalo.com

Télécharger le dépliant du festival : MUSIQUE-SACREE-DEPLIANTS-2017.pdf

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________04/07/2017

Nominations de tribunes : Ghislain Leroy, Sarah Kim et David Cassan.

 Ghislain Leroy
Ghislain Leroy

 

Ghislain Leroy a été nommé organiste titulaire des orgues de la Cathédrale de la Treille à Lille. Il n’aura pas à monter à la tribune puisque la console de l’ex-grand Danion-Gonzalez construit en 1967 pour la Maison de la Radio et remonté à Lille en 2008 par la maison allemande Klais est au sol et mobile. La cathédrale dispose par ailleurs, comme orgue de choeur, d’un Cavaillé-Coll datant de 1869.
Assistant de Bernard Foccroule au Conservatoire Royal de Bruxelles, Ghislain Leroy, titulaire du CA d’orgue, est aussi professeur d’orgue dans les conservatoires d’Amiens, de Soissons et de Laon.
Formé aux conservatoires de Lille et de Rueil-Malmaison, puis aux conservatoires nationaux supérieurs de Paris et Lyon, il a eu pour professeurs François-Henri Houbart, Jean Boyer, Louis Robilliard, François Espinasse, Liesbeth Schlumberger ou encore Jean-François Zygel.
Distingué aux Concours internationaux de Kotka (Finlande) et Lübeck (Allemagne), il remporte, à 22 ans, le Premier grand prix d’interprétation au Concours international d’orgue de la ville de Paris. Organiste en résidence au Sapporo Concert Hall (Japon) en 2007, il y exercera une double activité de concertiste et de pédagogue.
En duo depuis 2007 avec Romain Leleu, il revisite en concert le répertoire associant la trompette et l’orgue, par la transcription ou la création d’oeuvres originales et se passionne également pour la création musicale contemporaine, interprétant les oeuvres les plus récentes de Valéry Aubertin, Jean-Louis Florentz, Vincent Paulet, Jean-Pierre Leguay et Thomas Lacôte.

 
 

Sarah Kim et David Cassan viennent d’être nommés organistes titulaires du grand-orgue Gonzalez de l’Oratoire du Louvre à Paris, instrument inauguré en 1962 par Alexandre Cellier, Henriette Puig-Roget, Marcel Dupré et Marie-Louis Girod qui a été titulaire de cette tribune pendant 67 années jusqu’en 2008.

 Sarah Kim
Sarah Kim

Australienne d’origine coréenne, Sarah Kim entreprend une Licence de Musique au Conservatoire de Sydney et obtint son diplôme ainsi que la Médaille de l’Université de Sydney. Elle remporte des prix aux concours d’orgue de Sydney, Newcastle, et Paris. Elle s’est produite en soliste dans les principales salles de concert australiennes, en particulier sur le grand orgue de l’Hôtel de Ville de Sydney, ainsi que sur le grand orgue de l’Opéra de Sydney pour le vingt-cinquième anniversaire de sa construction.
Désireuse de poursuivre ses études en Europe, elle est admise au CNSM de Paris en Cycle de Perfectionnement et en Master dans la classe de Michel Bouvard et Olivier Latry, puis en Master Spécialisé en Musique Ancienne à la Schola Cantorum à Bâle en Suisse dans la classe de Wolfgang Zerer. Sarah Kim s’est produite avec des ensembles comme l’Orchestre National de France, l’Ensemble « Le Balcon », l’Ensemble d’Oxford, l’Orchestre Baroque de Stockholm… et dans de nombreux festivals en Europe, Philharmonie de Berlin, Musikverein de Vienne, Notre-Dame à Paris, St Eustache, Chartres, l’Abbaye de Westminster… Elle est aussi organiste à l’église anglicane St Georges à Paris.

 
 
 

 David Cassan
David Cassan

David Cassan commence l’orgue au Conservatoire de Caen avec Erwan Le Prado et l’improvisation au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés avec Pierre Pincemaille où il remporte un premier prix d’improvisation. Il a poursuivi sa formation auprès de Thierry Escaich, Alain Mabit, Olivier Trachier, Philippe Lefebvre, Laszlo Fassang, Louis-Marie Vigne, François Espinasse, Liesbeth Schlumberger et Jean-François Zygel aux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Paris et de Lyon où il a obtenu les prix d’orgue, d’improvisation, d’harmonie, de contrepoint, de polyphonie Renaissance, de fugue et forme, écriture XXème siècle et de chant grégorien. Il est aussi titulaire d’une licence de musicologie obtenue à l’université de la Sorbonne Paris IV. Au cours de diverses masters classes, David Cassan a bénéficié de l’enseignement d’Olivier Latry, de Jean-Pierre Leguay, Lorenzo Ghielmi, Henry-Franck Beaupérin, Marie-Louise Langlais, Lynne Davis, Jean Guillou…
Improvisateur réputé, il accompagne régulièrement des films muets à l’orgue ou au piano, et mène une carrière de soliste en France et dans le monde qui l’amène à se produire avec l’Orchestre National de Lyon, le Capitole de Toulouse, le comédien Didier Sandre, Jean-Loup Chrétien… David Cassan a remporté les 1ers prix aux Concours Internationaux de Chartres, St Albans (Angleterre), Haarlem (Pays-Bas), André Marchal, Boëllmann-Gigout, Westfalen Impro 5 (Allemagne), Schwäbisch Gmünd (Allemagne) ainsi que le Grand Prix Jean-Louis Florentz de l’Académie des Beaux-Arts. David Cassan est aussi organiste au grand-orgue Alfred Kern de la Basilique Notre-Dame des Victoires à Paris.

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________05/07/2017

La facture d’orgue à l’honneur :
Le facteur d’orgues Yves Fossaert reçoit le « Prix du maître d’apprentissage 2017 ».

 Yves Fossaert
Yves Fossaert

Mardi 27 juin, Yves Fossaert, facteur d’orgues à Mondreville en Seine-et-Marne, recevait à Paris le « Prix du maître d’apprentissage » dans la catégorie « Echange et transfert d’expériences et/ou de technologies ». A l’initiative des Chambres des Métiers et de l’Artisanat, du groupe Garance et avec le concours du journal Les Echos-Entrepreneurs, ce prix dont c’était la 3è édition a récompensé 5 maîtres d’apprentissage sur 252 artisans mobilisés à concourir.

Propos d’Yves Fossaert à l’occasion de la remise du Prix : « Je me suis toujours attaché à ce que mes apprentis créent leur propre expérience au sein de l’atelier. J’aime qu’ils dépassent le cadre des consignes et se révèlent à eux-mêmes »… « Après quatorze ans de travail au sein de mon atelier, l’un de mes apprentis, Quentin Requier a créé sa propre manufacture en 2013. Je suis extrêmement fier de sa réussite ». Maître et élève n’ont pas coupé les ponts, il leur arrive de répondre ensemble à des appels d’offre. Yves Fossaert précise que l’échange avec les apprentis lui a permis de faire évoluer sa structure. « En 1999, la conversion de l’entreprise au dessin assisté par ordinateur et à la conception assistée par ordinateur (DAO/CAO) s’est faite grâce à un apprenti intégré à l’atelier et qui est toujours en charge aujourd’hui du dessin informatisé. En 2002, j’ai accueilli un apprenti alsacien qui m’a fait découvrir une nouvelle technique de collage des tuyaux de bois, utilisée désormais par la manufacture». Cette distinction salue également un engagement de longue date du facteur dans la formation au sein du centre de formation d’apprentis (CFA) d’Eschau dans le Bas-Rhin et récompense son investissement sur le long terme, Yves Fossaert est maître d’apprentissage depuis 28 ans.

Compte rendu et vidéo sur : www.maitreapprentissage-artisanat.fr/

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________04/07/2017

Décès de l’organiste Italien Luigi Ferdinando Tagliavini

 Luigi Ferdinando Tagliavini
Luigi Ferdinando Tagliavini

L’organiste, claveciniste, musicologue et compositeur Luigi Ferdinando Tagliavini est décédé le 11 juillet 2017 à Bologne, sa ville natale, à l’âge de 87 ans.
De 1947 à 1952, Luigi Ferdinando Tagliavini étudie l’orgue, le piano et la composition au conservatoire de Bologne, puis il se perfectionne pour l’orgue à Paris avec Marcel Dupré.
En 1951, il est fait docteur en musique de l’université de Padoue avec une thèse sur les cantates de Bach.
De 1952 à 1954, il enseigne l’orgue au conservatoire de Bologne dont il dirige la bibliothèque de 1953 à 1960. De 1954 à 1964, il enseigne au conservatoire de Bolzano, en 1964, il est nommé professeur à Parme.
En 1965, il donne des cours de musicologie à l’université de Fribourg en Suisse ; en 1971, il devient professeur en titre et directeur de l’Institut de musicologie de la même université. Il enseigne également dans de nombreuses académies internationales de musique dont Haarlem, Innsbruck, Pistoia.
Tant à l’orgue qu’au clavecin, il exerce une intense activité de concertiste en Europe comme en Amérique, ses enregistrements à deux orgues avec Marie-Claire Alain sont célèbres.
Directeur de la revue L’Organo, il se voue activement à la sauvegarde et à la restauration des orgues historiques et possède une importante collection d’instruments à clavier anciens à Bologne.
Luigi Ferdinando Tagliavini a été honoré à de nombreuses reprises : « Organiste de l’année » en 1985 par l’American Guild of Organists de New York, en 1991 les critiques musicaux italiens lui décernent le prix « Massimo Mila », il devient membre en 1992 de l’Académie de Sainte-Cécile de Rome, l’université d’Édimbourg lui décerne en 1996 un doctorat honoris causa en musique, le Royal College of Organists de Londres lui donne le titre honoraire de Fellow en 1996, en 1999 l’université de Bologne lui décerne un doctorat honoris causa en « arts, musique et spectacle », en 2000 il est nommé citoyen honoraire de la ville de Dallas au Texas et la même année, il reçoit le titre de professeur émérite de l’université de Fribourg en Suisse.
Luigi Ferdinando Tagliavini avait été membre du jury du Concours International d’Orgue de Chartres en 1973, 1980, 1994 et 2002.

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________13/07/2017

Décès de Suzanne Chaisemartin ce dimanche 9 juillet 2017

 Suzanne Chaisemartin
Suzanne Chaisemartin

Une grande figure de l’orgue vient de disparaitre ce dimanche 9 juillet 2017 avec le décès à Paris de Suzanne Chaisemartin.
Née en 1921 à Choisy-le-Roi d’un père architecte et d’une mère pianiste, elle est initiée au piano par sa sœur aînée. Présentée à Marcel Dupré en 1939, elle étudiera en privé avec lui avant de remporter, dans sa classe, un Premier Prix d’orgue et d’improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1947.
Ses études terminées, Suzanne Chaisemartin commence une carrière de concertiste qui l’amènera un peu partout en Europe et aux États-Unis.

Nommée en 1949 titulaire du grand orgue Barker/Cavaillé-coll de l’église Saint-Augustin de Paris, succédant à André Fleury, elle y est nommée titulaire honoraire après sa retraite en 1997. Au début de sa carrière, elle remplaça souvent à la tribune de Saint-Sulpice son maître Marcel Dupré durant ses nombreuses tournées à l’étranger.
Suppléante en 1955 de Rolande Falcinelli au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle y devient professeur assistante à partir de 1971 jusqu’en 1986, elle enseigna également à l’École normale de musique de Paris et au Conservatoire national de région de Dijon, de 1971 à 1989.

Suzanne Chaisemartin laisse une discographie importante consacrée à Bach, Mendelssohn, Schumann, Liszt, Brahms, Guilmant, Widor, Gigout, Dupré et Langlais avec des enregistrements réalisés sur son orgue de Saint-Augustin à Paris, Saint-Sulpice, Saint-Etienne de Caen…
La Revue L’Orgue avait, en 2011, consacré un numéro à sa carrière d’interprète et de pédagogue (N° 294 – Editions Symétries)

 Suzanne Chaisemartin aux claviers de Saint-Augustin
Suzanne Chaisemartin aux claviers de Saint-Augustin

 

Suzanne Chaisemartin avait reçu plusieurs distinctions : Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier de l’Ordre national du Mérite, Officier des Arts et Lettres et Chevalier des Palmes académiques.
Elle était également membre du comité d’honneur d’Orgue-en-France.

Les obsèques de Suzanne Chaisemartin seront célébrées ce jeudi 13 juillet 2017 à 10h30 en l’église Saint-Thomas d’Aquin à Paris dans le 7è arrondissement.

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________09/07/2017

Arras (62) – Août 2017 : Stages pour les jeunes organistes.

Le « stage d’Arras » pour la formation des jeunes organistes liturgique est une véritable institution ! Créé en 1965 par les abbés Podevin et Mesmacque, toujours présents auprès de l’équipe actuelle, Michel Alabau en étant le directeur et Isabelle Fontaine la présidente, le stage rassemble tous les été à Arras une cinquantaine de jeunes qui viennent suivre une formation complète (formation musicale, cours d’orgue et d’accompagnement, pratique du chant choral). Des organistes de renommée internationale, ayant une forte implication dans la liturgie des offices ont, depuis toujours, prêté leur concours aux différentes équipes pédagogiques.

Le « stage d’Arras » est membre de l’Association Nationale de Formation des Organistes Liturgiques – L’ANFOL.

Le premier stage de formation d’organistes au service de la liturgie a été créé en Bretagne en 1959 à l’initiative du père Legrand, qui était alors organiste titulaire du grand orgue de la cathédrale de Rennes, pour répondre à la demande de jeunes organistes. A cette époque très peu de classes d’orgue existaient dans les conservatoires et les écoles de musique. Dès l’origine, des musiciens professionnels coopèrent à la formation, rapidement le besoin d’une méthode spécifique se fait sentir, ainsi naquirent les différentes méthodes Pierront-Bonfils. Le succès local de la formule, l’existence d’un support pédagogique, ont fait que, par relations amicales, plusieurs autres stages se sont créés dont Arras. L’année 1974 verra la création de l’Association Nationale pour la Formation des Organistes Liturgiques.

 

Site internet de l’ANFOL : www.anfol.org

Liste des stages de l’ANFOL : www.anfol.org/stages
 Carte des stages de l'ANFOL

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________04/07/2017

Dax (40) – Samedi 1er juillet 2017 – Cathédrale : Inauguration du nouvel orgue de choeur Pesce

 Orgue de Choeur Pesce
Orgue de Choeur Pesce

Un nouvel orgue de choeur de la manufacture Pesce de Pau vient remplacer dans le choeur de la cathédrale de Dax l’ancien instrument de Maurice Puget construit en 1937 de 8 jeux sur 2 claviers.

Le nouvel orgue est doté de 14 registres et de 12 jeux réels et d’une traction électronique Eltec :

GO : Montre 8, Bourdon 8, Prestant 4, Doublette 2, Mixture 3 rangs
RECIT : Flûte harmonique 8, Salicional 8, Cor de nuit 8, Flûte 4, Quarte 2, Trompette 8
PEDALE : Soubasse 16, Bourdon 8, Flûte 4 (extension)

L’instrument peut être relié à une unité informatique amovible qui offre aux personnes polyhandicapées de pouvoir jouer à partir d’un « orgue sensoriel ». Véritable révolution en terme de musicothérapie, ce dispositif capte tout signe d’expression gestuelle : contact manuel, appui du menton, simple mouvement dans l’espace… pour le traduire musicalement ou par haut-parleur ou par un orgue qui aura été équipé du dispositif. Il peut être relié à l’orgue pour transformer la personne en un véritable organiste sans avoir à recourir au clavier. Son créateur, Mickaël Fourcade, facteur d’orgues à Anglet, a reçu plusieurs prix dont celui de la Fondation de France pour cette invention originale qui prend son essor et qui fait son entrée dans les écoles de musique. Ainsi l’orgue sensoriel permet un accès global au monde de la musique tout en constituant un outil de stimulation cognitive, d’émulation et d’intégration sociale pour les personnes polyhandicapées.

L’inauguration du samedi 1er juillet 2017 se déroulera à 20h30 avec le concours du Père François Marchal à l’orgue de choeur, Christophe Piédoux au grand-orgue, Yvelyse Potdevin et Michèle Campagne à l’orgue sensoriel et différents choeurs seront réunis pour la circonstance dans un programme Boëllmann, Amesland, Bach, Franck, Castagnet, Ravel, Fauré, Haendel.

Entre libre, billets à retirer à l’Office du Tourisme.

Site des Amis de l’orgue de la cathédrale de Dax : www.lesamisdelorguededax.free.fr

Site internet sur l’orgue sensoriel : www.orguesensoriel.com

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________26/06/2017

Décès de Jacques Charpentier (1933-2017)

 Jacques Charpentier
Jacques Charpentier
crédit photo Alain Machelidon

Le compositeur et organiste Jacques Charpentier est décédé le 15 juin près de Carcassonne, ville où il résidait depuis de longues années. Elève de Marcel Dupré pour l’orgue, de Tony Aubin pour la composition et d’Olivier Messiaen pour la philosophie de la musique, il laisse une œuvre empreinte de spiritualité et de mysticisme, influencée aussi par la musique hindoue. Il avait notamment fondé le Centre d’études grégoriennes et de musiques traditionnelles comparées à l’abbaye de Sénanque.
Nommé par André Malraux Inspecteur de la musique dès 1966, il devient inspecteur général en 1975 et accède en 1979 au poste de directeur de la musique, de l’art lyrique et de la danse au ministère de la culture. Esprit brillant, travailleur acharné, ardent défenseur et soutien de l’enseignement artistique, il ne cesse tout au long de sa carrière de développer de multiples actions en faveur de la musique, dont la création du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, dont le premier directeur sera Pierre Cochereau, et met en œuvre une politique de l’Etat en faveur de la création d’orgues à travers l’aide apportée par la direction de la musique du ministère à la construction d’instruments neufs. En 1971, avec Pierre Firmin-Didot et Pierre Cochereau il contribue à la création du concours international d’orgue Grand Prix de Chartres, pour lequel il a écrit une de ses œuvres, dont il présidera le jury, et restera un fidèle vice-président de l’association des grandes orgues de Chartres.
Disciple d’Olivier Messiaen, il retourne à l’enseignement au sein du conservatoire national supérieur de Paris à partir de 1989. Jacques Charpentier a été par ailleurs organiste titulaire du grand orgue de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris de 1975 à 1989,
Homme de grande culture, compositeur inspiré (150 œuvres pour orgue, ensembles instrumentaux et orchestres), il a voué toute sa vie au service de la musique et fut un grand serviteur de l’Etat.

Ses funérailles ont été célébrées le mercredi 21 juin en la cathédrale Saint-Michel de Carcassonne.
A son épouse Danielle Vouaux-Charpentier et à toute sa famille, nous adressons nos condoléances émues et attristées.

Philippe Lefebvre
Président d’Orgue en France

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________21/06/2017

Vincennes (94) : Eglise St Louis – Mai & Juin 2017 – Inauguration du nouvel orgue de Denis Lacorre

Orgue D. Lacorre - Saint-Louis de Vincennes
Orgue D. Lacorre – Saint-Louis de Vincennes
crédit photo AI Studio

 

L’église Saint-Louis de Vincennes, classée Monument Historique et témoin de l’art sacré des années 30, vient de se doter d’un grand orgue neuf construit par le facteur d’orgues nantais Denis Lacorre.

Ce nouvel orgue remplace un instrument construit par Gonzalez en 1954 et qui n’avait jamais été terminé. Doté de 39 jeux sur 3 claviers et pédalier, l’instrument a été construit dans l’esthétique néoclassique pour s’insérer de façon cohérente dans l’église dotée de nombreuses oeuvres d’art de cette période et afin de servir un répertoire musical large et d’une très grande richesse avec les compositeurs tels : Alain, Duruflé, Langlais, Litaize, Messiaen, Tournemire, etc…

 
 
 
 
 

Ebauche de l'orgue D. Lacorre Saint-Louis de Vincennes
Ebauche de l’orgue D. Lacorre
Saint-Louis de Vincennes

Les manifestations d’inauguration se dérouleront en mai et juin 2017 :

  • Dimanche 7 mai à 16h :
    Bénédiction de l’orgue par Monseigneur Michel Santier, évêque de Créteil
    Concert inaugural donné par les organistes des paroisses de Saint-Louis de Vincennes : Anne Lamy et François Mazouër et de Notre-Dame de Saint-Mandé : Jérôme Tonnellier.
  • Samedi 13 mai à 15h : JOUR DE L’ORGUE
    Récital de Marie-Ange Leurent, professeur au Conservatoire de Saint-Mandé et organiste de Notre-Dame-de-Lorette à Paris et Eric Lebrun, professeur au Conservatoire à rayonnement régional de Saint-Maur-des-Fossés et organiste à Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris, suivi d’un concert donné par le Conservatoire de Vincennes avec la participation de Vincent Crosnier, professeur au Conservatoire de Vincennes.
  • Samedi 13 mai à 18h :
    Dévoilement de la plaque commémorative de l’inauguration, en présence des maires de Vincennes et de Saint-Mandé et des donateurs.
  • Vendredi 30 juin à 20h30, dans le cadre de la « Nuit des Eglises » :
    Récital des deux organistes qui ont assisté le maître d’ouvrage lors de l’appel d’offres : Emmanuel Bellanger et Pierre Perdigon.

Tous les concerts sont à entrée libre.

 

Etude de l'orgue D. Lacorre - Saint-Louis de Vincennes
Etude de l’orgue D. Lacorre – Saint-Louis de Vincennes

 
Projet et composition : Présentation du projet et composition

 
 
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________