Dimanche 12 novembre 2017 – Décès de Michel Chapuis

 Michel Chapuis
Michel Chapuis aux claviers de l’orgue de la Collégiale de Dole Photo : Archives Le Progrès

Le monde de l’orgue est en deuil.

Michel Chapuis s’est éteint paisiblement à Dole, sa ville natale, ce dimanche 12 novembre, à l’âge de 87 ans.
Nous le savions en mauvaise santé depuis qu’il s’était retiré, mais pour autant il restait l’homme attentif et éclairé, à l’esprit vif, qui a guidé et inspiré tant de musiciens et de mélomanes.

Très tôt, il est au service de l’orgue et de la musique, plongé dans l’univers sonore du grand orgue Riepp de la Collégiale de Dole où nait sa vocation. Elle sera soutenue tant à Besançon auprès de Jeanne Marguilliard, qu’ensuite à Paris auprès d’Edouard Souberbielle, avant qu’il rejoigne le Conservatoire National Supérieur de musique de Paris dans la classe de Marcel Dupré où il fera un parcours fulgurant.

Dès l’âge de 19 ans, il se retrouve organiste titulaire de St Germain l’Auxerrois à Paris et parallèlement entre en facture d’orgues chez Erwin Muller à Saint Germain en Laye. Quelques années plus tard il est organiste du Clicquot de Saint Nicolas des Champs tout en tenant l’orgue de chœur de Notre-Dame de Paris.

Cette période de recherche et de maturation va le conforter dans sa démarche vers la renaissance du répertoire français des XVIIème et XVIIIème siècles qu’il ressuscite, mais aussi vers l’œuvre de Jean-Sébastien Bach et des compositeurs allemands. Il prend ainsi une part prépondérante et sans précédent dans l’interprétation et la re-connaissance des œuvres et mène parallèlement le combat pour la préservation des instruments à travers l’Association pour la sauvegarde de l’orgue français dont il est un des pères fondateurs. Cette démarche le conduira à s’impliquer dans la Commission nationale des monuments historiques où pendant plus de 30 ans il a œuvré à la protection et la restauration des orgues de notre patrimoine.
A Saint-Séverin, dont il fut titulaire pendant 35 ans, il contribue non seulement à la rénovation de l’orgue, marquant une étape fondatrice dans l’histoire de la musique et de la facture d’orgues, mais aussi à la place de l’instrument dans une liturgie renouvelée qui reste un exemple à ce jour inégalé.
Il contribue enfin à la reconstruction de l’orgue Robert Clicquot de la chapelle du château de Versailles dont il sera titulaire jusqu’en 2010.

Michel Chapuis est l’interprète et l’improvisateur que l’on sait, mondialement connu et reconnu, une gloire de la musique française, le chef de file d’une nouvelle génération ; il est aussi le pédagogue, le guide de centaines d’organistes, qui se sentent aujourd’hui orphelins, qui ont eu le privilège de travailler avec lui tant au conservatoire de Strasbourg, de Besançon, de Paris, qu’à travers les nombreuses master classes qu’il a dispensées dans le monde entier .
A toux ceux qui ont eu le bonheur de l’entendre « toucher l’orgue », comment ne pas se remémorer son exceptionnel toucher, son unique manière de faire sonner l’instrument.
A tous les autres, ses nombreux enregistrements vous le feront revivre.

 
A sa famille et ses proches nous présentons nos vives condoléances et témoignons notre profonde affliction.

Philippe Lefebvre, président d’Orgue en France

 
Ses obsèques auront lieu ce jeudi 16 novembre à 14h30 en la Collégiale de Dole.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________13/11/2017