Bruxelles – 15 au 22 septembre 2017 : Inauguration du grand orgue du Palais des Beaux-Arts
Brussel – 15 au 22 septembre 2017 : InORGuration Organ Festival BOZAR

 Grand Orgue du Palais des beaux-Arts - Bruxelles
Grand Orgue du Palais des Beaux-Arts – Bruxelles
Photo : Denis Erroyaux

Une histoire mouvementée

L’orgue de la Grande Salle Henry Le Boeuf du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles fut construit par Joseph Stevens en 1930, soit deux ans après l’inauguration du Palais des Beaux-Arts. Victor Horta, chef de file des architectes Art nouveau en Belgique, en dessina le buffet dans un souci de respect esthétique de la Grande Salle qu’il avait également conçue. Toutefois seule une partie de son projet initial fut réellement mise en oeuvre. La composition de l’orgue fut quant à elle dressée par Paul de Maleingreau, titulaire de la classe d’orgue du Conservatoire royal de Bruxelles, qui se chargea également d’inaugurer l’orgue aux côtés de Joseph Jongen, directeur du même Conservatoire. L’instrument est fortement endommagé en 1967 par un incendie. Une enquête auprès des spécialistes de l’orgue de l’époque eut alors lieu afin de savoir s’il convenait de restaurer l’orgue, ou de le reconstruire. Marie-Claire Alain, Marcel Dupré ou Pierre Cochereau, tous condamnèrent l’orgue de Jos Stevens, appelant de leurs voeux la construction d’un nouvel instrument.
En 1988, un nouveau projet voit le jour sous la direction de l’organiste belge Bernard Foccroulle. Derrière son buffet d’origine, c’est un instrument alliant tradition et modernité qui voit aujourd’hui le jour, fruit d’un long travail entrepris dès 1993 par la Manufacture d’Orgues luxembourgeoise Westenfelder et achevé 25 ans plus tard par le duo français Bernard Hurvy et Olivier Robert. Le financement du budget d’un peu plus d’un million d’euros a été presque totalement couvert par des soutiens privés.

 

 Benoit Mernier devant la console du nouvel instrument
Photo : crescendo-magazine.be
Benoit Mernier devant la console du nouvel instrument
Photo : crescendo-magazine.be

Une commission composée de Bernard Foccroulle, Jean Ferrard, Kamiel D’Hooghe, Joris Verdin, Benoît Mernier rejoints par Olivier Latry et Éric Brottier a défini les bases d’un ambitieux projet de reconstruction d’un orgue de 60 jeux sur 4 claviers alliant tradition et recherche. L’orgue est également inspirateur de nouvelles créations, à l’image des pièces composées par Benoît Mernier, Bernard Foccroulle et Karol Beffa en vue de ces festivités inaugurales. L’instrument est en effet porteur d’une ergonomie d’utilisation et d’une technologie offrant d’ores et déjà aux organistes de multiples fonctionnalités de jeu ainsi qu’une exceptionnelle modularité dans l’organisation et le mixage de ses huit plans sonores internes. Ce potentiel est source de multiples possibilités de développement. Premièrement, l’installation d’une lutherie électronique permettra un prolongement de l’instrument dans la droite ligne de la création électroacoustique. Fusion entre le son traditionnel porté par le vent et les immenses potentiels offerts par la technologie contemporaine, cette lutherie permettra de capter et de restituer en temps réel les sons produits par les tuyaux, tout en les transformant par des effets informatiques dont la palette serait disponible à la console de l’orgue. Une deuxième possibilité de développement consiste à utiliser l’orgue sous traction proportionnelle. Permettant une relation particulière entre le toucher aux claviers et le contrôle des soupapes sous les tuyaux, ce système offrira à l’interprète une grande souplesse de jeu. Enfin, la mise en service d’un protocole d’entrées-sorties MIDI (Musical Instrument Digital Interface) donne accès à une multiplicité d’utilisations musicales intégrant une intervention extérieure : tant celles déjà connues que celles que l’avenir nous réserve dans le domaine de l’exploration et du développement, permettant aux compositeurs de concevoir des pièces utilisant les sons de l’orgue de façons totalement nouvelles.

Une remarquable plaquette-programme de 100 pages éditée à l’occasion de l’inauguration de l’instrument présente toute l’histoire de l’orgue, la composition du nouvel instrument, riche d’interviews de Bernard Hurvy, Bernard Foccroule, Benoit Mernier et d’Olivier Latry, elle comporte aussi toute la programmation des concerts autour de cette inauguration dont le premier est donné le 15 septembre à 20h00 avec la création mondiale du Concerto pour orgue et orchestre de Benoit Mernier avec Olivier Latry, le Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel avec Pierre-Laurent Aimard et la 3è Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre National Belge sous la direction de Hugh Wolff.

Plaquette de « InORGuration Organ Festival BOZAR »

 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________12/09/2017